GAZ DE SCHISTE : le milieu municipal exprime sa profonde inquiétude

(Référence D. Rousseau) – Le sujet est tellement chaud que le conseil d’administration de la Fédération Québécoise des Municipalités (FQM) en débattra jeudi et vendredi lors d’une réunion à Salaberry-de-Valleyfield. Faisant écho aux préoccupations de plusieurs de ses membres, la FQM exprime ses appréhensions devant l’évolution du dossier de l’exploitation des gaz de schiste au Québec.

La Fédération interpelle de nouveau la ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Mme Nathalie Normandeau, et lui demande de tenir rapidement une rencontre de la table de concertation sur le sujet et d’y associer le milieu municipal comme elle s’est engagée à le faire lors de son passage à l’assemblée des MRC organisée par la FQM en mai dernier.

« Tous les signes indiquent que le gouvernement désire aller de l’avant avec cette nouvelle filière, mais lorsque nous nous rendons sur le terrain, comme j’ai eu l’occasion de le faire dans le cadre des rendez-vous du président de la FQM, nous constatons de réelles inquiétudes de la part des municipalités et des populations concernées, indique Bernard Généreux, président de la FQM. Et pour cause, car certains maires ont même eu la surprise d’apprendre que des compagnies minières étaient déjà installées chez eux depuis plusieurs semaines sans même en avoir été avertis. »

La Fédération Québécoise des Municipalités tient à préciser qu’elle ne s’oppose pas à l’exploitation des gaz de schiste. Bien au contraire, elle reconnaît le potentiel économique indéniable de ce nouveau type d’exploitation pour de nombreuses régions du Québec. Le manque d’information claire et objective disponible quant aux impacts environnementaux et sur la sécurité publique soulève cependant bien des questions auprès de ses membres, particulièrement en ce qui a trait à l’utilisation de l’eau et à la contamination des nappes phréatiques.

La FQM surveille avec beaucoup d’attention ce dossier depuis longtemps et avait même interpellé dès 2009 Claude Béchard ,le   ministre des Ressources naturelles et de la Faune de l’époque. Comme dans le dossier des mines, la FQM exige que le milieu municipal soit non seulement consulté, mais aussi impliqué dans l’implantation de cette nouvelle filière. De par les responsabilités qu’elles assument en matière d’aménagement et de développement du territoire, les municipalités et les MRC doivent avoir leur mot à dire et bénéficier des retombées de l’exploitation des ressources tirées de leur territoire.

Le sujet des gaz de schiste sera de nouveau abordé par le conseil d’administration de la FQM lors de sa prochaine rencontre qui se tiendra, à Salaberry-de-Valleyfield, les 26 et 27 août prochain. On y traitera également de l’exploitation pétrolière dans le golfe Saint-Laurent, un dossier qui préoccupe grandement les communautés de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine.

Le Congrès de la FQM qui se tiendra à Québec, du 30 septembre au 2 octobre, sous le thème Des municipalités qui se réinventent, devrait aussi constituer un moment fort en ce qui a trait au développement énergétique.

La FQM offre sa collaboration à la ministre Normandeau et s’attend à obtenir très prochainement une réponse quant à sa demande de tenir une rencontre de la table de concertation. « L’acceptabilité sociale doit être un incontournable à la suite des choses dans ce dossier. Or, l’implication étroite des communautés dès le début du processus constitue la meilleure garantie à cet effet », de conclure Bernard Généreux.

C’est Jean Lalonde, l’actuel maire de Très-Saint-Rédempteur qui est le président du Congrès 2010 de la FQM. Rappelons qu’en juin dernier à Ormstown avait lieu une rencontre sur les préoccupations des municipalités de la Montérégie.

La FQM, voix des municipalités et des régions du Québec
Fondée en 1944, la Fédération Québécoise des Municipalités (FQM) s’est établie comme un acteur crédible qui, par ses actions, vise constamment à défendre l’autonomie du milieu municipal et à favoriser le développement de l’ensemble des régions du Québec.

Comptant plus de 1 000 municipalités locales et MRC membres, elle s’appuie sur une force de 7 000 élus. Ses structures décisionnelles et consultatives, dont son conseil d’administration, ses cinq commissions permanentes et son assemblée des MRC, lui permettent de prendre des positions visant le développement durable du territoire québécois.

Il est à souhaiter que la FQM soit entendue par le gouvernement Charest qui jusqu’à maintenant a fait la sourde oreille aux revendications des municipalités, MRC et citoyens. Les demandes d’un moratoire sur toute exploration et/ou exploitation le temps d’avoir des études neutres sur la question et surtout plus d’informations ont toujours été refusées.

NDLR Le 7 août, INFOSuroit.com publiait l’article “Forage gazier chez nous : la prochaine peste…” avec plusieurs liens vers des articles de quotidiens et autres références.


Share
Posté dans: Environnement, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional
Salaberry-de-Valleyfield dévoile son nouveau site Web Salaberry-de-Valleyfield dévoile son nouveau site Web
Claude DeBellefeuille presse la Voie maritime à respecter ses engagements Claude DeBellefeuille presse la Voie maritime à respecter ses engagements
Projets de modernisation de réseaux municipaux d’eau potable Projets de modernisation de réseaux municipaux d’eau potable
Rénovation : période de dépôt de demande de subvention jusqu’au 30 septembre Rénovation : période de dépôt de demande de subvention jusqu’au 30 septembre

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.