Budget 2019 de la Ville de Beauharnois : un correctif pénible, mais inévitable

Beauharnois-Salle-conseil-municipal-Photo-INFOSuroit(SLJ) – À la suite de l’adoption de son Budget 2019 la Ville de Beauharnois a publié un communiqué expliquant que confronté à une situation financière précaire, le conseil municipal s’était résigné à adopter une hausse des taxes municipales lors de son assemblée publique du 4 décembre. Pour en venir à cette conclusion, les élus ont analysé les états financiers des dernières années pour rapidement se rendre compte que les finances n’étaient pas aussi florissantes qu’a laissé croire l’administration précédente.

Une augmentation moyenne de 1,1 % par année

Les diminutions successives des taxes des dernières années ont été néfastes pour les finances de la Ville de Beauharnois. Le taux proposé pour l’année 2019 se rapproche de celui de 2013, avant les diminutions instaurées. En 2013, le taux de taxation était de 0,92677 $ du 100 $ d’évaluation alors qu’en 2019 il sera de 0,8335 $.

Ainsi, le compte de taxes d’une habitation moyenne en 2013 (valeur de 195 681 $) s’élevait à 2 327 $ alors qu’en 2019, le compte de taxes de cette même maison (valeur de 224 750 $) sera de 2 482 $. Cet écart de 155 $ correspond à une augmentation moyenne des taxes annuelles de 1,1 % pour la période de 2013 à 2019, soit 26 $ par année.

Un correctif budgétaire pénible, mais inévitable

Depuis plusieurs années, l’administration municipale équilibrait son budget d’exploitation en projetant des revenus fictifs en vente de terrain. Pour l’année financière 2018, c’est 6,7 millions de dollars qui avaient été projetés afin d’assumer les dépenses d’exploitation prévue au budget.

De plus, au cours des 5 dernières années, les revenus ont été insuffisants pour couvrir les charges régulières de la Ville, tels que les salaires, l’électricité, etc. Le conseil municipal n’a donc pas eu d’autres choix que de combler le manque à gagner par une augmentation substantielle des taxes et de couper dans les dépenses. En effet, la rationalisation des dépenses a mené l’administration à abolir 18 postes, entraînant le licenciement de 8 employés à la fin janvier :

« Les décisions prises dans le passé ont mené la Ville à faire ce choix déplorable. Devant les faits indiscutables qui nous ont été présentés, le conseil s’est résigné à annoncer cette hausse des taxes municipales et a dû prendre des décisions difficiles afin d’arriver à un équilibre budgétaire ,» a tenu à mentionner Bruno Tremblay, maire de Beauharnois.

Une lettre du Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes

Lors de la dernière assemblée publique du 4 décembre, Jacques Malenfant, directeur général par intérim de la Ville de Beauharnois, a aussi communiqué le contenu d’une lettre provenant du Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes du Québec. L’information contenue dans cette lettre confirmait, selon toute probabilité, que certains gestes posés par l’administration précédente étaient incorrects :

« La lettre du Commissaire mentionne notamment que des irrégularités ont été commises sur la comptabilisation des produits obtenus pour l’aliénation de terrains dans le parc industriel », a mentionné Jacques Malenfant. La lettre en question invite la Ville de Beauharnois à consulter ses conseillers juridiques et ses comptables afin de déterminer les correctifs à mettre en œuvre pour se conformer à ses obligations légales. « J’espère que les citoyens comprendront l’importance des mesures prises jusqu’à maintenant », a ajouté le directeur général par intérim.


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Réinvestissement dans les Cégeps : 2,6 M$ pour le Collège de Valleyfield Réinvestissement dans les Cégeps : 2,6 M$ pour le Collège de Valleyfield
Anne Minh-Thu Quach : Femme et politique Anne Minh-Thu Quach : Femme et politique
La campagne Pas de cell au volant, c’est gagnant ! de retour à Beauharnois La campagne Pas de cell au volant, c’est gagnant ! de retour à Beauharnois
Une nouvelle directrice des ressources humaines à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield Une nouvelle directrice des ressources humaines à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield
Des bornes de recharge au bénéfice des employés chez CEZinc Des bornes de recharge au bénéfice des employés chez CEZinc

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.