S’épanouir ensemble – une campagne de recrutement audacieuse

INFOSuroit a rencontré Jean-Philippe Ferland, directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au Centre intégré de santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO) le 3 février dernier afin d’en savoir plus sur la campagne originale de recrutement S’épanouir ensemble lancée il y a quelques semaines déjà. La campagne promotionnelle est déjà très active sur les médias sociaux notamment auprès des 18-39 ans et elle s’échelonnera sur une période de six semaines.

Jean-Philippe Ferland directeur RH CISSSMO fev2020 photo courtoisie

S’épanouir ensemble (sur le Web sepanouirensemble.quebec) cible deux objectifs précis ; la Visibilité pour l’organisation qui compte actuellement près de 9 600 employés, et le Recrutement avec 1500 embauches annuellement et avec 2500 nouveaux postes à venir avec l’arrivée du nouvel Hôpital Vaudreuil-Soulanges en 2026.

visuel campagne recrutement Sepanouirensemble courtoisie CISSSMO

La campagne S’épanouir ensemble est en force pour tous les types d’emplois (personnel clinique, personnel administratif, personnel de bureau, de cuisine, à l’entretien ménager, etc.).

« L’idée, c’est que l’on veut s’assurer de fidéliser les gens de l’interne et être capable d’attirer de nouvelles ressources. Donc, c’est une campagne aussi d’attraction, mais également une campagne de fidélisation de notre personnel. Il faut que les gens voient que l’on est en action, et effectivement notre objectif est d’être capable d’aller chercher des gens à l’extérieur », de préciser Jean-Philippe Ferland.

La pénurie de main-d’oeuvre est généralisée à plusieurs domaines du marché du travail au Québec et ailleurs au pays. Les services de santé et de services sociaux doivent aussi composer avec cette situation, comme nous l’explique M. Ferland :

« L’idée n’est pas de se cannibaliser. Il y a des gens, probablement des futurs prospects aussi, qui en terme d’études pourraient dire Ah cela m’intéresse peut-être de m’enligner dans le domaine de la santé, donc il faut aller rejoindre ces gens-là. Il est possible aussi que des gens qui travaillent à Montréal, se disent Moi, je suis tanné de traverser les ponts et j’aurais le goût peut-être de me rapprocher. On pourrait leur dire, il y a des offres d’emploi pas loin de chez vous. Les conditions de travail, je parle du salaire, régimes de retraite ou autres, sont les mêmes qu’ailleurs dans le réseau. Les gens qui traversent des ponts pour aller travailler ailleurs pourraient rester dans notre Montérégie-Ouest à côté de chez eux.  Puis pas très loin de chez eux, ce serait un gros avantage. »

Implication dans le milieu de l’éducation

En prévision de préparer la relève notamment en vue du futur Hôpital Vaudreuil-Soulanges en 2026, le CISSSMO a établi des liens avec des Centres de formation professionnelle (CFP), le Cégep de Valleyfield et mêmes, avec des écoles secondaires du territoire.

Le directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSS de la Montérégie-Ouest nous a aussi précisé qu’il y a beaucoup de démarches en lien avec le programme de bourses d’études. D’ailleurs dans les prochaines semaines, on va probablement avoir 63 bourses pour les préposés aux bénéficiaires qui veulent retourner à l’école. Des bourses offertes par le ministère. De plus, il y a des programmes de conciliation Travail-Études, qui ciblent par exemple des préposées aux bénéficiaires qui souhaiteraient aller aux études pour devenir infirmières.

banniere campagne recrutement Sepanouirensemble visuel via CISSSMO

Opération sensibilisation le 18 février

L’Hôpital Vaudreuil-Soulanges est une belle carte de visite au niveau des ressources humaines, mais compte tenu de l’ouverture prévue en 2026, l’attrait aujourd’hui touche principalement des personnes qui commencent leurs études dans le domaine de la santé.

Pour 2020, la campagne S’épanouir ensemble s’attaque plus au court terme et au moyen terme. Parmi les actions mises en place pour pouvoir recruter du nouveau personnel, il y a présence de membres du personnel du CISSS de la Montérégie-Ouest le 18 février prochain à la gare de Vaudreuil dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges et à la gare de Roussillon dans la MRC de Roussillon afin de partager des cafés avec les utilisateurs du réseau de transport collectif vers Montréal.

« C’est un petit clin d’oeil qu’on fait pour dire, écoutez vous pouvez aller à Montréal si vous voulez, mais vous pouvez aussi travailler dans votre région en Montérégie-Ouest. Il y a plusieurs offres d’emploi pour vous dans à peu près tous les domaines d’activités », d’ajouter Jean-Philippe Ferland.

Depuis quelques années, les approches en matière des postes offerts au niveau clinique en santé et services sociaux ont complètement changé afin de s’adapter à la nouvelle réalité du marché. Certaines personnes préfèrent des postes à temps complet et d’autres à temps partiel. Pour ce qui est des infirmières, le CISSSMO offre, même à l’interne, la possibilité de passer de temps partiel à temps complet, le tout via une demande simplifiée. Une façon de faire qui permet à l’organisation de recruter plus aisément des candidates à la profession d’infirmière (CPI).

« Les petits postes ou des remplacements, on n’est plus dans ce genre d’activité. Si on veut retenir nos gens, il faut avoir quelques chose à offrir et si on veut attirer les gens, il faut avoir quelque chose à offrir. C’est dans cette optique que l’on travaille maintenant », a tenu à ajouter M. Ferland.

Cette approche est pour tous les types d’emploi et non seulement pour des postes d’infirmières ou préposés aux bénéficiaires, mais aussi pour des employés de bureau, préposés à la salubrité, à l’aide alimentaire (cuisine), éducateur, secrétaire, administratif, etc.

TOP 3 des besoins actuels

Le TOP 3 des besoins actuels en ressources humaines au CISSSMO se situe au niveau des infirmières (plusieurs secteurs, bloc opératoire, urgence, CHSLD…), des préposés aux bénéficiaires, ainsi que tous les postes professionnels en général (éducateur, ergothérapeute, TS…).

En lien avec des besoins à développer, rappelons que le CISSS de la Montérégie-Ouest a reçu au cours des derniers mois du soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Défis particuliers par sous-région ou secteurs

Le CISSSMO a un mandat régional dans les domaines de réadaptation physique, de la déficience intellectuelle, du trouble du spectre de l’autisme et de la dépendance, ce qui fait que le CISSMO a des bureaux de Rigaud jusqu’à Sorel-Tracy. Alors quelqu’un qui voudrait travailler dans ce domaine en Montérégie pourrait aussi travailler dans d’autres secteurs s’il le désire, en considérant le mandat régional du CISSSMO.

On s’adapte…

Il y a 9600 postes au CISSS de la Montérégie-Ouest. Il y a toujours beaucoup d’emplois d’offerts. Il s’agit d’un avantage de l’organisation.

« Il y a des affichages à l’interne, si un poste devient vacant. Ainsi un employé du CISSSMO d’un autre secteur peut bouger et a cette possibilité de postuler. Il y au CISSMO un réel potentiel de débuter une carrière chez nous et de terminer leur carrière au CISSSMO. »

En plus des 9600 employés, le CISSS de la Montérégie-Ouest peut compter annuellement sur 1200 stagiaires provenant des niveaux universitaire, collégial et de la formation professionnelle.

9600 emplois aujourd’hui et plus de 12000 probablement en 2026

« Avec plus de 1500 embauches annuellement, le CISSMO est toujours en mode de rétention de sa main-d’oeuvre et de recrutement de nouvelles personnes. On ne veut pas seulement recruter des gens qui sont dans le réseau de la santé à l’extérieur de la Montérégie-Ouest. On vise notamment les futurs étudiants pour qu’ils comprennent qu’il y a de l’avenir et du travail pour eux dans notre région, du travail pas loin de chez eux. »

De façon générale en matière de ressources humaines, la fidélisation de la jeune main-d’oeuvre n’est pas facile. D’où l’importance pour le CISSSMO de s’adapter à la réalité du marché.

« Il faut faire attention de ne pas dire c’est juste les jeunes… il y a les babyboomers qui décident en songeant à la retraite, qu’ils souhaitent diminuer leurs heures de travail sur 2, 3 ou 4 jours, il faut aussi s’adapter à eux. Il y a également les parents dans la trentaine ou quarantaine qui ont de jeunes enfants à l’école, il faut s’adapter à leur réalité et il y a les nouveaux sur le marché du travail qui ont d’autres intérêts que le travail avec lequel aussi le CISSMO doit s’adapter. Il faut vraiment être agile comme organisation pour s’adapter au besoin de nos employés. C’est ce que l’on fait à l’interne. »

Les employés impliqués dans la campagne S’épanouir ensemble

Il est important de souligner que la campagne S’épanouir ensemble a été travaillé à l’interne avec les employés du CISSSMO afin d’identifier la signature pour représenter l’organisation. Les résultats des consultations ont été sans équivoque : les équipes d’abord, la mobilisation, puis la richesse des personnes qui composent notre CISSS.

La richesse des personnes qui est mise de l’avant dans la campagne avec des membres de l’organisation qui parlent de leurs passions non seulement au niveau professionnel ou du travail, mais aussi sur le plan personnel.

« On se distingue ainsi des autres avec ce lancement de notre image de marque et la visibilité accordée à cette image sur les médias sociaux notamment. »

Les membres du personnel se sont bien approprié la campagne. Plus de 120 ou 130 employés ont accepté de partager leur passion en prévision de la campagne S’épanouir ensemble. Devant cette forte participation, les responsables de la campagne de visibilité et de recrutement ont fait un gros travail de sélection pour retenir quelques témoignages en tenant compte que la campagne s’échelonne sur six semaines.

Une implication du personnel qui a grandement plu au directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques Jean-Philippe Ferland :

« On a dû se limiter, mais c’est extrêmement stimulant de voir que les gens étaient intéressés par cette campagne et qu’ils y croyaient. »

Une campagne audacieuse

« En fait, S’épanouir ensemble est une campagne de recrutement audacieuse, amusante. On voulait sortir des sentiers battus. Non pas seulement parler d’un hôpital, d’un CHSLD, d’un stéthoscope… On veut aller au-delà de cela, il y a des humains derrière cela. C’est une mission noble ; les gens qui viennent travailler chez nous font une différence tous les jours. »

S’épanouir ensemble est une campagne promotionnelle de six semaines visible notamment sur différents médias sociaux et sur le Web. Par la suite S’épanouir ensemble poursuivra son chemin en tant que marque et signature pour le Centre de santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest.

Ceux et celles qui sont à la recherche d’emplois, ou qui connaissent des personnes susceptibles d’être intéressées par un travail au sein d’une organisation dynamique en croissance, sont invités à consulter ce site régulièrement le site Internet sepanouirensemble.quebec

En terminant voici, une des vidéos que vous retrouverez peut-être sur les médias sociaux. Elle met en vedette le PDG du CISSMO Yves masse, qui parle de ses passions :

extrait video campagne recrutement Sepanouirensemble du CISSSMO avec PDG Yves via Vimeo CISSSMO

Sur le même sujet, vous pouvez lire ou relire :

 


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Châteauguay, Emploi, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Roussillon, Santé Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le CISSSMO applaudit la construction d’une maison des aînés à Châteauguay Le CISSSMO applaudit la construction d’une maison des aînés à Châteauguay
Déconfinement – rencontre d’information pour les organismes communautaires Déconfinement – rencontre d’information pour les organismes communautaires
Une maison des aînés et alternative verra aussi le jour à Châteauguay Une maison des aînés et alternative verra aussi le jour à Châteauguay
L’art et la culture au cœur du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges L’art et la culture au cœur du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges
Geneviève Boileau se joint à l’équipe du Collège de Valleyfield Geneviève Boileau se joint à l’équipe du Collège de Valleyfield

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.