Le mentorat prend de l’ampleur dans la région

Les membres des organismes-partenaires du Conseil régional de mentorat pour entrepreneurs de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent se sont réunis à Châteauguay le 7 février dernier.

L’événement a eu lieu dans une des salles de la Mairie et regroupait des intervenants clés du processus de mentorat entrepreneurial. Parmi les gens présents il y avait Suzanne Proulx et Léo Lalonde (mentors de Réseaux emploi Entrepreneurship), Nathalie Simon (mairesse de Châteauguay et préfète de Roussillon), Jean-Claude Marchand et Jean Courtemanche (mentors la cellule de Roussillon), Liliane Pronovost, (coordonnatrice CAE Haute-Montérégie), Lawrence Veilleux, (Fondation de l’Entrepreneurship), Natacha Marlier (coordonnatrice SADC du Suroît-Sud) et Pierre Lussier (mentor de la SADC du Suroît-Sud).

Mme Simon adhère aux valeurs du mentorat comme moyen concret de créer une culture entrepreneuriale forte en matière municipale, régionale et provinciale.

Une région; trois cellules de mentorat pour entrepreneurs
Le Conseil régional de mentorat de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent est constitué de trois cellules de mentors; la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud, le Réseaux emploi entrepreneurship et le Centre d’aide aux entreprises (CAE) Haute-Montérégie (pour Roussillon). Le rôle du Conseil régional est de faire connaître le service à la grandeur de la région, et ce par différentes activités médiatiques et événementielles.

Les 44 mentors du Conseil régional accompagnent des entrepreneurs dans le développement de leurs compétences de gestionnaire, peu importe le stade de croissance de leur entreprise. Selon les statistiques d’Industrie Canada de 2005, seulement 34 % des entreprises canadiennes atteignent cinq ans d’existence.

Par contre, les résultats compilés par le service de mentorat de la Fondation de l’entrepreneurship indiquent que chez les entrepreneurs mentorés, 70 % ont franchi le cap des cinq ans d’existence. Voilà pourquoi des femmes et des hommes d’affaires d’exception prêtent main forte aux entrepreneurs désireux d’ajouter un outil de plus vers la réussite et la croissance de leur entreprise.  Ce programme de haut calibre est destiné à tous les secteurs d’activités économiques et est régi par un code d’éthique. Le mentorat a donc une incidence positive sur notre économie régionale!

Rappelons que la Vallée-du-Haut-St-Laurent fait partie d’un réseau de mentorat du Québec sous l’appellation Réseau M, issu de la Fondation de l’entrepreneurship. Chaque année, ce sont près de 1 700 entrepreneurs mentorés qui profitent du vécu d’environ 1 200 mentors.

Plus d’informations en contactant, selon votre région, une des trois cellules de mentorat :

  • Réseaux emploi Entrepreneurship (Vaudreuil-Soulanges);
  • CAE Haute-Montérégie (Jardins-de-Napierville et Roussillon);
  • SADC du Suroît-Sud) (Beauharnois-Salaberry et Haut-Saint-Laurent).

Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Châteauguay, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Roussillon, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield 700 automobilistes sensibilisés sur le cellulaire au volant à Valleyfield
1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie 1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie
Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport Manoir D’Youville : le comité de réflexion soumet son rapport
Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre Fermeture de la route 338 à Saint-Zotique du 21 au 28 septembre
Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires Vaste opération policière pour le respect des mesures sanitaires

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.