Les intérêts du Québec à l’avant-plan des débats à Ottawa

Le Québec était à l’ordre du jour des débats à la Chambre des communes au cours des derniers jours avec des échanges entre parlementaires sur le déclin de la langue française à Montréal et sur le projet de loi C-216 qui vise à protéger la gestion de l’offre en agriculture lors des futures négociations commerciales. Le 26 novembre, la députée bloquiste de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille a souligné que les intérêts du Québec demeurent à l’avant-plan des échanges à Ottawa.

« C’est le résultat du travail sérieux de notre caucus. Notre travail est de faire valoir notre spécificité et défendre les intérêts des Québécois. J’en suis fière parce que je constate que sans le Bloc Québécois, il n’y aurait pas beaucoup de place pour ces débats importants pour l’avenir du Québec », a déclaré la députée DeBellefeuille.

Langue française
C’est la première fois que tous les partis à la Chambre des communes reconnaissent le déclin du français au Québec. Maintenant, il faut passer aux actes. C’est pourquoi le Bloc Québécois a déposé un projet de loi qui permettrait d’appliquer la loi 101 aux entreprises de compétence fédérale. Il s’agit de la volonté du gouvernement du Québec.

« Ce rare consensus à la Chambre des communes sur la loi 101 doit mener à des résultats concrets. Il n’est pas normal qu’il subsiste deux classes de travailleurs et de travailleuses au Québec et que le droit de travailler en français chez nous ne soit pas garanti pour tous », a fait valoir Claude DeBellefeuille.

Agriculture
Le Bloc Québécois et l’Union des producteurs agricole (UPA) se sont associés au cours des derniers jours pour réclamer l’adoption du projet de loi bloquiste C-216 afin de protéger la gestion de l’offre dans les futures négociations commerciales. Ils demandent également au gouvernement libéral de tenir ses promesses et verser aux producteurs sous régime de gestion de l’offre et aux transformateurs les compensations promises pour les concessions faites lors des derniers accords commerciaux.

Le Bloc demande, en conformité avec les engagements mêmes des Libéraux, de :

  • Verser immédiatement le second chèque pour l’année 2020 aux producteurs laitiers;
  • Annoncer les compensations pour le reste de la durée de l’entente à cet effet;
  • Convenir des compensations pour les autres secteurs sous la gestion de l’offre;
  • Confirmer toutes les compensations dans la mise à jour économique du 30 novembre;
  • Protéger le système de gestion de l’offre en adoptant le projet de loi C-216 du Bloc Québécois.

 


Share
Posté dans: Agroalimentaire, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Politique, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Linda Strong-Gallant se lance en politique fédérale Linda Strong-Gallant se lance en politique fédérale
Desjardins s’associe à l’UPA Montérégie pour soutenir l’agriculture durable Desjardins s’associe à l’UPA Montérégie pour soutenir l’agriculture durable
Une année positive pour Claude DeBellefeuille Une année positive pour Claude DeBellefeuille
Des animations sur le milieu agricole dans les camps de jour Des animations sur le milieu agricole dans les camps de jour
Des bornes de recharge rapides au IGA Drolet et Paquette de Coteau-du-Lac Des bornes de recharge rapides au IGA Drolet et Paquette de Coteau-du-Lac

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.