Malgré tous les efforts de Charles-Olivier Patenaude, Châteauguay ne sera pas Hockeyville 2011

Hier en fin de soirée au bar du Complexe multisports Léo-Crépin, une cinquantaine de personnes attendaient de savoir si Châteauguay allait se classer dans le TOP 5 des villes canadiennes pour recevoir un match de la LNH en 2011.

Le résultat a été dévoilé à la CBC entre la première et la deuxième période du match de hockey Colorado/Edmonton. C’est donc vers 22 h 40 que les responsables du concours national Kraft Hockeyville ont fait connaître les cinq villes restantes. Chacune recevant tout de suite 25 000$.

Au Québec, il ne restait que Saint-Raymond et Châteauguay. Au début de l’édition 2011, il y a avait 38 villes québécoises inscrites (280 au pays).   Malheureusement Saint-Raymond a déclassé Châteauguay. 204 894 votes contre 81 444 !

La déception était visible sur les visages des supporteurs et particulièrement sur ceux de Charles-Olivier Patenaude le jeune président de Châteauguay Hockeyville et son père Claude.

De mon côté, je vois du positif, même si Charles-Olivier n’a pas atteint son rêve. Châteauguay est la seule ville au pays à avoir atteint le TOP 10 deux années de suite.

Il faut aussi prendre en compte que Saint-Raymond est dans la région de Québec, où il n’y a pas de hockey professionnel. La candidature de Saint-Raymond a fait l’objet de plusieurs reportages journalistiques dans le Journal de Québec, Le Soleil de Québec et d’autres grands médias de la Capitale.

Châteauguay n’a pas bénéficié de l’appui du Journal de Montréal, La Presse ou autres médias. À Montréal, le sport passe presqu’exclusivement par les Canadiens et il ne reste pas grand chose pour les autres sports et le sport amateur. Regardez simplement la mince couverture des Jeux du Québec alors que 3 000 athlètes de toute la province était dans notre région à quelques minutes de Montréal.

Pour Châteauguay, la vitrine nationale était extraordinaire. Les organisateurs auraient souhaité que la ville s’implique davantage.

Il y avait un peu d’amertume lors des remerciements et explications de Claude Patenaude, le père de Charles-Olivier. Il faut le comprendre, il a vu son fils pendant trois ans, s’impliquer à fond, faire toutes sortes de démarches pour aider le hockey mineur de la région de Châteauguay.

Nous aurions pu tous en faire plus, en impliquant plus d’amis de parents de voisins, etc.

Mais il faut réaliser que pour un concours national de la sorte, l’implication d’expert en marketing et communications aurait pu faire la différence dans le dernier droit. Encore faut-il que quelqu’un ou un organisme parraine financièrement le tout.

Ce matin 20 mars, il faut saluer la détermination et le travail de Charles-Olivier Patenaude et son équipe. Vous avez aidé à faire connaître la région, plusieurs vedettes du hockey professionnel sont venus saluer votre détermination (Yvon Lambert, Michel Bergeron, Mario Tremblay, Guy Lafleur, etc.) et, surtout, vous nous avez permis de rêver.

Chapeau Charles-Olivier Patenaude !


Share
Posté dans: Châteauguay, Fierté régionale, Nouvelles générales, Sports et loisirs Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

COVID-19 et zone rouge – Mesures préventives à Châteauguay COVID-19 et zone rouge – Mesures préventives à Châteauguay
700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield 700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield
Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport
Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires
Clinique de dépistage de la COVID-19 mobile à Mercier le 21 septembre Clinique de dépistage de la COVID-19 mobile à Mercier le 21 septembre

Une réponse à "Malgré tous les efforts de Charles-Olivier Patenaude, Châteauguay ne sera pas Hockeyville 2011"

  1. Jean Lizotte dit :

    Très bel article sur ce sujet. Félicitation!

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.