Démystifier le lâcher-prise chez les proches aidants

Le Centre d’action bénévole (CAB) de Valleyfield démystifie le lâcher-prise afin d’aider les proches aidants à retrouver la paix, le calme et la joie. Le partage et le don de soi sont une réalité pour les proches aidants, mais ils doivent d’abord et avant tout penser à leur bien-être.

Lâcher-prise, c’est accepter et libérer en toute sécurité ses émotions et ses peurs. Il est le chemin à prendre pour ressentir un bien-être profond, retrouver la paix, le calme et la joie.

Ce chemin se trouve dans le repos, la nature, la beauté, le silence, la solitude et le moment présent. Le bonheur n’est pas au bout du chemin, mais il est le chemin lui-même.

Comment arriver au lâcher-prise

Pour réaliser le lâcher-prise, la première étape consiste à revenir à soi-même, à prendre conscience de qui nous sommes et à se donner l’espace de reconnaissance nécessaire. Il s’agit d’une première phase importante qui consiste à ne pas lutter contre soi-même. De là viendra un sens plus grand d’acceptation, de non-violence et ultimement, de lâcher-prise.

Le CAB de Valleyfield propose aux proches aidants un exercice qui permet de libérer ses émotions et ses peurs. D’abord, il est recommandé de prendre une pause, de se retirer, de s’installer confortablement, de fermer les yeux et de se centrer sur sa respiration. Ensuite :

  • Prenez de trois à quatre grandes respirations en expirant lentement : ressentez ce qui vous habite.
  • Décidez de lâcher-prise sur une peur ou une émotion.
  • Acceptez de reconnaître cette peur ou cette émotion importante : tant que vous la refoulerez, elle sera là et vous serez en résistance face à elle.
  • Acceptez ce qui est et ce qui vous habite : vous pouvez choisir de résister et de vous résigner et rester dans un état de souffrance ou vous pouvez décider d’accepter et de lâcher-prise et ainsi retrouver votre paix intérieure.

L’essentiel du lâcher-prise

Selon Carine Piarelli, psychologue, il faut apprendre à vivre dans le présent, devenir flexible et savoir s’adapter. L’humain est en perpétuelle évolution, il se transforme physiquement, intellectuellement et émotionnellement tout au long de sa vie. Il est alors illusoire de lutter contre le changement.

Les proches aidants doivent se désencombrer de l’inutile pour éviter que des choses dépassées les empêchent d’évoluer. Ils doivent également être ouverts et confiants, car c’est un acte de confiance envers soi, les autres et la vie.

Finalement, il faut reconnaître ses propres limites pour plus facilement accepter celles des autres.

Le lâcher-prise a des bienfaits sur le corps. Il permet de réduire le stress, détendre le corps, relâcher les tensions et apaiser l’esprit.

Pour en apprendre davantage, deux livres sur le sujet sont disponibles au centre de documentation du CAB (95, rue Salaberry). Il est important de téléphoner au 450 373-2111 pour réserver le livre.

Rappelons que le CAB de Valleyfield offre un programme complet de services entièrement gratuits aux proches aidants des territoires de Beauharnois, Saint-Étienne-de-Beauharnois, Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Stanislas-de-Kostka et Salaberry-de-Valleyfield. Pour en apprendre plus sur les services offerts gracieusement par le Centre d’action bénévole grâce à L’Appui Montérégie pour les proches aidants d’aînés, composez le 450 373-2111, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Santé Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Rappel des directives concernant les visites dans les hôpitaux Rappel des directives concernant les visites dans les hôpitaux
Le CAB de Valleyfield distribue des douceurs des sucres aux aînés Le CAB de Valleyfield distribue des douceurs des sucres aux aînés
L’énergie du printemps pour les proches aidants L’énergie du printemps pour les proches aidants
Poste d’agent.e au développement et des médias au CAB de Valleyfield Poste d’agent.e au développement et des médias au CAB de Valleyfield
Inscription pour la clinique d’impôt populaire du CAB Valleyfield Inscription pour la clinique d’impôt populaire du CAB Valleyfield

Une réponse à "Démystifier le lâcher-prise chez les proches aidants"

  1. Sylvie Legault dit :

    Merci pour cet article. Les pistes d’aide se font assez rares et j’apprécie celle-ci. Je suis en processus de lâcher prise et c’est tout un apprentissage…

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.