Des travailleuses des CPE de la région votent pour l’entente de principe

Des centaines de travailleuses des Centres de la Petite enfance (CPE) de la Montérégie, syndiquées à la CSN, se sont prononcées aujourd’hui (samedi 31 mars) en adoptant à 98% l’entente de principe reprenant les matières nationales, régionales et locales.

Les travailleuses des 31 CPE qui avaient opté pour la négociation regroupée non seulement pour les matières nationales, mais également en ce qui concerne les matières régionales, étaient réunies plus tôt aujourd’hui (31 mars) au Palais des congrès de Montréal pour se prononcer sur les résultats de l’ensemble des deux paliers de négociation.

Parmi elles, les travailleuses des Centres de la Petite Enfance (CPE) de plusieurs MRC de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent dont des CPE Les Gnomes, Patachou, Tam-Tam, Cachalot et Le Château des Adorables à Châteauguay, Soulanges à Les Coteaux, La Claire Fontaine à Pincourt, La Campinoise et Citronnelle  à Salaberry-de-Valleyfield, Tourterelles à Rigaud et Kaléidoscope à Hinchinbrooke.

« Nous sommes fières du résultat obtenu », déclare Annette Herbeuval, vice-présidente à la négociation du Syndicat des travailleuses et travailleurs en petite enfance de la Montérégie-CSN, « Grâce à la mobilisation de l’ensemble des travailleuses, et malgré l’attitude intransigeante du gouvernement, nous avons été chercher des améliorations intéressantes pour nos membres. »

Les travailleuses sont particulièrement fières d’avoir amélioré leur situation en ce qui concerne entre autres la possibilité d’accumuler une banque d’heures de congés, la participation des travailleuses sur plusieurs comités paritaires, la possibilité de prendre une pré-retraite ou encore le respect de l’ancienneté dès la première heure de travail.

Après de difficiles négociations avec le gouvernement il y a quelques semaines, elles ont pu arracher une entente qui assure à toutes les travailleuses des conditions de travail égales. Nombreuses sont celles qui font des gains, notamment la cinquième semaine de vacances, et pour celles qui avaient déjà des conditions supérieures au « plancher » négocié, des mesures seront mises en place afin qu’elles les conservent jusqu’en 2018, sauf pour les journées de congé pour maladie qu’elles garderont à vie !

Les travailleuses des 18 Centres de la petite enfance (CPE) qui n’étaient pas de la ronde de négociation régionale, seront invitées dans les prochaines semaines à se prononcer, elles aussi, sur l’entente nationale. Ce sera le cas notamment des CPE Cadet-Rousselle à Salaberry-de-Valleyfield et Les Petits Mousses à Pincourt.

Le syndicat des travailleuses et travailleurs en petite enfance de la Montérégie-CSN regroupe plus de 1 000 membres impliqués dans la négociation régionale et près de 400 autres touchées par la négociation nationale, sur l’ensemble du territoire de la Montérégie.


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Roussillon, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre
Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires
Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local
Annulation de l’édition 2020 du Festival des couleurs de Rigaud Annulation de l’édition 2020 du Festival des couleurs de Rigaud

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.