Le CSSS du Suroit s’allie à McGill pour les soins oncologiques

(Jonathan Archambault) – Le département d’oncologie du Centre de santé et des services sociaux (CSSS) du Suroît travaillera dorénavant en synergie avec le Réseau universitaire intégré de santé de l’Université McGill (RUIS).

La mise en place de cet important partenariat devrait permettre, d’ici les prochains mois, la possibilité aux patients atteints de cancer de recevoir leurs traitements de chimiothérapie au CSSS du Suroît!

La fin progressive du partenariat de l’établissement de santé avec l’Hôpital Charles-LeMoyne concernant les soins d’oncologie a engendré, en quelque sorte, une situation problématique pour les nouveaux cas de cancer. Ainsi, depuis le 1er avril, les spécialistes de l’établissement longueuillois ont cessé de prendre de nouveaux patients. « La perte de deux oncologues l’an dernier combiné à l’ouverture progressive de leur Centre intégré de cancérologie de la Montérégie a fait en sorte qu’il n’y avait plus assez de temps » explique Dre Line Duchesne, directrice des affaires médicales du CSSS du Suroît.

Il est important de souligner qu’afin de faciliter la transition, les hémato-oncologues de l’Hôpital Charles-LeMoyne continueront de suivre leurs patients jusqu’au terme de leur suivi.

-50 patients subissent la faille du système-
Donc, en raison de cette situation, une cinquantaine de patients du CSSS du Suroît ont dû être réorientés vers d’autres établissements, McGill, Charles-LeMoyne et Châteauguay et doivent se déplacer pour recevoir leurs traitements.

« Les gens ont très bien compris les raisons de cette situation délicate ce qui nous a permis de développer sans pression indue ce nouveau partenariat. Je voudrais d’ailleurs les remercier pour leur compréhension » souligne Dre Duchesne.

-La pénurie de main-d’œuvre complique fortement l’embauche de médecins en région-
L’administration de l’établissement de santé espère que sa collaboration avec McGill lui permettra d’embaucher les effectifs manquants, soit trois hémato-oncologues. « C’est très difficile d’attirer les candidats, en raison de la pénurie, mais on croit que notre partenariat avec McGill nous permettra de devenir plus attractifs pour les futurs diplômés. L’expérience démontre d’ailleurs que les candidats préfèrent se joindre à quelqu’un déjà en fonction que lorsqu’il est le seul » stipule la directrice, citant au passage le cas de l’Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins (BMP) de Cowansville. Les futurs spécialistes auront également la possibilité d’aller travailler une journée par semaine à McGill. « Ils pourront être à jour dans leur domaine tout en développant leur pratique régionale », ajoute-t-elle.

L’ajout de ces nouveaux professionnels apportera d’importants bénéfices tant pour la population de la région que pour l’équipe interdisciplinaire du département d’oncologie. Leur présence presque quotidienne au sein de l’établissement permettra aux patients d’avoir une plus grande accessibilité à des spécialistes en oncologie.

D’ailleurs, on estime que 500 nouvelles personnes de la région recevront un pronostic de cancer au cours de la prochaine année!

Quant au personnel de l’équipe soignante, il bénéficiera d’un support accru dans l’exécution de leurs fonctions. « On a une équipe vraiment extraordinaire. Elle a su se débrouiller et développer son expertise malgré l’absence de supervision directe puisque les membres de l’équipe interdisciplinaire communiquaient par téléphone avec les oncologues » mentionne Dre Line Duchesne.

-Une réputation de longue date-
La direction de l’établissement se réjouissait d’avoir pu arriver à une entente avec l’Université McGill. « C’est un lieu d’enseignement et de recherches qui possède une réputation de longue date. On est super heureux d’avoir conclu ce partenariat », mentionne avec fierté Dre Line Duchesne qui est entrée en poste à l’Hôpital du Suroît à Salaberry-de-Valleyfield en novembre dernier.

Il faut aussi préciser que certaines modalités restent à être ficelés avant de finaliser le processus ce qui devrait être fait d’ici les prochains mois.

En matière de soins oncologiques, ce partenariat entre le CSSS du Suroît et McGill devrait donc être “PLUS” pour la population de la région !


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Santé, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

DEV lance le concours Vaudreuil-Soulanges s’emballe pour l’achat local DEV lance le concours Vaudreuil-Soulanges s’emballe pour l’achat local
Le CISSSMO met en valeur des attraits de la région pour recruter des médecins Le CISSSMO met en valeur des attraits de la région pour recruter des médecins
Mobilisation pour sauver OVPAC et soutenir les personnes atteintes de cancer Mobilisation pour sauver OVPAC et soutenir les personnes atteintes de cancer
Alexandre Daneau tend la main au Coin du Partage de Beauharnois Alexandre Daneau tend la main au Coin du Partage de Beauharnois
Wi-Fi disponible pour les usagers et les visiteurs de l’Hôpital Anna-Laberge Wi-Fi disponible pour les usagers et les visiteurs de l’Hôpital Anna-Laberge

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.