Le projet Co-Vie (COVID longue) récipiendaire d’un Prix d’excellence

Le 24 novembre dernier, le projet Co-Vie du CISSS de la Montérégie-Ouest a remporté le Prix de l’Institut d’administration publique du Québec (IAPQ) dans la catégorie Collaboration Scientifique. C’est avec fierté que l’organisation de santé souhaite souligner cette réussite, qui est également une collaboration avec l’Université de Sherbrooke.

Mylène Deschênes, directrice des affaires éthiques et juridiques aux Fonds de recherche du Québec, partenaire du prix, Anne-Marie Breton, agent de planification, de programmation et de recherche, Patrick Murphy-Lavallée, PDGA du CISSSMO, Annik Jobin, conseillère cadre à l’innovation et au développement des outils cliniques, Hélène Lamalice, directrice des services multidisciplinaires, de la recherche et de l’enseignement universitaire, Sophie Poirier, directrice adjointe des services multidisciplinaires, de la recherche et de l’enseignement universitaire, Valérie Barbin, agente de planification, de programmation et de recherche, Ève Dulude, agente de planification, de programmation et de recherche et Jean-Pierre Pellegrin, président du jury.

En janvier 2021, très peu de personnes connaissaient l’existence de la COVID longue. Pourtant, des milliers de personnes, souvent incomprises, en souffraient physiquement et psychologiquement. Il y avait urgence d’agir. Le CISSS de la Montérégie-Ouest participait à ce moment à un projet de recherche avec l’Université de Sherbrooke afin d’évaluer l’efficacité et la sécurité des interventions en physiothérapie et en ergothérapie offertes en téléréadaptation.

C’est ainsi qu’une offre de services, Co-Vie, pour les personnes atteintes de la COVID longue a vu le jour. Grâce à ce projet, en plus de contribuer à l’avancement des connaissances, il a été possible de sensibiliser la population et de rendre accessible des fiches d’autogestion des symptômes.

« Quelle belle marque de reconnaissance de la part de l’Institut d’administration publique du Québec! Je tiens à féliciter l’équipe du projet Co-Vie, qui se mobilise jour après jour à offrir des services aux personnes atteintes de la COVID longue. Alors que cette maladie prenait de l’ampleur, il était primordial pour nous d’agir rapidement. Notre CISSS ayant l’expertise de la réadaptation, il était tout indiqué pour nous de prendre part à ce projet de recherche », souligne Philippe Gribeauval, président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest.

Faits saillants du projet Co-Vie

  • Depuis juin 2021, plus de 320 personnes ont bénéficié des services en réadaptation. Elles rapportent une amélioration de leur qualité de vie.
  • La page Internet sur la COVID longue comprenant des fiches d’autogestion des symptômes a été consultée plus de 300 000 fois.
  • Le projet Co-Vie a inspiré plusieurs autres CISSS et CIUSSS à développer des services semblables.
  • Les professionnels du CISSSMO ont contribué aux travaux de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, COVID-19, Grand Châteauguay - Roussillon, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Santé, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , ,

Vous aimeriez:

Beauharnois en mode semaine de relâche Beauharnois en mode semaine de relâche
Le CISSSMO répond à la mobilisation Sauvons le Centre mère-enfant Le CISSSMO répond à la mobilisation Sauvons le Centre mère-enfant
Une année de défis et de grandes transformations au CISSSMO Une année de défis et de grandes transformations au CISSSMO
Le 29 novembre, Desjardins double les dons pour la santé des gens d’ici Le 29 novembre, Desjardins double les dons pour la santé des gens d’ici
Hôpital Vaudreuil-Soulanges : dévoilement de l’étude des retombées économiques Hôpital Vaudreuil-Soulanges : dévoilement de l’étude des retombées économiques

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2023 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.