Bilan du nettoyage des berges de la rivière Saint-Charles

Nettoyage_berge_riviere_saint-Charles_2015-benevoles_dechets_photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_comLe 14 juin dernier, une cinquantaine de bénévoles ont participé à la corvée annuelle de nettoyage des berges de la rivière Saint-Charles. Cette année, l’activité était organisée par le Centre d’excellence d’eau vive de Valleyfield, accompagné par une quarantaine de cadets de l’escadron 729 Salaberry, des membres de Pour un réseau actif dans nos quartiers (PRAQ) et de l’Escouade verte de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Un travail toujours à refaire

Malgré les années qui passent, les berges de la rivière continuent d’être un lieu où les citoyens disposent d’une quantité importante de déchets. En une journée seulement, les bénévoles ont rempli un plein conteneur. Au nombre des déchets les plus fréquemment ramassés, on compte des sacs de plastique, des bouteilles vides, des paniers d’épicerie et des résidus de restauration rapide.

« Les kayakistes doivent quotidiennement composer avec les nombreux déchets jetés à l’eau et sur les berges. Ceux-ci nuisent à la mise en valeur du site et à la sécurité des utilisateurs de la rivière. De plus, les déchets constituent un danger pour les poissons et les autres animaux aquatiques, ainsi que pour la qualité de l’eau de la rivière », s’est exclamée Mylène Briand, membre du Centre d’excellence d’eau vive de Valleyfield.

Nettoyage_berge_riviere_saint-Charles_2015-dechets-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_comÀ ce sujet, Maggy Hinse, conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, souligne que « les berges et le cours d’eau de la rivière Saint-Charles font partie d’un patrimoine commun qui appartient à tous les Campivallensiens. Il s’agit d’un milieu aquatique riche et sensible. Il est dommage que certains individus s’en servent comme d’une poubelle à ciel ouvert, alors qu’il existe maintenant plusieurs méthodes respectueuses de l’environnement pour gérer ces résidus. Un nombre impressionnant de matières encombrantes, comme des branches d’arbre et du gazon coupé, ont aussi été ramassées, alors qu’elles peuvent être disposées à l’écocentre en vue d’être récupérées et valorisées. »

Madame Hinse complète en rappelant à la population qu’ « il est d’ailleurs prohibé, en vertu du règlement numéro 218 sur les nuisances, de laisser, de déposer ou de jeter sur un terrain ou dans un cours d’eau tout déchet ou débris. »

Heureusement, le beau temps a attiré un nombre important de jeunes bénévoles, qui ont pris conscience de l’importance de respecter les berges de la rivière et qui sont fiers de l’impact que leur action a eu sur l’environnement. Ceux-ci se joignent d’ailleurs à l’Escouade Verte pour lancer le défi à la population qu’en 2016, le nettoyage sera inutile puisque les habitudes auront changé.

Pour toute information sur l’environnement ou pour une visite à domicile, n’hésitez pas à communiquer au (450) 370-4820 ou par courriel à [email protected]. Vous pouvez également visiter la rubrique environnement et développement durable sous l’onglet citoyen sur le site web de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

_________________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Environnement, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Audiences du BAPE pour un projet de réfection de la digue de la centrale des Cèdres Audiences du BAPE pour un projet de réfection de la digue de la centrale des Cèdres
Retour des subventions pour l’achat de couches lavables Retour des subventions pour l’achat de couches lavables
Enjeux evironnementaux – 2018 doit être verte ! Enjeux evironnementaux – 2018 doit être verte !
Une journée Speed-dating de l’emploi pour la CEZinc Une journée Speed-dating de l’emploi pour la CEZinc

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.