Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

La Recyclerie Beauharnois-Salaberry définitivement fermée

fermeture-recyclerie-beauharnois-salaberry-photo-INFOSuroit-com(Marie-Ève Rochefort) – Vous avez probablement remarqué l’écriteau posé devant la Recyclerie Beauharnois-Salaberry indiquant que le matériel électronique doit être apporté à l’Écocentre de Salaberry-de-Valleyfield en raison de la fermeture de l’organisme.

Il y a quelques mois à peine, on parlait d’une fermeture temporaire, mais on parle maintenant d’une fermeture définitive. La Recyclerie Beauharnois-Salaberry n’existe donc plus, au grand détriment des nombreuses personnes qui y gravitaient ainsi que de la population qui bénéficiaient de ses services.

Une analyse de la qualité de l’air qui ne pardonne pas

Rappelons les faits. Le bâtiment a été fermé avant la période du temps des Fêtes en raison de préoccupations qui laissaient croire que la qualité de l’air était problématique. Une analyse a donc été demandée par la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands à titre préventif et le verdict est tombé : pour poursuivre ses activités, la Recyclerie Beauharnois-Salaberry devait mettre en place un système de ventilation ainsi qu’un autre de récupération des poussières pour être en mesure de répondre aux normes d’hygiène de la Commission de la santé et de la sécurité du travail.

Comme l’organisme est situé dans les locaux de l’école Nouvel-Envol et que l’institution scolaire n’est pas dotée de ces deux systèmes, la Recyclerie faisait face à un grand problème d’ordre financier.

« L’école du Nouvel Envol n’était pas munie de ces exigences. Ne rencontrant pas les normes de la CNESST, on ne pouvait pas continuer. Ce sont principalement nos activités de démontage de matériel électronique pour la revente de pièces qui est touché par ces normes puisque ça créait de la poussière. On a beau travailler pour l’environnement, mais il ne faut pas le faire au détriment de la sécurité des gens », a commenté Denis Besner, l’ancien président du conseil d’administration de la Recyclerie Beauharnois-Salaberry.

Avant d’arrêter définitivement les activités de l’organisme, les différents partenaires impliqués dans les activités de la Recyclerie ont tenté de trouver une solution, mais en vain.

« On a essayé la possibilité de se relocaliser, mais nous avons été arrêtés par les contraintes budgétaires puisqu’en tant organisme à but non lucratif, nous vivons aux crochets de subvention. On a fait le tour de nos partenaires, mais l’effort financier à dégager était trop grand pour qu’on puisse être relocalisé. Chacun des systèmes peut coûter jusqu’à 100 000 $, sans parler des frais engendrés par la location d’un local », a poursuivi monsieur Besner.

Une solution de rechange pour le matériel électronique

La Recyclerie Beauharnois-Salaberry avait plusieurs missions : environnementales, sociales, éducatives… En plus de recycler du matériel électronique pour ainsi éviter leur envoi vers l’enfouissement, l’organisme permettait à des gens moins nantis de se procurer des articles à bas prix puisque les produits en bon état ou réparés étaient vendus. La Recyclerie favorisait aussi la réinsertion sociale en permettant à des gens ayant besoin d’une seconde chance de travailler. Des personnes ayant des problématiques physiques ou intellectuelles gravitaient également autour de l’organisme.

« Nous avions un volet éducatif ou de 8 à 9 h le matin où nous lisions le journal et échangions sur l’actualité pour reconnecter à la réalité les gens isolés de la société.  On favorisait ainsi l’insertion sociale et on brisait l’isolement. C’était un très beau projet qui fonctionnait. Les gens venaient aux 10 minutes pour déposer du matériel électronique ! », a ajouté Denis Besner.

Ecocentre-de-Valleyfield-photo-INFOSuroit_comLa bonne nouvelle là-dedans, c’est que le matériel électronique continuera d’être recyclé grâce à l’Écocentre de Salaberry-de-Valleyfield. N’ayez crainte, il n’y aura aucun frais d’exigé pour cette catégorie de déchets spécifiques.

« On fait affaire avec l’Association pour le recyclage des produits électroniques et on nous assure que nos produits sont disposés de façon sécuritaire et écologique. Il y a eu beaucoup de travail d’effectué pour trouver d’autres alternatives pour permettre à la Recyclerie de poursuivre ses activités, mais en vain. Comme nous recevons des sommes pour la gestion du matériel électronique, nous n’avons pas besoin de payer pour en disposer. Par conséquent, on ne chargera pas un sous aux citoyens ainsi qu’aux gens n’habitant pas le territoire qui viendront déposer leur matériel électronique. Ce n’est pas à notre avantage de refuser des gens qui prennent une initiative pour l’environnement », a fait savoir Maggy Hinse, Conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

On note d’ailleurs une hausse de 95 % des visites à l’Écocentre depuis la fermeture de la Recyclerie Beauharnois-Salaberry.

La suite des choses

Selon Jean-François Primeau, directeur des communications à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands, il est encore trop tôt pour définir ce qu’il adviendra du bâtiment qui abritait la Recyclerie Beauharnois-Salaberry.

« 18 étudiants sont concernés par l’arrêt des activités de la recyclerie et on travaille à les relocaliser dans des organismes communautaires et à leur trouver un nouveau plateau de travail. Pour le moment, ils ont été relocalisés à l’école Nouvel-Envol. Concernant le bâtiment de la recyclerie, il y a une accumulation de poussière qui doit être traitée et on est présentement en processus d’évaluation pour la suite des choses.

_________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

De l’embauche pour aider à la réussite éducative De l’embauche pour aider à la réussite éducative
Développement durable : Rigaud consulte ses citoyens Développement durable : Rigaud consulte ses citoyens
1er Défi 12 heures de Triathlon Québec à Valleyfield samedi 1er Défi 12 heures de Triathlon Québec à Valleyfield samedi
Ouverture du nouveau Pont Masson entre la 132 et la rue Léger Ouverture du nouveau Pont Masson entre la 132 et la rue Léger

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.