Gaz de schiste – Stéphane Gendron pourrait vendre l’eau de la municipalité à l’industrie gazière

Stéphane Gendron, le coloré maire de Huntingdon dans le Haut St-Laurent s’est fait remarquer aux audiences du BAPE sur le gaz de schiste en mentionnant qu’il pourrait vendre l’eau de la municipalité aux entreprises gazières.

C’est Charles Côté, journaliste de La Presse qui suit le dossier du gaz de schiste depuis des mois qui rapporte le passage de Stéphane Gendron devant le bureau d’audiences publiques sur l’environnement.

Selon le maire Gendron, l’usine de filtration des eaux de Huntingdon est une des plus puissantes en Montérégie et pourrait vendre jusqu’à 20 millions de litres par jour à l’industrie du gaz de schiste. Huntingdon en fournissait près de 15 millions à l’industrie du textile.

En contrepartie, le premier magistrat de Huntingdon souhaite que le gouvernement de Jean Charest autorise un droit de veto pour les villes sur l’exploitation du gaz de schiste sur leur territoire. “Si les gens n’en veulent, il faut les respecter” a mentionné Stéphane Gendron.

Pour ceux qui souhaite en savoir plus sur le gaz de schiste, Charles Côté de La Presse travaille à fond ce dossier et est un témoin intéressé des audiences actuelles du BAPE. Au cours des dernières heures seulement, Charles Côté a publié cinq articles dans le quotidien montréalais.


Share
Posté dans: Environnement, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield
Inscription pour les Bourses d’honneur aux jeunes entrepreneurs Inscription pour les Bourses d’honneur aux jeunes entrepreneurs
Plusieurs postes à pourvoir chez Pelican à Salaberry-de-Valleyfield Plusieurs postes à pourvoir chez Pelican à Salaberry-de-Valleyfield
Travaux d’inspection des bornes d’incendie en cours à Mercier Travaux d’inspection des bornes d’incendie en cours à Mercier
Célébrez la Semaine de l’arbre et de la biodiversité du 20 au 26 septembre Célébrez la Semaine de l’arbre et de la biodiversité du 20 au 26 septembre

Une réponse à "Gaz de schiste – Stéphane Gendron pourrait vendre l’eau de la municipalité à l’industrie gazière"

  1. Gilles Courcy dit :

    Bonjour Monsieur Gendron,

    Lundi am vers 9hrs, le 14 février 2011, j’écoutais votre point de vue à la radio 93,3 de Rimouski. Je crois que vous avez mêlé fournir de l’eau pour les Compagnies qui feront l’exploitation du gaz de schiste, et traiter l’eau polluée provenant de cette exploitation gazeuse.

    Dans un premier temps, votre usine de purification des eaux usées de votre municipalité peut traiter beaucoup de milliers de litres d’eaux usées, pour les matières organiques provenant des résidences comme vous l’avez dit, et je n’en doute pas.

    Cependant les eaux usées provenant des exploitations du gaz de schiste, contiennent des concentrations très élevées en chlorure, sodium, sous produits pétroliers comme toluène, benzène, et différents composés aromatiques à des concentrations excédents les limites permises de pollution. Donc ces eaux ne pourront pas être remises dans la nature sans décontamination pour les métaux lourds qui pourraient y être contenus, et tous les autres produits organiques (pétroliers) qui sont beaucoup plus difficile de recycler que la merde domiciliaire ! ! !

    Je pense que vous avez parlé trop rapidement en traitant M.Mousseau (je crois) de pelleteux de nuage . . . Sachez qu’il est plus facile de produire un bachelier en communication ou un avocat que de produire un scientifique, qui peut éclairer tout le monde sur les avantages et les inconvénients d’un tel projet sans y être impliqué émotivement.

    La ville de Trois-Rivières avait un contrat avec une cie d’exploration de gaz de schiste, ce que vous avez mentionné. Lors de l’émission “Découverte” de Radio-Canada du dimanche 13 février 2011, j’apprenais que la ville de Trois-Rivières avait résilié son contrat car elle ne pouvait plus traiter les eaux usées en provenance de cette cie compte tenu de la quantité de matière saline contenue et de la quantité de liquide à traiter .

    Ne vous emportez pas car vous pouvez, vous aussi avoir été trompé ou induit en erreur,

    Bonne journée,

    Gilles Courcy

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.