Le plan de relance COVID-19 du Bloc donne le choix aux Québécois

Après un vaste exercice de consultation à travers les régions du Québec, le Bloc Québécois présente son plan de relance fondé sur le transfert au Québec des moyens financiers requis pour lutter contre la COVID-19 dans ses champs de compétence, parallèlement à une ambitieuse relance verte axée sur les régions. La députée de Salaberry-Suroît Claude DeBellefeuille a précisé que ce plan évoluera selon les contraintes de santé publique et les idées qui sauront éclore face à l’adversité.

Selon Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, cette relance par l’investissement dans la transformation au Québec des richesses naturelles du Québec : forêt, aluminium, mines, etc.

« La relance passe par la recherche et l’innovation dans nos institutions et le recours à notre énergie propre, renouvelable à l’infini, par le tissu unique des PME québécoises, a-t-il ajouté. Biomasse, éolien, solaire, hydroélectricité et géothermie peuvent alimenter de façon durable le progrès au Québec et en faire un modèle. Notre richesse à nous est là, celle du Canada est ailleurs. »

La députée de Salaberry-Suroît a expliqué qu’il est primordial d’agir pour la recherche; pour nos aînés vulnérables sur le plan de la santé, du pouvoir d’achat et de l’isolement; pour accélérer les projets d’infrastructure, de transport collectif ou de logement social selon la volonté des municipalités, des régions et de l’Assemblée nationale du Québec; pour notre tissu industriel en protégeant et en encourageant la propriété locale de nos PME.

Des proposition concrètes

Pour atteindre ses objectifs, ce plan de relance offre de nombreuses propositions concrètes qui touchent par exemple les transferts en santé, la contribution fiscale des multinationales d’Internet, le transfert des sommes fédérales pour le déploiement d’Internet sur l’ensemble du territoire québécois, l’aide aux aînés et la hausse de 110$ par mois de la prestation de la sécurité de vieillesse, la mise en oeuvre de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, la création de fonds régionaux et sectoriels ou l’amnistie de 8 mois pour les prestataires non-frauduleux de la PCU.

« Le Québec s’est exprimé par ses acteurs de toutes les régions. Il a choisi. À nous d’agir », conclut madame DeBellefeuille.

Les intéressés sont invités à consulter le Plan de relance COVID-19 du Bloc québécois via sa plateforme en ligne.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, COVID-19, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Politique, Santé Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Clinique mobile de dépistage à Mercier les 4 et 5 mars Clinique mobile de dépistage à Mercier les 4 et 5 mars
CEZinc franchit les 500 000 $ en dons remis à la Fondation de l’Hôpital du Suroît CEZinc franchit les 500 000 $ en dons remis à la Fondation de l’Hôpital du Suroît
Les personnes âgées de 80 ans et plus invitées à se faire vacciner Les personnes âgées de 80 ans et plus invitées à se faire vacciner
Le CISSSMO recommande d’éviter l’urgence de l’Hôpital Anna-Laberge Le CISSSMO recommande d’éviter l’urgence de l’Hôpital Anna-Laberge
Cliniques de dépistage à Vaudreuil-Dorion, Beauharnois, Mercier et + Cliniques de dépistage à Vaudreuil-Dorion, Beauharnois, Mercier et +

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.