Valleyfield réduit sa consommation d’eau potable de 33,2 %

Eau_potable_arrosage_interdiction_Photo_INFOSuroit.com_Jeannine_Haineault_vCAR_400Depuis 2004, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a réduit sa consommation d’eau potable de 33,2 % et double l’objectif fixé par l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent visant la réduction de 15 % de la consommation d’eau potable d’ici 2015 par rapport à l’année de référence 2000.

Le programme de détection des fuites, la réfection du réseau d’aqueduc, le suivi rigoureux des compteurs d’eau et de la facturation ainsi que la sensibilisation toujours active auprès des citoyens, commerçants, institutions et industries, le programme de branchement adéquat des gouttières et le respect du Règlement municipal d’arrosage expliquent ces excellents résultats.

Les occupants du territoire de Salaberry-de-Valleyfield reçoivent bien le message et mettent en pratique, dans leur quotidien, le règlement concernant l’arrosage et les trucs « pratico-pratiques ». En effet, selon les responsables de l’Unité eau et environnement, le nombre de plaintes relatives à l’usage inapproprié de l’eau potable continue de diminuer d’année en année, et ce, depuis 11 ans.

L’Escouade Verte veille à l’application de ce règlement et sensibilise les familles à l’importance de l’économie de l’eau potable et les informe des trucs à faire au quotidien :

« Le plus souvent, on retrouve des « arroseurs d’asphalte » ceux qui nettoient leurs véhicules sans lance automatique ou encore qui remplissent leur piscine en plein jour. Il faut rappeler que les récidivistes peuvent écoper d’amendes variant de 100 $ à 500 $ ».

Les coûts de filtration de l’eau potable s’élèvent à 1 600 000 $ et le transport « égout et aqueduc » à 2 300 000 $ par année, tandis que la facture des eaux usées se chiffre à plus de 3 350 000 $. Ces sommes englobent les opérations de pompage de l’eau, de filtration, de traitement, de distribution dans le système d’aqueduc et de traitement des eaux usées. En résumé, plus on consomme, plus il en coûte cher aux contribuables et moins c’est bon pour la qualité de notre environnement.

Bonnes habitudes à adopter

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield tient à rappeler qu’elle promeut l’utilisation d’eau potable dans les événements spéciaux comme au Relais pour la vie ou au Triathlon de Valleyfield mettant à la disposition des citoyens des distributrices d’eau municipale.

En ce qui concerne la population, elle peut :

  • Utiliser un balai plutôt que le tuyau d’arrosage pour nettoyer les trottoirs et entrées ;
  • Prendre une douche plutôt qu’un bain, ce qui permet de consommer 50 % moins d’eau ;
  • Arrêtez l’eau du robinet lorsque vous vous brossez les dents ;
  • Lavez la vaisselle et vos vêtements uniquement lorsque les machines sont remplies à pleine capacité.

Pour plus de renseignements sur le Règlement municipal d’arrosage, vous êtes invités à communiquer avec l’Unité eau et environnement au 450 370-4820 ou encore visitez le site Internet de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

 

______________________________________________________


Share
Posté dans: Environnement, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le CISSS de la Montérégie-Ouest récipiendaire d’un Prix Hippocrate 2020 Le CISSS de la Montérégie-Ouest récipiendaire d’un Prix Hippocrate 2020
Le Réseau environnement souligne la qualité du traitement de l’eau à Beauharnois Le Réseau environnement souligne la qualité du traitement de l’eau à Beauharnois
Partage de la route – Opération de sensibilisation dans la région Partage de la route – Opération de sensibilisation dans la région
Début des travaux de prolongement et réfection de la rue Lalonde à Mercier Début des travaux de prolongement et réfection de la rue Lalonde à Mercier
106 arbres distribués à Salaberry-de-Valleyfield 106 arbres distribués à Salaberry-de-Valleyfield

Une réponse à "Valleyfield réduit sa consommation d’eau potable de 33,2 %"

  1. France Lemieux dit :

    Bravo pour l’économie d’eau potable. Je suggère que la prochaine campagne de sensibilisation sur l’eau soit la réduction de la pollution de l’eau. Moins de savons, éponges, pâte dentifrice et même des chaussettes avec des antimicrobiens style Triclosan. Ce n’est pas très bon pour la santé et ça pollue pour longtemps. C’est le premier produit dans la mire. Il y en aurait encore plusieurs, mais celui-là est facile à détecter. Merci à chacun, chacune de se préoccuper de notre Or Bleu!

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.