Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Châteauguay veut améliorer la quiétude du centre-ville

Comite-intersectoriel-quietude-a-Chateauguay-et-partenaires-photo-INFOSuroit_com

Membres du comité intersectoriel et certains partenaires

(Marie-Ève Rochefort) – La Ville de Châteauguay prend les grands moyens pour s’assurer d’améliorer la quiétude du parc Mercier et du secteur du futur centre-ville.

Dans une démarche collaborative entre l’administration municipale et différents partenaires tels que la Maison des jeunes Châtelois, le Service de police, les commissions scolaires et la Table jeunesse, la Ville de Châteauguay entreprendra une série d’actions afin que tous puissent jouir d’une bonne qualité de vie, et ce, de façon sécuritaire.

« Il y a un sentiment d’insécurité actuellement. On a eu beaucoup de commentaires de citoyens qui ont un malaise à s’aventurer à l’Agora citoyenne lorsqu’il y a des attroupements. On a aussi un tissu social qui se modifie par les différentes cultures et les groupes d’âge. Comment peut-on alors s’assurer que tous ces gens puissent se partager le même espace sans se déranger les uns les autres. On veut que le secteur soit plus fréquenté et mieux fréquenté et qu’il soit plus convivial et sécuritaire », a commenté la mairesse Nathalie Simon lors d’une conférence de presse tenue cet après-midi (17 décembre) à l’Agora citoyenne.

Afin d’être en mesure de présenter un plan d’action et des recommandations vers la fin du printemps prochain, l’administration municipale a fait appel au criminologue Nourredine Razik, mais s’est également entourée d’un comité intersectoriel qui a été mis en place afin d’explorer les différentes avenues possibles. Déjà, des mesures ont été mises sur pied selon ce qu’a affirmé Diane Trahan, directrice à la Vie citoyenne de la Ville de Châteauguay.

  • Modification du mot de passe du réseau WiFi pour éviter les attroupements qui ne cherchent qu’un accès Internet gratuit;
  • Déplacement des tables à pique-nique qui se trouvaient derrière le centre culturel pour être plus en vue et ainsi assurer le respect du mobilier urbain;
  • Modification de l’éclairage;
  • Ajout de musique classique pour instaurer une ambiance de détente;
  • Présence d’un policier qui effectue des rondes de surveillance à l’Agora citoyenne.

« Déjà, il a quelques petites actions qui ont été posées, mais c’est important de comprendre que la Ville de Châteauguay à elle seule ne peut pas détenir tous les outils nécessaires pour répondre à cette problématique. Avec les partenaires, on va développer d’autres outils pour répondre de façon plus profonde et continue à cette problématique-là », a commenté monsieur Razik.

« On souhaite travailler ensemble pour avoir une meilleure compréhension de ce qui se passe chez nous et améliorer la quiétude. On ne veut pas bloquer les accès ou imposer trop de règlements. On va déterminer qui fait quoi et comment. Moi tout ce que je veux, c’est que les gens soient biens, qu’ils se sentent en sécurité et qu’ils puissent bénéficier de tout le secteur en se sentant les bienvenues et dans le respect », a poursuivi la mairesse.

__________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Roussillon, Sécurité Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Rentrée scolaire : 13 brigadières à Valleyfield Rentrée scolaire : 13 brigadières à Valleyfield
Agriculture, canons effaroucheurs et zones urbaines Agriculture, canons effaroucheurs et zones urbaines
Bruits de l’autoroute 30 – Châteauguay presse Québec d’agir Bruits de l’autoroute 30 – Châteauguay presse Québec d’agir
Projet de Loi 85 : Beauharnois fait part de ses attentes Projet de Loi 85 : Beauharnois fait part de ses attentes

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.