Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Les Pas pour Rire d’André Desrochers en supplémentaire

Troupe-de-theatre-les-Pas-pour-rire-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort – Mis à jour 26 mars) –Le film Les Pas pour Rire du réalisateur André Desrochers a tellement été bien reçu par les spectateurs de la 33e édition du Festival International du film sur l’art de Montréal (FIFA) qu’une supplémentaire a été ajoutée à la programmation le samedi 28 mars, 18 h 30 à la salle Fernand-Seguin de la Cinémathèque québécoise (335, boulevard de Maisonneuve Est, Montréal). Présentée en grande première le 22 mars dernier, la captation met en vedette une troupe de théâtre bien spéciale de chez nous composée de personnes déficientes intellectuelles.

Quand déficience intellectuelle rime avec talent

Cineaste-Andre-Desrochers-documentaire-l_eau-culte-riviere-St-Louis-Photo-Courtoisie-publiee-par-INFOSuroit

Le cinéaste André Desrochers

La troupe de théâtre Les Pas pour rire a été créée en 1995 à la demande de personnes handicapées intellectuellement de la région de Valleyfield qui désiraient se mettre dans la peau de vrais comédiens. En 2006, Isabelle Leduc, une grande amie d’André Desrochers, a relevé le défi d’agir à titre de metteure en scène de cette troupe, étant elle-même maman d’un enfant déficient, tout comme son ami cinéaste. Monsieur Desrochers l’a donc suivi dans son périple en captant des images de répétitions et représentations afin de mettre en lumière le talent de ces personnes bien spéciales.

« J’avais en tête de faire un film sur la problématique du manque de services offerts aux personnes aux prises avec une déficience intellectuelle quand elles atteignent 21 ans. Je voulais montrer que les comédiens se prennent au sérieux et s’investissent vraiment. Je veux faire connaître le travail d’Isabelle et de cette intégration des gens déficients grâce à l’art qu’est le théâtre. Ces gens-là ne sont pas voués uniquement à être placés en institution, on peut les intégrer. C’est certain que ça demande plus de ressources humaines, mais ils sont capables et c’est faux de croire qu’ils n’ont pas de valeur », a commenté André Desrochers en entrevue téléphonique avec INFOSuroit.com.

Un hommage de pouvoir sensibiliser

Troupe-theatre-les-Pas-pour-rire-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_comEn plus d’être présenté à Montréal, le film Les Pas pour rire sera du Festival cinéma du monde de Sherbrooke et pourrait se retrouver dans la programmation du Festival International de Cinéma de Marseille, en France. Ces opportunités représentent une vitrine exceptionnelle pour Isabelle Leduc et sa troupe qui expliqueront à la population en quoi le théâtre est important dans la vie de ces personnes trop souvent mises de côté.

« Avec ce film-là on va aller sensibiliser encore plus grand que notre milieu. On va semer de l’espoir pour d’autres gens et nous redonner à toute l’équipe le souffle pour continuer de faire une différence dans la vie des personnes déficientes et de leurs proches », nous a-t-elle confié en entrevue téléphonique.

Pour madame Leduc, il est important de faire comprendre à la population qu’il ne faut pas voir une personne handicapée avec ses limites, mais plutôt avec ses capacités.

Affiche-film-Les-Pas-pour-Rire-Andre_Desrochers-supplementaire-FIFA-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com« On met les personnes handicapées dans un contexte de création et d’épanouissement. Ils ont leur place où ils peuvent s’exprimer et s’amuser sans déranger personne, sans vivre dans les contraintes sociales qui les obligent à ne jamais déroger. Quand ils ont commencé, les comédiens avaient de la difficulté à relever les yeux et à affronter les gens par gêne et par peur du ridicule. Aujourd’hui, ils ont appris à avoir confiance en eux », rajoute-t-elle.

Prenez note que vous pourrez voir la seconde projection du film Les Pas pour rire d’André Desrochers à la salle Fernand-Seguin de la Cinémathèque québécoise le samedi 28 mars, à 18 h 30. Une projection est également prévue en sol campivallensien, mais la date et l’endroit n’ont pas encore été fixés. Le film mettra en vedette les comédiens de la troupe depuis ses débuts et permettra un voyage dans les coulisses en passant par les ateliers de préparation et les spectacles.

Décidément, l’année 2015 sera une bonne année pour le cinéaste Beauharlinois André Desrochers, lui qui verra aussi son documentaire La Saint-Louis, l’eau…culte rivière être présentée en Corée du Sud dans le cadre des Rencontres internationales « Eau et cinéma ».

____________________________________________________________


Share
Posté dans: Arts et spectacles, Fierté régionale, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Pont Mercier : fermetures de voies à prévoir vers Montréal Pont Mercier : fermetures de voies à prévoir vers Montréal
Roland Viau au prochain Café Agora Roland Viau au prochain Café Agora
Spectacles – Les suggestions de cadeaux de Valspec Spectacles – Les suggestions de cadeaux de Valspec
De l’ADN de champion dans les veines des joueurs du Noir et Or De l’ADN de champion dans les veines des joueurs du Noir et Or

3 Réponse à "Les Pas pour Rire d’André Desrochers en supplémentaire"

  1. Bonjour Mme Chénier,
    Je ne sais pas si le film est prêt à être vendu sur DVD, mais s’il ne l’est pas maintenant, il devrait l’être ultimement.
    Aux dernières nouvelles, il était en préparation
    Je vous invite à contacter Mr André Desrochers en lui écrivant à l’adresse [email protected] pour en savoir plus.

    Au plaisir,
    Marie-Ève Rochefort

  2. Shirley Chénier dit :

    Bonjour, J’aimerais acheter le film “Les pas pour rire” – où puis-je l’acheter et combien est-il? Une de mes soeurs est déficiente et fait partie de cette production alors j’aurais aimé acheter plusieurs copies du film afin de le revendre et verser le profit à la troupe.
    Merci de me revenir dès que possible.

  3. Gressin Nathalie dit :

    C’est toujours un plaisir de découvrir le nouveau bébé du cinéaste André Desrochers. J’ai été très touchée par Les pas pour rire. J’y ai reconnu bien là son talent de monteur et réalisateur, sa belle sensibilité à fleur de peau, son humour dérisoire, son très grand cœur et son âme de papa bienveillant. Évidemment, la caméra de Martin Duckworth y est pour beaucoup, car il a su capter les regards attentifs d’Isabelle Leduc et sa connivence affectueuse mais très professionnelle avec ses comédiens si particuliers. J’espère que ce documentaire fera le tour des institutions et des écoles et qu’il sera vu par tous et diffusé à sa juste valeur. J’appuis à mon tour la belle idée pour renommer les DI en Intelligents Différents.
    Merci et bon vent à votre film, Monsieur Desrochers.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.