Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Eaux usées dans le fleuve – Beauharnois reconnaît un problème

descente de bateaux melocheville lac saint-louis photo infosuroit Jeannine_Haineault(Jean-Pierre Major) – À la suite d’une information de l’organisme Fondation Rivières, La Presse a rapporté que le système d’égout de la Ville de Beauharnois a débordé par temps sec à 114 reprises entre 2012 et 2015.

Par conséquent, il y a eu déversement des eaux d’égout dans le fleuve.

Il faut savoir que la Ville de Beauharnois est en attente de l’autorisation du gouvernement du Québec pour le financement du remplacement complet de son système de traitement des eaux usées à Beauharnois.

Le projet de mise à niveau est de l’ordre de 12 M$. Actuellement il n’y a pas de budget disponible à Québec. La Ville qui gère depuis de nombreux mois une importante croissance, la première depuis des décennies, doit attendre de connaître les lignes directives du projet ou des projets qui seront admissibles pour ce genre de travaux d’infrastructures.

Cette situation explique peut-être le fait que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec n’a pas sanctionné la Ville de Beauharnois pour ces déversements dans le fleuve par temps sec même si ces déversements d’eau provenant des systèmes d’égout sont illégaux. Un représentant du ministère pour la Montérégie a même confié au journaliste Charles Côté de La Presse que pour Beauharnois « On est en accompagnement ».

Entretemps, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec a suspendu certains projets de prolongements de système d’égouts et de distribution d’eau pour le secteur Melocheville.

Beauharnois usine traitement eau de Pointe-du-Buisson photo infosuroit

Usine de traitement d’eau de la Pointe-du-Buisson

D’autre part, mentionnons que lors de la récente séance du conseil municipal, il y a adoption d’un budget de 500 000 $ pour remplacer toutes les stations de pompage sur l’ensemble du territoire de la Ville de Beauharnois.

Pour la Fondation Rivières qui dénonce la situation, le développement urbain explique probablement la problématique « des surverses par temps sec ». Sur le site Web de l’organisme, on se rend compte que le problème de « surverses par temps sec » touche plusieurs municipalités au Québec et plusieurs rivières et plans d’eau, dont la rivière du Nord dans les Laurentides.

Soulignons que la Fondation Rivières était également sur la place publique dans le dossier du déversement de 4,9 milliards de litres d’eaux usées de la Ville de Montréal dans le fleuve Saint-Laurent il y a quelques mois. Le 13 avril dernier, l’organisme a interpellé le ministre David Heurtel concernant le déversement de 55 millions de litres d’eaux usées dans la rivière Saguenay.

____________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Offres de cours aux adultes et formation professionnelle Offres de cours aux adultes et formation professionnelle
De la solidarité à l’action, le nouveau billet d’Anne Quach De la solidarité à l’action, le nouveau billet d’Anne Quach
Défis dangereux sur l’A30 – des projectiles jetés de viaduc Défis dangereux sur l’A30 – des projectiles jetés de viaduc
Transport collectif – Le CITSO passe le flambeau Transport collectif – Le CITSO passe le flambeau

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.