Séances d’information pour le développement des ressources

le Quebec planete Visuel courtoisie CRE Vallee-du-Haut-Saint-LaurentLa Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent convie la population à des séances d’information  afin de présenter le Plan régional de développement intégré des ressources et du territoire (PRDIRT). Ces sessions de consultation visent à informer les citoyens ainsi qu’à recueillir leurs commentaires et opinions.

Si vous êtes intéressés par la gestion, la protection et la mise en valeur des ressources naturelles chez nous, rendez-vous à une des trois séances d’information :

  • 7 septembre, 19 h dans le Haut-St-Laurent, à Huntingdon, à la salle culturelle et communautaire Alfred-Langevin
  • 8 septembre, 19 h dans les Jardins de Napierville, à Saint-Rémi à la salle Neptune du Centre communautaire
  • 9 septembre, 19 h dans Soulanges à Saint-Clet, au Centre communautaire

La Commission régionale sur les Ressources naturelles et le Territoire (CRRNT) de la CRÉ, une structure de concertation au cœur de l’action.

Le territoire de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent comprend cinq municipalités régionales de comté (MRC) de la Montérégie-Ouest, (Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Jardins-de-Napierville, Roussillon et Vaudreuil-Soulanges, ainsi que les territoires autochtones d’Akwesasne et de Kahnawake). Le territoire et ses ressources naturelles sont d’importants leviers de développement économique pour la région. Leur gestion représente toutefois un défi sans cesse grandissant.

Rappelons qu’en 2008, la Commission régionale sur les ressources naturelles et le territoire (CRRNT) a été mise sur pied afin d’assurer la mise en œuvre d’un Plan régional de développement intégré des ressources et du territoire (PRDIRT). Ce plan devra présenter la vision pour 2050 et dépeindre la situation actuelle des ressources forêt, faune et eau, avec des portraits, des enjeux et des problématiques sectoriels. Le PRDIRT proposera ensuite des orientations stratégiques et des objectifs de mise en œuvre pour chaque ressource.

Le PRDIRT poursuit les objectifs suivants :

  • Favoriser la mise en valeur des potentiels de développement et faciliter la mise en œuvre d’idées novatrices;
  • Encourager une intégration qui repose sur la prise en considération de l’ensemble des usages des ressources naturelles et du territoire et des effets qu’ils exercent les uns sur les autres;
  • Rechercher une harmonisation dans l’utilisation des ressources naturelles et du territoire en identifiant les points de convergence et des points de divergence entre la vision régionale du développement et les orientations et actions posées par le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune sur le territoire

Votre présence est requise pour assurer le développement durable de votre région!

Suite aux sessions d’informations, des séances de consultation, visant à recueillir les mémoires, commentaires et opinions du public, se tiendront début octobre.

L’inscription aux sessions d’information est encouragée.

Pour s’inscrire ou pour plus d’information, communiquez avec Éric Corbeil au 514-512-3547 ou par courriel au [email protected] ou consultez le site Internet de la Conférence régionale des élus.

Mon inquiétude est que les CRÉ du Québec qui font la même démarche que la CRÉ de la Vallée-du-Haut-St-Laurent fassent tout cela pour rien, puisqu’au cours des dernières années le gouvernement du Québec de Jean Charest a attribué sans faire de bruit plus de 600 permis d’exploration ou « claims » à des entreprises étrangères et canadiennes pour l’exploration et l’exploitation éventuelle du gaz de schiste emprisonné dans le sous-sol québécois. Déjà la Propriété Dundee-Soulanges compte 92 700 hectares dans le Suroît et est attribué à Gastem, Ditem et ses compagnies associées comme Epsilon Energy.

Le problème du gaz de schiste est relié au fait que le gaz naturel est coincé dans le roc plusieurs kilomètres dans le sol. On doit fractionner le roc pour réussir à extraire le gaz. Chaque procédure de fractionnement utilise beaucoup d’eau et jusqu’à 330 tonnes de produits chimiques. C’est cette procédure qui soulève du questionnement. Quoi qu’il en soit, le tout aura un impact certain sur un éventuel Plan régional de développement intégré des ressources et du territoire.


Share
Posté dans: Affaires, Environnement, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie 1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie
Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport
Salaberry-de-Valleyfield dévoile son nouveau site Web Salaberry-de-Valleyfield dévoile son nouveau site Web
Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Zonage et urbanisme – Mercier consulte ses citoyens Zonage et urbanisme – Mercier consulte ses citoyens

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.