Châteauguay analysera son déneigement en vue de l’améliorer

D_Brassard-N_Simon-et-D_Carrier-conference-de-presse-deneigement-Chateauguay-photo-INFOSuroit_com

La mairesse Nathalie Simon entourée du chef des Opérations à la Division des Travaux publics, Denis Brassard et du directeur général de la ville, Daniel Carrier

(Marie-Ève Rochefort) – Les méthodes de travail quant au déneigement à Châteauguay risquent de changer au courant des prochaines semaines puisque l’administration se penche actuellement sur de nouvelles solutions visant à maximiser le service offert aux citoyens. En effet, les conditions météorologiques changeantes combinées aux contraintes qu’apportent la convention collective des cols bleus, les normes du travail et la loi sur les heures de conduite compliquent considérablement les opérations en territoire châteauguois.

Il y aura donc révision complète de la façon de faire et analyse des différentes solutions qui s’offrent à la municipalité pour mettre à jour un système qui nécessite une cure de rajeunissement.

Une loi contraignante

Comme énuméré plus haut, la Ville de Châteauguay fait face à plusieurs problématiques qui compliquent les opérations de déneigement. Parmi celles-ci, on peut penser au personnel engagé pour effectuer la tâche, les cols bleus de la ville, mais également aux normes qui régissent leur travail.

« On est une des rares villes qui fait tout son déneigement à l’interne. On n’a aucun sous-traitant. Ça entraîne une grosse contrainte au niveau des heures de conduite et de repos en lien avec la loi 430 [concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs de véhicules lourds]. En tassement de la neige, les employés ont droit à 14 h de conduite, alors qu’en transport de la neige, on parle de 13 h. Un employé ne peut être en poste plus que 16 h et je dois leur donner 8 heures de repos. Également, dans une période de 7 jours, on ne peut dépasser 70 heures en poste de travail. Arrivé à ce point, je dois donner un arrêt complet de 36 heures avant de recommencer un nouveau cycle », a fait savoir Denis Brassard, chef des opérations à la Division des Transports publics à la Ville de Châteauguay.

Il faut comprendre que les employés municipaux ne sont pas attitrés qu’aux opérations de déneigement, ce qui limite leur disponibilité. Par ailleurs, la mairesse a fait état d’un autre point qui complique le tout : les quotas de sel.

« Il faut évaluer ce qu’on va épandre en début de saison. Comme le sel n’est pas une denrée qui se garde indéfiniment, si on en achète trop, on le perd. Bien gérer nos quotas de sel devient excessivement difficile », affirme-t-elle.

Les citoyens invités à collaborer

Lors de la conférence de presse, les interlocuteurs ont tenu à rappeler l’importance de respecter l’interdiction de se stationner dans les rues durant la nuit, entre 23 h et 6 h.

« On demande aux citoyens leur collaboration en respectant l’interdiction de se stationner dans les rues, notamment quand il y a une tempête de neige parce que ça ne permet pas aux employés cols bleus de déneiger efficacement les rues », a commenté Nathalie Simon. « On vit beaucoup de contraintes avec le stationnement de nuit parce que ça complique beaucoup les opérations. Dernièrement, sur la rue St-Georges, 9 véhicules étaient stationnés dans la nuit. Ça a pour effet qu’au moment où les gens prennent leur véhicule le lendemain, un amas de neige reste dans la rue et engendre des plaintes pour un déneigement considéré pourri par les citoyens », a poursuivi monsieur Brassard.

Aucune piste de solution mise de côté

Dans son travail d’analyse, la Ville de Châteauguay évaluera toutes les possibilités afin d’améliorer son offre de service. Parmi les pistes de solution déjà proposées, on peut penser au concept des rues blanches (absence d’abrasif) et à l’utilisation de jus de betterave. La mairesse a également fait savoir que l’idée de faire appel à des firmes privées de déneigement n’était pas écartée.

Le déneigement à Châteauguay en statistiques                                       

  • Total de kilomètres à déneiger avec les stationnements : 530 km
  • Total de kilomètres avec abrasif : 140 km;
  • Total de kilomètres de déneigement des trottoirs et de certaines pistes cyclables : 62km;
  • 16 bâtiments à déneiger avec trottoir et devant les portes;
  • Plus de 30 abribus à déneiger;
  • Nombre d’employés cols bleus : 85. De ce nombre, 68 sont affectés aux Travaux publics;
  • Semaine normale d’un col bleu : 36 heures.

_____________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Transport Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Stationnement hivernal – Nouvelle règlementation à Mercier Stationnement hivernal – Nouvelle règlementation à Mercier
Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield Un prix Génie Méritas pour le pôle institutionnel de Salaberry-de-Valleyfield
Accès au plan d’eau – rencontre du groupe de travail du parc Joseph-Allard Accès au plan d’eau – rencontre du groupe de travail du parc Joseph-Allard
Journaliers à temps plein pour la période estivale recherchés Journaliers à temps plein pour la période estivale recherchés
Emploi : la Ville de Salaberry-de-Valleyfield recherche un contremaître Emploi : la Ville de Salaberry-de-Valleyfield recherche un contremaître

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.