Un organisme fossilisé de 500 millions d’années découvert à Beauharnois

Au Musée québécois d’archéologie à Beauharnois, on a dévoilé officiellement cet après-midi un organisme fossilisé de 500 millions d’années. Baptisé « Mictomerus Melochevillensis », l’organisme marin vivait donc à l’époque Cambrien. Il serait un ancêtre de nos mille-pattes et aurait de 8 à 10 centimètres de longueur. Son corps serait divisé en trois parties soit la tête, le thorax et l’abdomen. Selon toute vraisemblance, ce serait lors du retrait de la marée, que ces organismes se seraient noyés.

A Cassa, M Lacelle, P Groulx et C Haineault (Photo INFOSuroit.com)

Les « Mictomerus Melochevillensis » auraient été figés dans le sable et la vase jusqu’à leur découverte en novembre 2008.

Le directeur général du Musée québécois d’archéologie Allessandro Cassa était très heureux de présenter cet après midi les paléontologues Mario Lacelle et Pierre Groulx, le maire de Beauharnois Claude Haineault et le bloc de grès avec les traces évidentes des fameux spécimens.

Alessandro Cassa - Photo INFOSuroit

Les paléontologues qui ont fait la découverte à Beauharnois dans le secteur Melocheville où y a des travaux actuellement pour la future autoroute 30. L’importance de cette découverte a récemment été validée par la communauté scientifique internationale dans le Journal of Palontology et la revue Palaios.

Empreinte du Mictomerus Melochevillensis - Photo INFOSuroit.com

C’est la publication Journal of Paleontology qui a baptisé les organismes marins découvert par Mario Lacelle et Pierre Groulx. Le premier nom vient du grec miktous qui signifie forme d’éléments de natures différentes  et de meros qui veut dire « partie ». Le deuxième nom, vous l’aurez deviné est en l’honneur de l’ancienne municipalité où l’on a fait cette découverte hsitorique.

De façon spécifique dans les articles, on relate les traces fossiles qui accompagnent les spécimens trouvés. En effet sur la grosse roche où l’on a recensé une trentaine de « Mictomerus Melochevillensis », on voit très clairement des traces qui aboutissent aux animaux qui les ont produites.

Il y a deux  spécimens de cette découverte visible au Royal Ontario Museum et la majorité se retrouve sur un gros bloc de grès contenant une trentaine de « Mictomerus Melochevillensis » au Musée québécois d’archéologie à Beauharnois.

Un atout extraordinaire et un élément de plus pour visiter le Musée québécois d’archéologie de la Pointe-du-Buisson qui fêtera, en 2011, son 25e anniversaire.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Éducation, Fierté régionale, Nouvelles générales, Tourisme Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Retrait des bouées de sécurité et vidange des bassins Hydro-Québec Retrait des bouées de sécurité et vidange des bassins Hydro-Québec
Soutien financier pour cinq institutions muséales de la région Soutien financier pour cinq institutions muséales de la région
Présentation de la campagne électorale de l’équipe Bruno Tremblay Présentation de la campagne électorale de l’équipe Bruno Tremblay
Des autobus scolaires électriques circuleront dans la région Des autobus scolaires électriques circuleront dans la région
Patate Mallette remet 5 000 $ en dons et denrées au Coin du Partage Patate Mallette remet 5 000 $ en dons et denrées au Coin du Partage

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.