Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Bénévoles recherchés pour le projet Notre Maison à Ormstown

projet NotreMaison Habitat_pour_l_humanite a Ormstown Visuel NFSBDepuis février dernier, le projet Notre Maison de l’organisme Habitat pour l’humanité a franchi une étape importante avec l’assemblage sur la rue Isabelle à Ormstown des modules d’habitation réalisés en partenariat avec la Centre de formation professionnelle Chateauguay Valley de la Commission scolaire New Frontiers. Pour compléter les deux maisons de ville de ce projet, des bénévoles sont présentement recherchés.

Maintenant que les maisons ont officiellement été déplacées du CFP Chateauguay Valley et transférées à Habitat pour l’humanité, le chantier de construction sera bientôt ouvert aux bénévoles qui souhaitent contribuer au projet.

les modules de maison a Ormstown HabitatpourHumanite Photo via Facebook NFSB« Nous avons besoin de gens pour terminer ces deux maisons », confie Anne Bergeron, coordonnatrice des relations avec les partenaires d’Habitat pour l’humanité Québec. Le site sera accessible trois jours par semaine et sera ouvert à tous, même à ceux qui n’ont pas d’expérience de domaine de la construction. « C’est une expérience qui ne se présente qu’une fois dans une vie», ajoute Mme Bergeron, notant que tous les outils et l’équipement de sécurité sont fournis, et qu’il n’y a absolument aucune expérience requise pour vivre une journée sur le chantier.

En fait, jusqu’à l’achèvement de la finition intérieure, il y aura quelqu’un sur le chantier en tout temps avec une formation en construction pour guider les bénévoles.

Pour se porter volontaire

Les personnes intéressées à donner un peu de temps et qui souhaite se porter volontaire peuvent s’inscrire en tant que bénévole sur le site Web www.habitatqc.ca/volontaire.

Une 2e famille recherchée pour la 2e maison

StaceyCater et son fils Chase Photo courtoisie habitatpourlhumanite via MRCLors du déménagement et assemblage des modules des maisons sur la rue Isabelle à Ormstown en février dernier, Stacey Cater et son fils Chase, des représentants d’une des deux familles sélectionnées pour habiter le projet étaient sur place. Habitat pour l’humanité est toujours à la recherche d’une deuxième famille pour s’installer dans l’autre nouvelle maison en juillet prochain. « Toutes ces choses dont je croyais qui allaient jouer contre moi n’ont pas eu d’incidence », dit Stacey, en reconnaissant qu’elle pensait que son niveau de dettes et sa situation personnelle en tant que mère monoparentale auraient un impact négatif sur sa candidature. Ses conseils pour quiconque hésite à poser sa candidature sont d’arrêter d’hésiter. « Il n’y a vraiment pas de raison de ne pas essayer. Cela prend un peu de temps, mais pour commencer c’est seulement une page recto verso à compléter et, on ne sait jamais …»

Une maison Habitat pour l’humanité, un rêve se concrétise pour Stacey et son fils

Le mois juillet n’arrivera jamais assez rapidement pour la nouvelle résidente d’Ormstown, dont les liens privilégiés avec cette municipalité ont longtemps précédé sa sélection comme première propriétaire d’une des deux nouvelles maisons du projet Notre maison. Diplômée du programme de soins infirmiers du Centre de formation professionnelle Chateauguay Valley depuis quelques années, Stacey Cater qui travaille présentement à Ormstown et à Huntingdon en tant qu’infirmière, a rappelé que l’aventure du projet Notre Maison lui semblait trop belle pour être vraie lorsque son fils a rapporté de l’école un formulaire de demande de maison. Chase l’a encouragée à remplir le formulaire.

Pour Stacey, le projet «Notre maison» représente le point tournant de sa décision de sortir de la pauvreté et de transformer sa vie à la suite de la naissance de son fils. Elle avait alors décidé de retourner aux études pour obtenir un emploi assuré pour prendre soin de Chase. Elle a longtemps rêvé de déménager de leur petit appartement dans une maison et l’occasion s’est présentée par le biais du projet Notre maison qui lui a permis d’entrevoir cette possibilité plus clairement.

« Cela me donne l’opportunité de faire un investissement et j’en suis très fière, je vais pouvoir le faire et ainsi laisser quelque chose à mon fils », dit Stacey, dont on peut entendre la fierté dans sa voix.

De plus, elle entrevoit avec impatience le moment où elle passera moins de temps sur la route pour se rendre au travail, lui permettant ainsi de consacrer plus de temps à son fils ; dorénavant, elle n’aura plus à concilier ses horaires de travail qui débutent très tôt le matin avec ceux de la garderie puisque celle-ci est à proximité. Reconduire son fils chez une gardienne très tôt le matin sera dorénavant chose du passé.

Elle est impatiente que le chantier de la rue Isabelle démarre pour qu’elle puisse commencer à travailler sur sa maison. Dans son entente avec l’organisme d’économie sociale, Stacey Cater doit donner 500 heures de bénévolat. Stacey a déjà commencé à donner de sont temps au magasin ReStore de l’organisme à Montréal.

«Je suis bonne à l’hôpital, mais moins bonne avec les outils», dit-elle en riant, notant comment Habitat pour l’humanité a été très accommodante en trouvant des moyens pour qu’elle puisse pour effectuer ses heures. Quant à sa maison, Stacey a encore à découvrir l’intérieur, mais en sachant exactement où la coquille de sa maison a été construite, elle ne s’inquiète pas.

Si vous connaissez une famille qui pourrait devenir propriétaire de l’autre maison actuellement en construction ou si vous souhaitez personnellement devenir bénévole d’ici juillet pour aider à compléter le projet Notre Maison, n’hésitez pas à partager cette nouvelle.

___

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire :

______________________________________________________


Share
Posté dans: Communautaire, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le Haut-Saint-Laurent en mode Journées de la culture Le Haut-Saint-Laurent en mode Journées de la culture
La Journée P du Parrainage civique au parc de la Maison-Valois La Journée P du Parrainage civique au parc de la Maison-Valois
Taverne de la ferme : country pub nouveau genre à Ormstown Taverne de la ferme : country pub nouveau genre à Ormstown
De l’embauche pour aider à la réussite éducative De l’embauche pour aider à la réussite éducative

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.