Le bac brun fait son entrée à la MRC de Beauhanois-Salaberry

La MRC de Beauharnois-Salaberry a annoncé avec beaucoup de fierté ce matin qu’à compter du 30 septembre prochain, toutes les unités d’occupation de son territoire pourront participer à la collecte des matières organiques à l’aide du bac brun.

bac brun mrc beauharnois-salaberry 2019 photo JH infosuroit

Présents à la conférence de presse du 23 mai : Patrice Lemieux, coordonnateur Environnement et gestion des matières résiduelles à la MRC, Mélanie Scraire, présidente du Comité régional de la gestion des matières résiduelles et de l’environnement de la MRC et directrice générale de la CDC Beauharnois-Salaberry, Maude Laberge, préfète de la MRC et mairesse de Sainte-Martine, Yves Daoust, préfet-suppléant et maire de Saint-Louis-de-Gonzague, Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield, Gaétan Ménard, maire de Saint-Étienne-de-Beauharnois et Roxanne Poissant, conseillère municipale à Beauharnois.

Projets-pilotes depuis 2016

La MRC prépare la collectivité depuis 2016 à l’arrivée de ce nouveau bac destiné à la collecte des résidus alimentaires et des résidus verts, une nouvelle étape dans la gestion des matières résiduelles déjà pratiquée par plus de 400 municipalités à l’échelle du Québec.

Près de 1 500 ménages ont pris part au projet-pilote implanté à Salaberry-de-Valleyfield et aux projets-vitrines de la MRC établis à Saint-Louis-de-Gonzague et Sainte-Martine. En fonction des résultats obtenus, il s’avère que la participation citoyenne est excellente et que les rendements, en termes de volume, sont au rendez-vous. Ces foyers font même des envieux, alors que bon nombre de citoyens ont signalé à la MRC avoir hâte de recevoir le bac brun.

La MRC a également mis de l’avant depuis mars dernier un projet-pilote s’adressant davantage aux industries, commerces et institutions (ICI). Sept entreprises de la restauration ont agi en tant qu’ambassadeurs de la collecte des matières organiques auprès de leurs confrères du secteur commercial, et ont clairement fait la preuve que la collecte des résidus alimentaires et des résidus verts en milieu d’affaires est accessible et possible.

Impératifs environnementaux et objectifs gouvernementaux

Cette décision d’implanter le bac brun permettra aux citoyens de réduire de près de 50 % le poids des déchets, évalué en moyenne par ménage sur le territoire de la MRC à quelque 800 kg par année. La mise en place de ce nouveau service fera donc en sorte de réduire de façon appréciable le volume de notre poubelle, puisque la majorité des résidus que l’on y dépose est compostable.

Cette nouvelle collecte des matières organiques répondra aussi à des objectifs gouvernementaux, conformément aux politiques et orientations du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC et de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui interdira éventuellement l’enfouissement des matières organiques.

L’ABC du bac brun

Entre le 12 août et le 20 septembre prochain, la MRC procèdera à la distribution porte-à-porte des 23 000 bacs bruns de 240 litres (et de 45 litres pour le centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield) auprès de l’ensemble des unités d’occupation à la grandeur de son territoire. À la livraison, le bac brun contiendra à l’intérieur un bac de cuisine, distribué pour sa part à 30 000 exemplaires, ainsi qu’un guide pratique et un aide-mémoire. Un bac de cuisine additionnel pourra être obtenu en communiquant avec la MRC au 450 225-5055, ou à [email protected]. Pour l’acquisition d’un bac roulant supplémentaire, il faudra contacter sa municipalité respective.

Le guide pratique inclura notamment la liste des matières acceptées qui représentent aisément près de 50% du poids de nos matières résiduelles. Parmi les matières les plus communes qui seront permises dans le bac brun, on retient les restes de repas, les restes de viandes et de poissons, les os, les fruits et légumes, les produits laitiers et fromages, les oeufs et coquilles, les feuilles, les résidus de jardin, les mauvaises herbes, les papiers mouchoirs, les essuie-tout, les serviettes de table, et même les cheveux et la litière d’animaux domestiques.

La MRC livre également dans son guide pratique quelques trucs et astuces afin de prévenir les fuites et les odeurs. Parmi les gestes les plus efficaces, on recommande de vider et de laver le bac de cuisine fréquemment, d’éviter de déposer des liquides en grande quantité, d’envelopper les résidus alimentaires dans un papier journal et de doubler le fond du bac avec du papier journal ou du carton.

La MRC rappelle que seuls les sacs de papier seront permis dans le bac de cuisine et dans le bac brun. Aucun sac de plastique ne sera accepté. Tout comme le bac bleu, le bac brun devra être déposé au chemin avant 7 h le jour de la collecte, les roues pointant vers la résidence et étant dégagé de tout obstacle à 60 centimètres de son pourtour.

Séances d’information

Afin de bien renseigner la population et livrer tous les détails entourant l’arrivée de la collecte du bac brun, la MRC tiendra pas moins de 14 séances d’information entre le 3 et le 18 juin prochain. À l’occasion de ces séances, le calendrier des collectes pour chaque municipalité sera présenté. Quant à la fréquence de collecte, celle-ci se fera chaque semaine du début d’avril à la fin de novembre et aux 2 semaines du début de décembre à la fin de mars.

Le calendrier des séances se trouve dans le Möbius, distribué à tous les foyers de la MRC il y a quelques semaines.

Pour en savoir davantage, la MRC de Beauharnois-Salaberry a mis à la disposition des citoyens le site Internet www.jlefais.com dédié à l’implantation de ce nouveau service, ainsi qu’une page Facebook.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Bac brun : les collectes seulement à partir du 30 septembre Bac brun : les collectes seulement à partir du 30 septembre
Nouvelle collecte des résidus alimentaires – le bac brun livré à votre porte prochainement Nouvelle collecte des résidus alimentaires – le bac brun livré à votre porte prochainement
Deux MRC s’unissent pour assurer un lien cyclable sécuritaire sur le pont Mgr-Langlois Deux MRC s’unissent pour assurer un lien cyclable sécuritaire sur le pont Mgr-Langlois
Zone d’intervention spéciale : Valleyfield veut rassurer ses citoyens Zone d’intervention spéciale : Valleyfield veut rassurer ses citoyens
Coteau-du-Lac, Valleyfield et Québec annoncent la relance du Camp Bosco Coteau-du-Lac, Valleyfield et Québec annoncent la relance du Camp Bosco

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.