Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Hausse de 60% de l’achalandage des camions sur Mgr-Langlois

camions-sur-boulevard-mgr-langlois-valleyfield-2-mars-2016-photo-infosuroit-com(Jean-Pierre Major) – La nouvelle n’est pas une surprise pour les Campivallensiens et les commerçants du boulevard Mgr-Langlois à Salaberry-de-Valleyfield, un rapport du ministère des Transports du Québec (MTQ) confirme une augmentation de 60% du passage de gros camions depuis l’ouverture de l’autoroute 30.

Le rapport promis pour décembre dernier Québec a finalement été présenté le 29 février aux élus de la région. Tout ce que les gens vivent quotidiennement et ont constaté depuis décembre 2012 est maintenant noir sur blanc dans un rapport du MTQ à la suite d’un comptage officiel.

La tarification au péage de l’autoroute 30 fait fuir les camionneurs particulièrement ceux qui ont des véhicules lourds avec plusieurs essieux. L’augmentation fulgurante des tarifs au cours des dernières années a accentué le problème. Rappelons que pour les camions le coût de 1,15 $ par essieu a subi 60 % d’augmentation en deux ans pour atteindre 1,85 $ par essieu. D’ailleurs, le rapport du ministère des Transports à la suite du comptage officiel, fait état d’une forte augmentation sur le boulevard Mgr-Langlois des camions de plus de 41 pieds. Avouons que c’était facile à comprendre; plus d’essieux et un coût plus important au péage de l’A30.

Les camionneurs et les dirigeants d’entreprises de camionnage préfèrent éviter le péage et utiliser le boulevard Mgr-Langlois (route 201) pour rallier l’autoroute 20, en utilisant la 530. On contourne le péage et… la pesée de l’autoroute 20 à Les Cèdres. Malgré les 11 feux de circulation. Ils estiment faire une économie.

Économie pour les camionneurs et difficultés pour les usagers de la route de la région souvent coincés entre 2, 3 et même 4 poids lourds. Difficile de tourner pour se rendre à son magasin préféré et impatience à être coincé dans ce flot de camions. Les commerçants de Salaberry-de-Valleyfield en subissent les contrecoups. Certains citoyens tentent d’éviter dans la mesure du possible, le secteur.

D’ailleurs dans le rapport du MTQ on souligne la baisse d’achalandage de 20% des automobiles sur le boulevard.

Selon le quotidien La Presse qui a obtenu une copie du rapport, le pourcentage de 60% de plus de véhicules lourds se traduits quotidiennement par le passage de 350 camions semi-remorques sur le boulevard Mgr-Langlois.

Le ministère des Transports étudierait des propositions pour solutionner le problème du camionnage sur le boulevard Mgr-Langlois, mais n’a pas encore donné de détails aux élus.

Pendant ce temps, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pourrait développer un nouveau lien pour les automobilistes à partir de la rue Maden pour accéder au le secteur commercial du boulevard Mgr-Langlois en passant derrière les commerces (plus à l’ouest).

Le gouvernement du Québec se traîne les pieds dans ce dossier et semble avoir abandonné les Campivallensiens. Le MTQ répète à la suite de chaque augmentation annuelle de la tarification du péage de l’autoroute 30 qu’il ne peut rien faire. Pour une période de 30 ans, A30 Express est le gestionnaire. Vive les PPP, les partenariats public-privé !

Cela fonctionne bien… mais encore plus pour certains !

_______________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Transport, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Nouvelle autopompe pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Nouvelle autopompe pour la Ville de Salaberry-de-Valleyfield
Bruits de l’autoroute 30 – Châteauguay presse Québec d’agir Bruits de l’autoroute 30 – Châteauguay presse Québec d’agir
Denis Lapointe confirme qu’il quittera la politique municipale Denis Lapointe confirme qu’il quittera la politique municipale
Sécurité incendie : Saint-Urbain-Premier doit se conformer Sécurité incendie : Saint-Urbain-Premier doit se conformer

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.