Les chansons de Félix Leclerc imagées dans une murale

Murales-Felix_Leclerc-Martin_Leclerc-et-Bernard_Seguin_Poirier-photo-INFOSuroit_com

Martin Lelcerc, fils de l’illustre chanteur, en compagnie de l’artiste Bernard Séguin Poirier

(Marie-Ève Rochefort) – Imager les chansons de Félix Leclerc. C’est le tour de force qu’on réussit les 2 352 personnes qui ont participé à l’ambitieux projet de l’artiste Bernard Séguin Poirier qui était celui de créer une immense œuvre d’art à partir des chansons du chanteur. Le résultat est à couper le souffle : 24 murales composées de 98 petites plaques, l’équivalent de 2 352 mosaïques, d’une longueur totale de 86 pieds par 7 pieds de haut. 11 760 heures de travail ont été nécessaires à la réalisation de ce chef d’œuvre collectif en émail sur cuivre.

100e anniversaire

Murales-Felix_Leclerc-a-la-Galerie-Bernard_Seguin_Poirier-photo-INFOSuroit_comDémocratiser l’art et rendre hommage à un grand homme de la chanson, telles étaient les motivations de Bernard Séguin Poirier dans la réalisation du spectaculaire projet. Le centenaire de Félix-Leclerc représentait d’ailleurs une formidable opportunité. C’est d’ailleurs durant les rénovations de la Maison Félix-Leclerc de Vaudreuil-Dorion que l’idée a germé dans l’imaginaire de monsieur Poirier.

« Au moment où j’étais dans le comité de restauration de la Maison Félix-Leclerc, j’ai été dans une polyvalente afin de demander aux jeunes s’ils connaissaient l’artiste. C’est à ce moment que j’ai eu le goût de faire le projet en impliquant des gens, en les sondant pour savoir s’il y avait de l’intérêt. J’ai eu la surprise de voir qu’entre 4 000 et 5 000 personnes étaient intéressées à participer au projet. La plus jeune était âgée de 3 ans et demi alors que la plus vieille en avait 106. Presque toutes les écoles de la région ont voulu participer, mais on s’est finalement limité à une vingtaine », a-t-il commenté.

Exposition itinérante à venir

Exposition-Murales-Felix_Leclerc-Galerie-Bernard_Seguin_Poirier-photo-INFOSuroit_comDu 18 juillet au 14 septembre, les murales Félix Leclerc seront exposées dans la Chapelle Émeillée de la Maison-Galerie-Atelier Bernard Séguin Poirier. Les visiteurs y auront accès du mardi au samedi, de 10 h à 17 h. Une fois cette date passée, chacune des 24 sections sera envoyée vers les différents commanditaires du projet qui verront alors à exposer la murale. On peut notamment penser au Canadian Tire à Salaberry-de-Valleyfield, aux Librairies Boyer de Vaudreuil-Dorion ainsi qu’au Mont Rigaud, pour ne nommer que ceux-là.

Un fils comblé

Nombreuses étaient les personnes à s’être déplacées afin d’assister au dévoilement des Murales Félix Leclerc. Parmi la foule se trouvait le fils du grand artiste, Martin Leclerc, qui semblait émerveillé par le spectacle qui s’offrait à lui.

« C’est extraordinaire d’avoir pensé à ça, ça surpasse mes attentes. J’avais entendu parler du projet alors que j’étais dans la réalisation d’un film sur les rénovations de la Maison Félix-Leclerc. J’ai demandé à venir filmer durant le processus de création. Je compte d’ailleurs revenir demain [18 juillet] pour filmer les réactions des gens lors de l’ouverture officielle de l’exposition », a-t-il fait savoir en entrevue avec INFOSuroit.com.

Sachez d’ailleurs que Martin Leclerc prévoit présenter son film cet automne. Les détails à ce sujet seront annoncés ultérieurement. D’autres parts, le fils de l’artiste n’était pas le seul à être fier du résultat final. Pour Bernard Séguin Poirier, il s’agit d’une œuvre rassembleuse qui permet de rallier autant les gens que les époques.

Four-Galerie-Bernard_Seguin_Poirier-photo-INFOSuroit_com« Je trouve que le résultat est une œuvre contemporaine. Je regardais la définition du mot art contemporain dans le dictionnaire et ça dit « de la même époque ». C’est incroyable. Félix Leclerc, c’était il y a 100 ans. Aujourd’hui, des gens ont dessiné spontanément les chansons de l’artiste en pensant à ce qu’ils ressentaient maintenant, tout en s’inspirant de la chanson. Ça a fait une œuvre extrêmement contemporaine », poursuit-il.

En terminant, il est intéressant de savoir que pour réaliser les murales en émail sur cuivre, il a été nécessaire de chauffer les plaquettes à 2 500 degrés Fahrenheit ! Le nombre d’heures passées sur ce projet s’explique notamment par le fait que le four utilisé ne pouvait contenir que quatre tuiles à la fois et, pour obtenir la couleur désirée, il est parfois nécessaire de faire chauffer la pièce plusieurs fois.

La Maison-Galerie-Atelier Bernard Séguin Poirier est située au 1037, Chemin du Fleuve à Les Cèdres.

 ________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Culture, Nouvelles générales, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO Frette ou tablette – Une exposition houblonnée au MUSO
La poésie prendra d’assaut Vaudreuil-Dorion pour le MOSA La poésie prendra d’assaut Vaudreuil-Dorion pour le MOSA
Une nouvelle exposition sur la bière présentée au MUSO Une nouvelle exposition sur la bière présentée au MUSO
Les travailleurs de la santé de la région au coeur d’une expo photo Les travailleurs de la santé de la région au coeur d’une expo photo
Fabienne Legrand en résidence à la Maison Félix-Leclerc en septembre Fabienne Legrand en résidence à la Maison Félix-Leclerc en septembre

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.