Prêt de 15 000$ octroyé au Verger biologique Maniadakis

Le Centre Local de Développement (CLD) du Haut-Saint-Laurent est fier de contribuer au développement de l’entreprise le Verger biologique Maniadakis via un prêt de 15 000$.

C’est dans le cadre des mesures de financement du Fonds d’Investissement Local (FIL) du Haut-Saint-Laurent que l’entreprise bénéficie d’un prêt qui servira à faire l’acquisition de 5 357 bouteilles, pour commercialiser son cidre de glace.

Le propriétaire de l’entreprise, Emmanuel Maniadakis, est né au Québec, mais a passé sept (7) étés durant son enfance en Grèce chez un oncle qui possède des vergers (oliviers, orangeraies et vignes).

C’est là qu’Emmanuel Maniadakis a appris la technique de production naturelle et la taille.  Sa famille s’est par la suite établie à Franklin.

En 1990, M. Maniadakis a acheté à son tour une terre à Franklin pour y produire des pommes et 10 ans plus tard, il a fait un important changement en modifiant sa méthode de production pour passer en mode biologique. Avec beaucoup de patience et via ses nombreuses expérimentations, Emmanuel Maniadakis a atteint son objectif. Le Verger Maniadakis fut certifié biologique (Québec-Vrai) en 2005.

Le verger s’étend sur 160 acres de terre, dont 18 acres de pommiers, 4 acres de poiriers et 138 de boisé et pâturage. On y dénombre 10 000 pommiers et 900 poiriers. L’entreprise vend ses pommes en auto-cueillette et auprès des épiceries environnantes.

En 2009, un projet de production de cidre de glace a été mis sur pied. Depuis environ 2 ans et demi, la production de cidre de glace a été élaborée et le produit est maintenant prêt à être commercialisé.

Afin de réussir à produire ce cidre, l’entrepreneur a construit une nouvelle bâtisse et acheté les équipements pour cette production.

Le Verger biologique Maniadakis fait notamment partie de la Route des cidres et du réputé Circuit du paysan, route touristique gérée par le CLD du Haut-Saint-Laurent.

Emmanuel Maniadakis est responsable de la gestion globale de l’entreprise. C’est lui qui a développé la technique de production de pommes biologiques. Il est responsable des traitements et du développement des nouveaux produits de cidre.

Sa conjointe, Penny Maniadakis, s’occupe de la comptabilité, de la gestion des employés de la récolte, de la vente, de la mise en marché et des différents permis nécessaires à la production bio et pour la production de cidre.

Le CLD du Haut-Saint-Laurent est fier d’avoir l’opportunité d’aider les entreprises d’ici dans leur croissance.

________________________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Tourisme Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

867 M$ pour le maintien et l’amélioration des infrastructures de transport 867 M$ pour le maintien et l’amélioration des infrastructures de transport
Webinaire : Devenir un employeur inspirant Webinaire : Devenir un employeur inspirant
Deux lauréats du Haut-Saint-Laurent au Défi OSEntreprendre Deux lauréats du Haut-Saint-Laurent au Défi OSEntreprendre
COVID-19 : près de 3 M$ remis aux MRC de la région COVID-19 : près de 3 M$ remis aux MRC de la région
La coalition Sauvons le Centre mère-enfant réclame la mise sous tutelle du CISSSMO La coalition Sauvons le Centre mère-enfant réclame la mise sous tutelle du CISSSMO

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.