Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Les Amis et Riverains de la rivière Châteauguay prêts pour 2015

Soiree HeritageSt-Bernard LucLEcuyer MarieKlaudia_Dube et PaulSauve Photo_JacquesTurcot

Marie Klaudia Dubé reçoit le Prix Hommage 2014 de Luc L’Écuyer et Paul Sauvé, respectivement directeur général et président d’Héritage Saint-Bernard

(Marie-Ève Rochefort) – Après une année bien chargée en 2014, les bénévoles des Amis et Riverains de la Rivière Châteauguay (L’ARRC) sont prêts à s’attaquer à 2015 où de nombreux défis environnementaux les attendent.

La réalisation d’un premier journal imprimé à 31 000 copies, la création du Guide du bon riverain et l’implication de deux jeunes étudiantes à la maîtrise en environnement de l’Université de Sherbrooke sont quelques-unes des réalisations qui font la fierté de Marie Klaudia Dubé, présidente de l’organisation. INFOSuroit.com l’a d’ailleurs interviewé pour dresser un bilan de la dernière année et annoncer les actions qui seront à privilégier en 2015.

Une entente avec les Mohawks de Kahnawake

L’une des bonnes nouvelles de l’année 2015 est sans aucun doute l’entente survenue entre l’ARRC et certains autochtones de la réserve de Kahnawake. Cette dernière stipule une aide mutuelle concernant le nettoyage des berges ainsi qu’une descente en canot visant à sensibiliser la population.

« On a pris une entente avec un groupe d’autochtones pour qu’ils viennent venir faire du ménage avec nous à Châteauguay en échange de quoi nous irons faire du ménage sur la réserve. Nous avons également été invités à effectuer une descente en canot avec eux dans le cadre d’une activité de retrouvailles à laquelle toute la population sera invitée », a commenté madame Dubé.

L’activité dont parle la présidente de l’ARRC est la Mission de la Paix sur le fleuve Saint-Laurent dont la huitième édition aura lieu en juillet prochain. Il s’agit d’une grande descente en rabaska et en canots à partir de la réserve autochtone de Kahnawake à la Ville de Québec. Pour ce qui est des Amis et Riverains de la Rivière Châteauguay, ils arrêteront leur périple à l’Île Saint-Bernard.

Poursuivre la sensibilisation

Guide-du-bon-riverain-photo-ARRC-publiee-par-INFOSuroit_comL’année 2015 sera également l’occasion pour l’organisation de poursuivre son travail de sensibilisation effectué auprès des riverains en 2014. En effet, 45 plans d’aménagement ont été réalisés afin de permettre la protection de bandes riveraines de Châteauguay. L’objectif cette année est donc de mettre à exécution ces plans et rencontrer les riverains de la Municipalité de Mercier.

« Nous allons continuer ce qu’on a commencé l’an passé, cette fois en rencontrant les riverains de Mercier pour les sensibiliser sur l’importance des bandes riveraines. Nous allons sûrement travailler avec d’autres étudiants. On a d’ailleurs demandé s’il y avait au moins un autochtone étudiant en environnement afin de donner la chance aux personnes désignées en tant que minorité. Pour ce qui est des plans d’aménagement proposés l’année dernière, on espère pouvoir en réaliser entre 15 et 20 », poursuit Marie Klaudia Dubé.

Continuer d’assurer la relève

À l’école Louis-Philippe-Paré, il existe des cellules jeunesse de l’ARRC dans lesquelles les élèves ont le mandat d’informer et de sensibiliser leurs camarades et les adultes à l’importance de s’impliquer pour améliorer et préserver la qualité de l’eau de la rivière Châteauguay. Des étudiants du Collège Héritage ont décidé, eux aussi, d’emboiter le pas en créant des cellules jeunesse de l’ARRC dans leur institution scolaire. Il s’agit donc d’une belle relève qui se dessine pour les Amis et Riverains de la rivière Châteauguay.

Mais ce n’est pas tout. Marie Klaudia Dubé a affirmé que des groupes de retraités voulaient également se joindre au regroupement, ce qui permettrait d’avoir une meilleure représentation de la population au sein de l’organisation environnementale.

Encore beaucoup de travail à faire

Depotoir_Sainte_Martine-remblai-dechets-metal-photo-ARRC-publiee-par-INFOSuroit_comMalgré les nombreux efforts mis de l’avant par les bénévoles de l’ARRC pour sauvegarder la rivière Châteauguay et protéger l’environnement, il n’en demeure pas moins que certains n’ont aucune considération envers la nature qui les entoure si l’on tient compte du fait que madame Dubé à déjà vu des riverains jeter des arbres de Noël, des paniers d’épicerie et des brouettes pleines de déchets dans l’étendue d’eau. Rappelons d’ailleurs que l’organisation environnementale s’est énormément impliquée dans le dossier du dépotoir à ciel ouvert sur le terrain d’un citoyen de Sainte-Martine, lequel continuera de faire jaser en 2015 selon la principale intéressée.

« On a une rivière qui passe en plein cœur du centre de la ville. Peut-on simplement s’arrêter pour la regarder ? Se demander pourquoi on briserait cet écosystème-là en y jetant nos déchets ? On n’a pas le droit de détruire l’environnement. On doit plutôt protéger la nature », conclut-elle.

____________________________________________________________


Share
Posté dans: Châteauguay, Communautaire, Environnement, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Des gens d’action… et de coeur à l’approche de Noël Des gens d’action… et de coeur à l’approche de Noël
Nez rouge – 674 raccompagnements et recherche de bénévoles Nez rouge – 674 raccompagnements et recherche de bénévoles
Guignolée des médias : 98 000 $ pour Moisson Sud-Ouest Guignolée des médias : 98 000 $ pour Moisson Sud-Ouest
Dimanche : Guignolée 2017 à Saint-Louis-de-Gonzague Dimanche : Guignolée 2017 à Saint-Louis-de-Gonzague

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.