Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Changements climatiques – 2 élus d’ici sur le comité de l’UMQ

Nathalie_Simon-et-Denis_Lapointe-photo-infosuroit-comDeux élus de la région siègent au sein d’un nouveau comité mis sur pied par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour lutter contre les changements climatiques.

En compagnie de neuf autres représentants de la province, Denis Lapointe, maire de Salaberry-de-Valleyfield et Nathalie Simon, mairesse de Châteauguay, tenteront de faire leur part pour l’environnement.

« La Déclaration de l’Hôtel de Ville de Paris, entérinée en décembre dernier par plus de 1 000 mairesses et maires à travers le monde, a mis de l’avant le leadership et le rôle incontournable des élues et élus locaux sur les questions climatiques. L’atteinte des cibles ambitieuses de réduction des émissions de GES à l’issue de COP21 ne sera possible que par les initiatives locales mises en place par les municipalités et les communautés», a commenté Suzanne Roy, présidente du comité et mairesse de Sainte-Julie.

Une première rencontre du groupe a eu lieu le 28 juin dernier à Montréal. Les membres du comité ont profité de l’occasion pour dresser un bilan du Grand Forum sur les changements climatiques, tenu le 13 mai dernier dans le cadre des Assises 2016 de l’UMQ, et établir leurs priorités d’action pour la prochaine année, en préparation notamment de la 22e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) en novembre prochain à Marrakech, au Maroc.

Parmi celles-ci, mentionnons la poursuite du déploiement d’actions concrètes dans les municipalités afin de s’adapter et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), ainsi que l’implantation du nouveau cadre de gestion du Fonds vert proposé par le gouvernement du Québec.

Des efforts locaux

L’UMQ s’est engagé à réduire l’impact de ses Assises 2016 sur le climat en compensant les émissions de gaz à effet de serre produites lors de l’événement par l’achat de crédits carbone éducatifs, pour un total de près de 2 500 $. Mentionnons d’ailleurs que, selon un rapport produit par la Bourse du carbone Scol’ERE, les assises annuelles de l’Union ont généré plus de 92 tonnes de CO2, liées aux déplacements des quelque 1 500 participants lors de l’événement.

Les crédits de carbone éducatifs achetés par l’UMQ permettront de compenser les émissions de GES, par l’achat de CO2 équivalents évités, en plus de contribuer au financement d’un projet novateur privilégiant l’éducation et le passage à l’action des jeunes du Québec dans la lutte aux changements climatiques.

« Au cours des dernières années, l’UMQ a déployé plusieurs initiatives pour atténuer l’impact environnemental de ses assises, le plus grand rendez-vous annuel municipal au Québec. Alors que les municipalités posent des gestes concrets pour s’adapter aux nouvelles réalités climatiques et réduire leurs émissions de GES, il était tout naturel que l’Union poursuive également ses efforts en ce sens en soutenant un projet structurant qui permettra de financer des initiatives dans les écoles pour lutter contre les changements climatiques et sensibiliser les jeunes à l’écoresponsabilité », a déclaré le président de l’UMQ et maire de Sherbrooke, monsieur Bernard Sévigny.

______________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Châteauguay, Environnement, Nouvelles générales, Roussillon, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Biodiversité en milieu agricole via ALUS Montérégie Biodiversité en milieu agricole via ALUS Montérégie
Bilan 2016 d’Anne Quach : année chargée et sentiments partagés Bilan 2016 d’Anne Quach : année chargée et sentiments partagés
Renouvellement de la convention des brigadiers Renouvellement de la convention des brigadiers
La collecte des déchets bientôt les vendredis à Valleyfield La collecte des déchets bientôt les vendredis à Valleyfield

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.