Projet d’agroforesterie unique dans Vaudreuil-Soulanges

Cultures-intercalaires-ML_Tremblay-A_Cogliastro-R_Sauve-MC-Nicholls-et-R_Beaulieu-Photo-courtoisie-NDIP-pour INFOSuroit_com

(Jean-Pierre Major) – Une grande première au Québec, un projet novateur d’agroforesterie est en cours de réalisation dans la région. Mené en partenariat avec la Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, le CLD Vaudreuil-Soulanges, la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, le ministère de l’Agriculture, des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ) et plusieurs autres institutions, ce projet vise à réaliser un site d’essais, d’expérimentation et de démonstration des cultures intercalaires.

La présentation officielle a été faite le 28 août sur le lieu même du projet le long du boulevard Don-Quichotte à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Parmi les intervenants, on retrouvait Marie-Loup Tremblay du Centre local de développement (CLD) Vaudreuil-Soulanges, Alain Cogliastro, chercheur botaniste pour l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV), Robert Sauvé, vice-président de la CRÉ Vallée-Haut-Saint-Laurent, préfet de la MRC Vaudreuil-Soulanges et maire de Coteau-du-Lac, Marie-Claude Nicholls, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot et Robert Beaulieu, le directeur de la Montérégie-Ouest du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

Projet-culture-intercalaire-agroforesterie-a-Notre-Dame-de-L-ile-Perrot-Photo-NDIPLes cultures intercalaires est une pratique agroforestière qui consiste à planter des rangées d’arbres largement espacées les unes des autres de façon à pouvoir cultiver différents types de plantes (comme des céréales) dans l’espace intercalaire.

« L’agroforesterie regroupe l’ensemble des pratiques qui associent et mélangent les arbres et les cultures, à la fois à l’intérieur et autour des champs. Une idée toute simple, mais novatrice », affirme Alain Cogliastro, chercheur botaniste à l’Institut de recherche en biologie végétale (IRBV).

Dans le cadre de ce projet, les interactions entre la culture agricole et des arbres à croissance lente, rapide et à capacité de fixation de l’azote seront analysées dans le but d’élaborer des techniques d’agriculture durable ayant des retombées directes pour les collectivités locales et la relève agricole.

Projet-culture-intercalaire-agroforesterie-site-Notre-Dame-de-l-Ile-Perrot-Photo-NDIP-Attrayant aussi pour l’agrotourisme à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot-

Dès le départ, le projet a suscité beaucoup d’intérêt chez les élus de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot.

« Ce projet s’intègre parfaitement dans la vision de développement de la Ville de Notre-Dame puisqu’il favorise la consolidation des activités agricoles et le renforcement de l’agrotourisme et de l’agriculture de proximité, souligne Marie-Claude Nichols, mairesse de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Il attirera l’attention bien au-delà des limites de notre belle région et deviendra, j’en suis sûre, un exemple à suivre dans le secteur prometteur de l’agroforesterie. »

-Un plus pour la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent-

Cette initiative d’agroforesterie, la plus importante au Québec, favorisera les recherches visant à concilier les objectifs de productivité agricole à ceux de la qualité de l’environnement. « Avec ce projet pilote d’agroforesterie, la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent marque son leadership dans le domaine au niveau national. De plus, nous faisons un pas important vers l’amélioration des conditions environnementales du territoire et de la situation économique des propriétaires terriens », indique Robert Sauvé, vice-président de la Conférence régionale des élus (CRÉ) Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

« Le projet d’agroforesterie est innovant et important pour le CLD puisqu’il peut épauler la relève agricole en permettant au cédant de dégager un montant d’argent dû à la coupe des arbres matures. De plus, ce principe permet une diversification des cultures dans la région et contribue à la biodiversité et à la qualité des paysages », déclare avec enthousiasme Marie-Loup Tremblay, commissaire à l’industrie agroalimentaire du CLD Vaudreuil-Soulanges.

La MRC de Vaudreuil-Soulanges est fière d’appuyer une telle initiative qui permettra de stimuler et de soutenir le développement durable. « La Ville de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot ouvre la voie à l’agroforesterie. Une pratique peu développée chez nous, mais qui a déjà fait ses preuves en Europe », mentionne Robert Sauvé, également préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la ville de Coteau-du-Lac.

Les travaux d’aménagement du site sont en cours. Après les travaux de défrichage et dessouchage effectués cet été, le terrain sera nivelé, et un engrais vert sera semé pour préparer la mise en culture au printemps-été 2014. Les premiers arbres seront également plantés en 2014.

Quel changement pour ce terrain laissé en friche pendant des années! Comme le souligne Robert Beaulieu, directeur de la Montérégie-Ouest, au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la remise en culture de ce terrain à Notre-Dame est une très bonne nouvelle. « Il y aurait environ 1 600 hectares de friches sur le territoire de la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Ce projet pave la voie à d’autres excellents projets à mettre en place à l’avenir. Et, bien entendu, le MAPAQ souhaitera continuer son partenariat! »

Parlant du MAPAQ, au début du mois d’août Mélissa Normandin, conseillère en aménagement et développement rural en poste à Sainte-Martine, a publié Multifonctionnalité de l’agriculture : une solution pour des objectifs métropolitains. Cet article du Journal GTA – Gestion et technologies agricoles explique en long et en large l’exemple inspirant du projet de Notre-Dame-de-l’Île-Perrot parrainé notamment par le CLD Vaudreuil-Soulanges. Ce projet de cultures intercalaires est en plus en lien direct avec les objectifs du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Agroforesterie-R_Beaulieu-MC_Nicholls-ML_Tremblay-R_Sauve-et-A_Cogliastro-Photo-courtoisie-NDIP-pour INFOSuroit_comUn merveilleux projet dans notre région. Cette initiative d’agroforesterie, une des plus importantes du genre au Québec vise donc à concilier les objectifs de productivité agricole à ceux de la qualité de l’environnement. Au cours des prochains mois, en passant sur le boulevard Don-Quichotte à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, nous pourrons suivre l’évolution de ce projet unique.

Bravo à ceux qui sont impliqués dans cette belle aventure.

Pour en savoir plus ou pour des renseignements concernant l’industrie agroalimentaire dans Vaudreuil-Soulanges, n’hésitez pas à contacter Marie-Loup Tremblay au CLD Vaudreuil-Soulanges (450-424-2262, poste 229, courriel : [email protected]).

_______________________________________________________________________

 


Share
Posté dans: Affaires, Agroalimentaire, Nouvelles générales, Tourisme, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Plantation d’arbres en hommage aux 175 ans de Sainte-Martine Plantation d’arbres en hommage aux 175 ans de Sainte-Martine
Les animateurs d’Agro-Passion en visite au camp de St-Stanislas-de-Kostka Les animateurs d’Agro-Passion en visite au camp de St-Stanislas-de-Kostka
Production animale volet laitier, un des programmes vedettes du CFP des Moissons Production animale volet laitier, un des programmes vedettes du CFP des Moissons
Agrotourisme : Des champs qui en font voir de toutes les couleurs! Agrotourisme : Des champs qui en font voir de toutes les couleurs!
Activités familiales sur le site patrimonial de l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal Activités familiales sur le site patrimonial de l’église Sainte-Jeanne-de-Chantal

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.