Protocole d’entente entre le Service de police de Mercier et Marie-Vincent

Afin de soutenir les jeunes victimes de violence sexuelle et leurs familles, le Service de police de la Ville de Mercier (SPVDM) et le Centre d’appui aux enfants et à la jeunesse (CAEJ) Marie-Vincent en Montérégie ont signé un protocole d’entente facilitant l’accès aux clientèles visées et aidant au développement de l’expertise policière.

Le protocole d’entente a été signé par Sébastien Fournier, directeur du Service de police de la Ville de Mercier, Sonia Lessard, directrice du centre en Montérégie de la Fondation Marie-Vincent, et Simon Dextraze, directeur adjoint, division des enquêtes criminelles et du soutien opérationnel du Service de police de la Ville de Mercier.

Dans le cadre de cette entente, la division des enquêtes criminelles du SPVDM souhaite atteindre différents objectifs afin de mieux cerner les problèmes spécifiquement liés à la violence sexuelle chez les enfants de 12 ans et moins. La participation des enquêteurs aux activités de formation et de recherche aura pour but de développer des solutions appropriées lors d’intervention, d’effectuer des investigations auprès des victimes et d’élaborer de nouvelles méthodes d’intervention policière.

La mairesse de Mercier, Lise Michaud, accueille favorablement cette collaboration.

« L’expertise de la Marie-Vincent est essentielle pour les jeunes victimes de violence sexuelle, a mentionné la mairesse. Cette collaboration entre notre Service de police et l’organisme permettra de faire progresser l’intervention des policiers en s’arrimant avec l’expertise de la Fondation sur ce sujet délicat. »

À propos de la Marie-Vincent

Marie-Vincent soutient les jeunes victimes de violence sexuelle en leur offrant, sous un même toit et en collaboration avec ses partenaires, les services dont ils ont besoin. L’organisme contribue à bâtir une communauté protégeante, en offrant des services psychosociaux et psychothérapeutiques aux jeunes victimes et à leurs familles, en plus d’aider les enfants qui présentent des comportements sexuels problématiques. Marie-Vincent travaille aussi à prévenir la violence sexuelle en misant sur l’éducation et la sensibilisation, par le biais de différents programmes et formations.

Les centres Marie-Vincent regroupent, dans un même lieu, différents services dont les jeunes victimes pourraient bénéficier pour favoriser leur rétablissement. Inauguré en mai dernier, le nouveau Centre Marie-Vincent, situé à Châteauguay, comporte 4 salles de thérapie et 2 salles d’intervention policière. Plus accueillant que le poste de police, cet endroit permet aux policiers de discuter avec les jeunes victimes dans un environnement tranquille et neutre.


Share
Posté dans: Grand Châteauguay - Roussillon, Nouvelles générales, Sécurité Marqueurs: , , , , ,

Vous aimeriez:

7 nouveaux membres sur le CA de la Fondation Gisèle Faubert 7 nouveaux membres sur le CA de la Fondation Gisèle Faubert
Nouvelle campagne sur la consommation d’eau potable à Mercier Nouvelle campagne sur la consommation d’eau potable à Mercier
Postes temporaires de Policier patrouilleur à Mercier Postes temporaires de Policier patrouilleur à Mercier
Mercier renouvelle son adhésion aux Fleurons du Québec Mercier renouvelle son adhésion aux Fleurons du Québec
La rivière Châteauguay se joint au réseau national La route bleue La rivière Châteauguay se joint au réseau national La route bleue

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2024 INFOSuroit.com | Politique de confidentialité | Une signature de Zel.