Surplus de 8,8 M$ à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield

Le rapport financier 2020 de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, déposé lors de la séance du conseil municipal du 6 juillet, fait état d’un surplus de 8 763 462 $. Ces résultats exceptionnels s’expliquent principalement par trois facteurs : des revenus plus élevés qu’anticipés (+ 5 434 700 $) résultant de la vitalité économique de la ville, l’aide gouvernementale liée à la Covid 19 (+ 2 880 000 $) et des dépenses de fonctionnement moins élevées que prévu (- 2 772 929 $). À ce chapitre, notons des économies substantielles au niveau, notamment, de la masse salariale et des avantages sociaux (- 1 355 000 $), de même que des honoraires et contrats (- 980 000 $).

Réserves renflouées et priorité au logement social

Conformément à la Politique de gestion des surplus adoptée par le conseil en mars 2020, les différentes réserves mises en place au cours des dernières années seront renflouées afin que l’administration soit en mesure de réaliser le plus de travaux possible sans avoir recours à l’endettement. Outre le fonds de parc et les réserves dédiées au pavage du réseau routier ou à la réfection des autres infrastructures, une attention particulière a été portée au logement social. Ainsi, une somme de 500 000 $ supplémentaire sera injectée, laquelle s’ajoutera aux différents terrains que la Ville mettra à la disposition de l’Office municipal d’habitation (OMH) pour la construction de nouveaux logements subventionnés.

Une nouveauté : le Fonds vert

Annoncée en grande primeur lors de la soirée du maire du 29 juin, la création du nouveau Fonds vert aura pour objectif d’affecter et de protéger les sommes nécessaires à la mise en place d’un programme de végétalisation permettant de faire augmenter d’année en année la canopée, c’est-à-dire la surface recouverte par les arbres sur l’ensemble du territoire.

« Avec ce nouveau fonds, nous nous assurons que la vigueur de notre économie sera mise au service de l’environnement. Notre ville est ainsi vouée à devenir de plus en plus verte », a déclaré le maire Miguel Lemieux.

Le poids de la dette en baisse

La hausse des investissements réalisés aux quatre coins de la ville n’a pas eu pour effet d’augmenter le poids de la dette, bien au contraire. Les deux indicateurs retenus pour mesurer son importance dans la Politique de gestion de la dette sont en effet en net recul. Par exemple, le ratio de la dette nette à l’ensemble des contribuables par rapport au budget est en baisse de 8 % par rapport à l’année précédente, alors que le poids de cette même dette sur l’ensemble des évaluations de la ville (la richesse foncière uniformisée) est en recul de 6 %. Dans ce dernier cas, la baisse est même de 14 % depuis 2017 et les projections démontrent que cette proportion est appelée à continuer de reculer en 2021.

Le maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield y entrevoit un avenir optimiste. Selon M. Lemieux, la vision portée par le conseil et mise en oeuvre à merveille par l’appareil municipal donne les moyens d’embellir la ville et de réinvestir dans les infrastructures, tout en assainissant simultanément les finances publiques.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Poste temporaire de Coordonnateur(rice) aux opérations – travaux publics Poste temporaire de Coordonnateur(rice) aux opérations – travaux publics
Emploi : Coordonnateur(rice) urbanisme et permis Emploi : Coordonnateur(rice) urbanisme et permis
Plage et Complexe aquatique : fin des réservations pour les campivallensiens Plage et Complexe aquatique : fin des réservations pour les campivallensiens
Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique
Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.