Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Nouvelle formule du Festival de cirque à Vaudreuil-Dorion

Eric-Joly-Guy-Pilon-et-Michel-Vallee-Festival-international-de-cirque-Vaudreuil-Dorion-photo-INFOSuroit_com

Le maire Guy Pilon est entouré du représentant de la TOHU, Éric Joly et de Michel Vallée, directeur du Service des loisirs et de la culture

(Marie-Ève Rochefort) – La Ville de Vaudreuil-Dorion tenait un point de presse le 25 janvier pour rassurer la population : il y aura bel et bien une édition 2016 du Festival international de cirque, et ce, malgré le départ de son fondateur, Yannick Gosselin, lequel relève de nouveaux défis à la Fondation de la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges.

Le festival ne présentera peut-être pas la fameuse compétition internationale cette année, mais il proposera plusieurs nouveautés ainsi que le spectacle de Flip Fabrique grâce à un partenariat avec la TOHU.

Mettre l’emphase sur le volet local

Le départ de monsieur Gosselin a fait en sorte que le conseil municipal a été dans l’obligation de changer son fusil d’épaule rapidement afin d’être en mesure de tout de même présenter un festival à la hauteur des attentes. Un organisme à but non lucratif a donc été créé pour en tenir la responsabilité et l’édition 2016 mettra l’emphase sur le volet local. Cela n’affectera toutefois pas la qualité du contenu qui sera présenté.

« Le festival va maintenant être dirigé par un OBNL. C’était très important pour le conseil de poursuivre le festival et on tenait à ce que ce soit local. C’est important que nos citoyens et la région sachent où on s’en va », a commenté le maire Guy Pilon. « L’objectif premier est de rendre accessible le festival. On veut que les familles puissent se rendre sur le site et y passer facilement une demi-journée », a poursuivi France Lavoie, directrice aux communications à la ville.

D’ailleurs, Flip Fabrique présentera son spectacle en avant-première mondiale à Vaudreuil-Dorion, ce qui représente une belle fierté pour la région. Bien que les détails entourant la programmation du festival n’aient pas été dévoilés lors de la conférence de presse, il a néanmoins été confirmé que l’événement débutera le 23 juin avec les traditionnelles activités que sont le défilé Mozaik et les feux d’artifice, notamment. S’en suivront des activités reliées au cirque du 24 au 26 juin avec des thématiques et des zones spéciales qui seront à développer. Il a également été annoncé en primeur que les visiteurs auront droit à une ambiance et une expérience alimentaire particulière en 2016.

Besoin de commanditaires

Le nerf de la guerre entourant la tenue d’un tel festival est sans contredit la recherche de financement. Le maire Guy Pilon a d’ailleurs interpellé la communauté à cet effet afin que la compétition internationale soit de retour l’année prochaine.

«  Le grand défi de cette année sera d’aller chercher suffisamment de commanditaires. J’espère que les gens vont embarquer et que chaque petit commerce qui y croit va investir entre 500 $ et 1 000 $. On veut le plus d’implication possible pour que la ville devienne une ville de cirque pendant 4 à 5 ans. Il se pourrait qu’on ne soit pas capable de présenter un volet international l’an prochain, mais on est une des villes avec le plus de commerces et d’industries et il y a donc un potentiel de développement. On vise à ravoir une compétition internationale. Il suffit de trouver des appuis financiers », a-t-il commenté.

Il y aura d’ailleurs une campagne de financement qui sera lancée en février.

De nouveaux défis

Yannick-Gosselin-photo-INFOSuroit_comInterrogé par INFOSuroit.com, Yannick Gosselin s’est dit enthousiasmé par les nouveaux défis qui l’attendent à la Fondation de la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges. Il se dit aussi soulagé d’avoir délégué après 12 années à avoir travaillé à faire du Festival international de cirque de Vaudreuil-Dorion une réelle réussite et sa fierté.

« J’ai trouvé une cause et j’ai l’impression que ce que je fais, c’est vraiment serviable. C’est une cause incroyable que j’ai appris à apprivoiser. Je me suis toujours dit que je quitterais le festival lorsqu’il serait au sommet et je trouvais avoir amené le projet au maximum. J’avais aussi une énorme pression puisque tout pesait sur mes épaules, alors que maintenant, j’ai une équipe, il y a déjà une vision d’établie et je ne fais qu’amener de l’innovation. Les défis ne manquent pas puisque je dois amasser 1,2 M$ par année en financement », a-t-il confié.

_________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Arts et spectacles, Nouvelles générales, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Déjà la fin du centre de données d’Ericsson à Vaudreuil-Dorion Déjà la fin du centre de données d’Ericsson à Vaudreuil-Dorion
Semaine d’amnistie à la bibliothèque de Vaudreuil-Dorion Semaine d’amnistie à la bibliothèque de Vaudreuil-Dorion
Formation M3i Supervision, pour les gestionnaires d’entreprises Formation M3i Supervision, pour les gestionnaires d’entreprises
Souper de viandes sauvages pour la Maison de soins palliatifs Souper de viandes sauvages pour la Maison de soins palliatifs

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.