Le Service de police de Châteauguay patrouillera les plans d’eau

Les patrouilleurs nautiques du Service de police de Châteauguay, qui voient à la sécurité des plaisanciers, seront à nouveau présents cette saison pour veiller à assurer un partage sécuritaire des plans d’eau du territoire. Les policiers, qui exerceront une importante présence nautique, verront à faire respecter la limite de vitesse et la consommation excessive d’alcool et de drogue.

bateau cruiser plaisancier lac nautisme Photo INFOSuroit_com

 

Notons qu’en vertu de la Loi sur la marine marchande, les policiers ont le pouvoir d’expulser d’un plan d’eau les personnes et embarcations qui ne respectent pas la loi ou dont le manque d’équipements ou le comportement présentent un risque pour leur sécurité ou celles des autres plaisanciers.

Dans le contexte actuel de la COVID-19, en plus d’effectuer des sorties sur l’eau dans le respect des mesures de prévention recommandées par la santé publique, les propriétaires doivent s’assurer d’avoir à bord tout le matériel de sécurité nécessaire prévu par la loi selon le type d’embarcation utilisé.

Naviguer en toute sécurité

Afin que la pratique d’activités nautiques s’effectue en toute sécurité, le Service de police de Châteauguay tient à rappeler quelques informations importantes :

Chaque année, le non-port de la veste de flottaison individuelle (VFI) est le facteur contributif le plus important lors d’événements nautiques mortels. 80 % des victimes de noyade en 2019 n’en portaient pas.  Le capitaine doit transporter un VFI approuvé et de la taille appropriée pour chaque personne à bord de l’embarcation. Le port du VFI est essentiel et fera assurément une différence en cas d’incident et il est donc fortement recommandé de le porter en tout temps.

Le deuxième facteur contributif aux événements nautiques mortels est la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux. Il y avait de la consommation d’alcool dans 40 % des incidents mortels survenus en 2019. Il faut se rappeler que les effets sont intensifiés avec l’ajout du soleil, les mouvements de l’embarcation et la fatigue. On note que sur l’eau, une consommation en vaut trois sur la terre ferme. La conduite avec capacités affaiblies met la vie de tous en danger, en plus de potentielles accusations en vertu du Code criminel.

Conseils pratiques et sécuritaires

Conduire en toute sobriété

Même si la consommation d’alcool en soi n’est pas interdite sur une embarcation de plaisance, conduire un bateau sous l’effet de la boisson ou de la drogue est criminel lorsque les capacités sont affaiblies par ces substances. La conjugaison du soleil, du vent, des vagues et de la fatigue peut être dramatique.

Sécuriser son embarcation

Une embarcation doit être dotée de l’équipement de sécurité minimal requis : gilets et bouées de sauvetage, extincteur, hache et pompe d’incendie, pompe de cale, fusées de détresse, etc. Le permis d’embarcation de plaisance ou une preuve de compétence doit être à bord en tout temps.

Respecter les limites de vitesse

Tout comme sur la route, une vitesse excessive sur l’eau peut faire l’objet d’un constat d’infraction. Il faut faire preuve de prudence, respecter les limites de vitesse et adapter sa conduite en fonction de l’environnement immédiat (habitations, baigneurs, type de plan d’eau, risque d’érosion des berges, volume de bateaux en circulation, etc.). La limite de vitesse pour une embarcation nautique est fixée à 10 km/h sur la rivière Châteauguay.

Respecter l’environnement et ses voisins

Il est interdit au propriétaire ou à tout occupant d’une embarcation de plaisance, selon la Loi sur la qualité de l’environnement, de rejeter dans les eaux d’un lac ou d’un cours d’eau quelques rebuts organiques ou inorganiques que ce soit. Ils sont invités à apporter leurs déchets à la maison et les disposer aux endroits prévus à cette fin.

Cet avis est aussi valide pour le volume excessif des chaînes stéréo de certaines embarcations qui, parfois, s’apparente à la nuisance publique. Les riverains  partagent également le plan d’eau avec les plaisanciers et ils ont aussi droit à la quiétude des lieux.

Respecter les bouées de navigation

On doit respecter en tout temps les bouées de navigation qui servent à faciliter la cohabitation entre les activités nautiques motorisées et non motorisées. Tout en permettant de protéger des bateaux à moteur la zone occupée par les baigneurs et les adeptes de planches à pagaie, de « kites », de kayaks et de pédalos, ces bouées peuvent également servir à délimiter un couloir d’accès pour les bateaux des résidents riverains.

Les citoyens sont invités à communiquer toute plainte en regard avec la sécurité nautique en composant le 450 698-1331, option 5.

Le Service de police de Châteauguay invite les propriétaires d’embarcations à en apprendre davantage sur la sécurité nautique et les comportements recommandés en pratiquant la navigation de plaisance en visitant les sites Web de Nautisme Québec et Transports Canada.


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Roussillon, Sports et loisirs, Transport Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

L’excellence du Bistro La Traite reconnue par le voyagiste Tripadvisor L’excellence du Bistro La Traite reconnue par le voyagiste Tripadvisor
Châteauguay met ses drapeaux en berne en solidarité avec le peuple libanais Châteauguay met ses drapeaux en berne en solidarité avec le peuple libanais
Campagne de sensibilisation du SPC contre la conduite avec facultés affaiblies Campagne de sensibilisation du SPC contre la conduite avec facultés affaiblies
Levée de l’interdiction d’arrosage à Châteauguay et Mercier Levée de l’interdiction d’arrosage à Châteauguay et Mercier
Des opérations de sensibilisation à la sécurité à vélo Des opérations de sensibilisation à la sécurité à vélo

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.