Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

La MRC de Vaudreuil-Soulanges se dissocie de Tourisme Suroît

Marc_Roy-et-Marianne_Sigouin_Lebel-photo-INFOSuroit_com

Le maire de L’Île-Perrot, Marc Roy et la conseillère en développement touristique et commercial au CLD Vaudreuil-Soulanges, Marianne Sigouin-Lebel, posent devant les résultats de la consultation de l’industrie touristique.

(Marie-Ève Rochefort) – Désirant créer une image de marque qui lui est propre, la MRC de Vaudreuil-Soulanges se retirera de Tourisme Suroît dès la fin de l’année 2015 et travaillera, de concert avec le Centre local de développement (CLD) Vaudreuil-Soulanges, à la promotion de l’offre touristique du territoire. C’est du moins ce qui a été annoncé le 11 juin dernier lors d’une conférence de presse tenue au relais d’information touristique et régionale de L’Île-Perrot.

C’est donc dire qu’après plus de 20 ans de partenariat, Tourisme Suroît ne fera plus la promotion de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, laquelle se chargera elle-même de ce mandat.

Karine_Lechasseur-CLD-Vaudreuil_Soulanges-photo-INFOSuroit_com

Karine Lechasseur

« On a une relation d’amour avec Marie-Jacinthe [Roberge] qui était avec nous au CLD. Vous savez que ce n’est pas une question d’organisation ou de personnes, c’est une question de désir régional, d’autodétermination. Nous allons être en transition et allons vers un plan d’action régional au niveau du tourisme dans Vaudreuil-Soulanges avec une identité qu’on veut mettre en valeur. Nos voisins ont fait beaucoup de chemin au niveau d’une image de marque et je sens de l’intérêt de la part de nos gens pour qu’on fasse la même chose ici. On va organiser d’autres rencontres de consultation et asseoir les groupes par type pour voir si on fait de la forfaitisation ou de la promotion », a affirmé Karine Lechasseur, directrice des relations publiques au CLD Vaudreuil-Soulanges.

L’annonce a été faite peu après le dévoilement des résultats de la Consultation de l’industrie touristique de Vaudreuil-Soulanges ayant eu lieu le 1er avril dernier. Plus de 40 intervenants y ont indiqué les enjeux jugés prioritaires, lesquels se déclinent en 6 orientations :

  • Le besoin de se concerter pour définir l’identité propre à la région;
  • L’importance de l’accueil et de l’information à destination;
  • La nécessité de développer la présence web et les supports promotionnels personnalisés pour l’industrie;
  • L’intérêt du secteur pour la création de contenus web, les réseaux sociaux et le référencement Google;
  • Un sentiment d’appartenance relativement faible vis-à-vis l’Office de tourisme du Suroît et l’association touristique régionale (Tourisme Montérégie);
  • Le désir de miser sur des partenariats avec une diversité de régions limitrophes.

De l’autre côté de la médaille

Marie_Jacinthe_Roberge-photo-INFOSuroit_com

Marie-Jacinthe Roberge

Interrogée au sujet de la décision de la MRC de Vaudreuil-Soulanges de faire cavalier seul au niveau de sa promotion touristique, la directrice générale de Tourisme Suroît, Marie-Jacinthe Roberge décrit l’initiative comme étant louable, mais a besoin de preuves concrètes pour croire au bon fonctionnement du projet.

« Je suis inquiète pour l’industrie touristique dans Vaudreuil-Soulanges parce qu’il n’y a pas eu de réelle démonstration de ce qu’ils vont faire et des services qui vont être rendus à l’industrie touristique. Vont-ils créer un site Internet pour promouvoir leur industrie touristique ? Que vont-ils faire de l’affiche devant le relais d’information touristique et régionale de L’Île-Perrot ? Y aura-t-il un logo pour bien distinguer le tourisme ? Ce qu’ils ont présenté demeure des résultats de sondage. Je comprends la quête d’autonomie de la MRC et je ne doute pas qu’ils vont y arriver, mais il manque des informations », a-t-elle commenté en entrevue avec INFOSuroit.com.

Au niveau des répercussions du départ de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, madame Roberge a expliqué qu’il y aura certainement une perte de financement, des modifications à apporter au contenu qui va être promu et un besoin de revoir les services qui étaient possibles grâce au financement, mais rien de catastrophique.

« Ça ne change pas dramatiquement la saveur du produit touristique, mais il va y avoir des changements concrets dans le quotidien. Rappelons qu’on a fermé les centres d’information touristique de Vaudreuil-Dorion et de L’Île-Perrot parce que la MRC de Vaudreuil-Soulanges nous avait déjà coupé 65 % de son financement en 2015. On a donc déjà passablement amaigri Tourisme Suroît et donc, en ce sens, il ne devrait pas y avoir d’amaigrissement plus grave », poursuit-elle.

Les entreprises invitées à participer

Le CLD Vaudreuil-Soulanges a invité les entreprises à s’engager dans le processus de promotion de l’industrie touristique en fournissant notamment des dépliants qui pourront être disponibles au relais d’information touristique et régionale de L’Île-Perrot.

« Les entreprises doivent aussi comprendre qu’elles doivent s’engager. On prend une partie de la responsabilité d’aller au-devant de vous pour l’information, mais soyez responsable et envoyez-nous-en. On se fera un plaisir d’en faire la promotion », a conclu Karine Lechasseur, directrice des relations publiques au CLD.

_________________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Suroît, Tourisme, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Des gens d’action… et de coeur à l’approche de Noël Des gens d’action… et de coeur à l’approche de Noël
Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier Le Prix Reynald-Piché 2017 attribué à l’artiste Denis Poirier
Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables Conférence à Valleyfield sur la construction de villes durables
Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique Création d’un fonds dédié à l’écoproduction artistique

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.