Salaberry-de-Valleyfield lance l’Espace citoyen

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a dévoilé sa nouvelle plateforme de communication : l’Espace citoyen. Sécurisé et convivial, ce tout nouvel outil vise en priorité à faciliter les signalements, les échanges et les demandes auprès de la Ville, au bénéfice de la performance. L’Espace citoyen est accessible via le Web ou une application mobile à télécharger (Google Play Store ou App Store).

De gauche à droite : Stéphane Leduc, conseiller municipal, Anne-Marie Lefebvre, directrice du Service des communications et des relations publiques, France Chenail, conseillère municipale, Miguel Lemieux, maire, Jean-François Giroux et Sophie Sirois-Perras, conseillers municipaux.

Requêtes, communications, et plus

Présenté comme « L’ESPACE pour se parler », l’Espace citoyen donne accès à plusieurs services, notamment aux Requêtes et à des communications personnalisées entre la Ville et les usagers. En se connectant, l’utilisateur peut désormais signaler facilement et avec précision un problème concernant le déneigement, les voies de circulation, la signalisation, l’aqueduc, les égouts, les déchets, le recyclage, le compost, la propreté de l’espace public, les animaux, les arbres et végétaux, les bâtiments municipaux, l’éclairage, le mobilier urbain, l’équipement sportif et les structures de jeu. La connexion personnalisée lui permet maintenant de suivre le traitement de sa requête. Le personnel dédié à la saisie des requêtes reste en tout temps joignable par téléphone au 450 370-4820.

« La plateforme permet à la Ville de communiquer directement avec les abonnés au service par messagerie texte, notification, courriel et, bien sûr, à celui des appels en cas de mesures d’urgence. Il est possible de personnaliser son abonnement aux communications de la Ville, selon ses intérêts. La multiplication des moyens de communication vient aussi augmenter les chances de rejoindre les citoyens en cas de situation d’urgence », a expliqué Anne-Marie Lefebvre, directrice des communications et des relations publiques.

Enfin, l’Espace citoyen offre également un accès direct et facile à d’autres services en ligne, tels que les demandes en urbanisme, les actualités municipales, le rôle d’évaluation ou encore la plateforme Sport-Plus pour l’inscription aux activités de loisir et au camp de jour.

Amélioration continue

Pour les services municipaux, l’Espace citoyen a été pensé collectivement comme un outil de gestion.

« Son développement est la réponse à une recherche constante d’amélioration des performances, notamment dans le traitement des requêtes, qui ont approché les 10 000 en 2022, et ce, au bénéfice de la qualité des services rendus à la population », a commenté le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux.

D’ailleurs, il est prévu que l’Espace citoyen de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield se bonifie, année après année, en intégrant de nouveaux modules et en s’assurant que l’usager n’est progressivement plus qu’un seul compte pour tous les services en ligne. Cette plateforme est en cohérence avec l’aspiration 1 de la planification stratégique 2021-2026 de la Ville, qui vise à placer le citoyen au cœur des actions et des réalisations.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Technologie Marqueurs: , , , , , ,

Vous aimeriez:

Salaberry-de-Valleyfield ouvre les portes sur ses services techniques Salaberry-de-Valleyfield ouvre les portes sur ses services techniques
Postes saisonniers à pourvoir à Salaberry-de-Valleyfield Postes saisonniers à pourvoir à Salaberry-de-Valleyfield
CEZinc s’associe au CSMO-M pour promouvoir les métiers de la métallurgie CEZinc s’associe au CSMO-M pour promouvoir les métiers de la métallurgie
Dépôt du rapport d’activités de la MRC et d’Accès Entreprise Dépôt du rapport d’activités de la MRC et d’Accès Entreprise
Emploi : Agent d’information à Beauharnois Emploi : Agent d’information à Beauharnois

Une réponse à "Salaberry-de-Valleyfield lance l’Espace citoyen"

  1. Jean-Luc Turcotte dit :

    Bonjour

    Peut-on toujours rejoindre un administrateur d’un service comme avant?

    Car ici, ce que je vois, c’est juste une étape administrative de plus.
    Je ne dis pas que c’est inutile mais rejoindre la personne concerné directement et qui est imputable est encore mieux qu’une boite à lettre qui va transmettre à qui de droit notre demande. Ceci en supposant que la filière 13 n’existe pas.

    Jean-Luc Turcotte.
    Un simple citoyen.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2023 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.