Valleyfield autorise la démolition d’une maison patrimoniale

Maison-patrimoniale-a-detruire-pour-agrandissement-residence-a-Valleyfield-Photo-INFOSuroit_com(Jean-Pierre Major) – Malgré le refus du Comité consultatif d’urbanisme, le conseil municipal de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a donné son aval à la démolition d’une maison patrimoniale de 1896 afin de contribuer au manque flagrant de places disponibles en résidence pour aînés.

C’est du moins l’explication officielle parvenue par voie de communiqué le vendredi 21 juin en avant-midi. À la veille d’un long congé pour la Fête nationale, on apprend dans le communiqué et je cite que c’est Afin de contribuer à palier au manque criant de places disponibles en résidence pour nos aînés et aider à raccourcir les listes d’attente interminables présentées aux familles des personnes âgées qui doivent quitter leur domicile, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a donné l’aval à l’agrandissement de la résidence Le Dufferin située à l’intersection de la rue Dufferin et Maden. Ainsi, 80 logements supplémentaires seront disponibles à l’issue de l’agrandissement.

Salaberry-de-Valleyfield-Phase-2-residence-pour-aines-Le-Dufferin-Photo-courtoisieLe communiqué de la ville explique bien la situation : Afin de réaliser ce projet d’agrandissement, deux bâtiments voisins doivent être démolis. Ces résidences, étant dans une zone patrimoniale, présentent un certain caractère architectural. Afin d’approuver les plans d’agrandissement présentés par les représentants des propriétaires, plusieurs alternatives ont été étudiées par le Service d’urbanisme, le Comité consultatif d’urbanisme et le conseil municipal.

L’une des alternatives était de conserver la maison patrimoniale de deux logements (98 et 100, rue Dufferin) pour y installer les bureaux administratifs de la résidence Le Dufferin. L’agrandissement de la résidence ce serait fait autour de la maison située dans une zone patrimoniale. Jugée trop complexe sur le plan technique et architectural, cette alternative a été éliminée.

Le promoteur en est donc venu à la conclusion qu’il fallait construire un nouveau bâtiment et la démolition de la maison de 1896 s’avérait nécessaire. À la lumière de l’examen du projet d’agrandissement de la résidence Le Dufferin et de la démolition des maisons voisines en “zone patrimoniale”, le Comité consultatif d’urbanisme (CCU) a recommandé à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield de refuser la démolition.

Le 18 juin dernier, lors de la séance du conseil municipal, les élus ont décidé d’entériner une résolution afin d’accepter les plans d’agrandissement et, par voie de conséquence, la démolition de la maison patrimoniale du 98 et 100 Dufferin.

Étant donné qu’il y a un Plan d’implantation et d’intégration architecturale en place à la Salaberry-de-Valleyfield, le conseil municipal a demandé expressément d’apporter des modifications architecturales à l’agrandissement de la résidence pour aînés Le Dufferin afin que la nouvelle partie rappelle les habitations démolies et corresponde à l’image architecturale de l’ensemble des bâtiments de ce secteur-là.

Dans l’article Le conseil favorise un investissement de plusieurs millions $ – Une maison centenaire disparaîtra en zone patrimoniale, le journaliste Mario Pître de l’hebdomadaire Le Soleil mentionne que le maire de Salaberry-de-Valleyfield Denis Lapointe a souligné que l’agrandissement de 80 appartements représente un investissement de plus de 4 M$.

Malgré la recommandation du Comité consultatif de l’urbanisme de refuser le projet, le maire a fait valoir au journaliste que «La proposition architecturale qui nous a été présentée reproduit pas mal bien la façade du bâtiment qu’on va éventuellement détruire. Il y a eu un effort de fait, l’investissement est important, les besoins en logements pour personnes âgées sont grandissants. Dans ce contexte, on se retrouve avec un bon compromis patrimonial.»

_____________________________________________________________

 


Share
Posté dans: Affaires, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local
La culture locale à l’honneur dans la programmation de NousTV La culture locale à l’honneur dans la programmation de NousTV
Retour à la normale graduel des services à la Ville de Hudson Retour à la normale graduel des services à la Ville de Hudson
Les séances du conseil de Beauharnois déménagent Les séances du conseil de Beauharnois déménagent

4 Réponse à "Valleyfield autorise la démolition d’une maison patrimoniale"

  1. Pierre Villeneuve dit :

    Un 2e registre sera tenue prochainement !

    Ce projet est un autre exemple flagrant de l’absence de transparence des élu(e)s municipaux de Salaberry-de-Valleyfield et une forme de mépris à l’égard des citoyennes et citoyens du quartier. Ceux-ci n’ont pas été informés convenablement et non surtout pas été consultés.

    La décision de modifier le règlement et de tenir un second registre a été prise en catimini et elle constitue pour l’ensemble des élu(e)s d’un bris de leur serment, si l’on se fie aux propos tenus par le maire Denis Lapointe le 15 janvier 2013.

    « … Si l’on veut changer les choses de façon durable, il faut commencer par le début et, le début c’est d’affirmer les valeurs qui doivent réunir le monde municipal : l’imputabilité politique, l’intégrité, la transparence, la participation citoyenne, la durabilité, l’équité, le respect de la diversité, l’innovation et la créativité. Et l’on pourrait dire qu’elles forment ensemble le serment d’un élu municipal du 21e siècle », a déclaré M. Denis Lapointe, maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et membre du conseil d’administration de l’UMQ.

  2. Bonjour monsieur Villeneuve,

    J’ai reçu une autre réponse de la ville ce matin :

    Il y aura des discussions dans les prochains conseils municipaux à savoir si un référendum sera organisé à ce sujet. J’attends les détails du directeur général Pierre Chevrier.

  3. La question a été posée à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Voici la réponse que nous avons obtenue :

    « La coordonnatrice aux communications, Mme Danielle Prieur, doit rencontrer le directeur général aujourd’hui à ce sujet. Nous te reviendrons par la suite ».

    Histoire à suivre…

  4. Pierre Villeneuve dit :

    Bonjour,

    Est-il vrai que des citoyennes et citoyens du secteur ont réussi à bloquer la démolition de cette maison patrimoniale sur la rue Dufferin en s’opposant à l’agrandissement de la zone pouvant permettre l’agrandissement de la résidence pour personnes agêes ?

    Que fera la Ville ?

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.