Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Pour la Semaine de la déficience intellectuelle

Usagers-Camp-Soleil-de-Melissa-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com

Deux usagers du Camp Soleil de Mélissa

(Marie-Ève Rochefort) – Pour souligner la 28e Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, prévue du 13 au 19 mars, le Camp Soleil de Mélissa présentera l’exposition Je suis unique à la Petite Bibliothèque Verte de Huntingdon durant cette même période.

On y retrouvera des autoportraits des usagers de l’organisme ainsi que des œuvres d’art réalisées par ces derniers.

Le vernissage de cette exposition aura lieu le 12 mars, dès 14 h. Il s’agit d’une occasion en or de venir rencontrer ces êtres exceptionnels et d’en apprendre plus sur leur façon de voir la vie. En complément à cette exposition, le Camp Soleil de Mélissa présentera sur sa page Facebook des capsules visant à sensibiliser la population à ce sujet.

« On va y intégrer des statistiques sur le nombre de personnes déficientes au Québec, on va faire référence aux organismes du coin. On va mettre en lumière les accomplissements de nos participants. Il y aura aussi des outils pour aider les parents et des astuces pour défaire les préjugés. On présentera aussi le témoignage d’une famille qui va raconter ce qu’est la vie avec un enfant avec une déficience », a commenté Sonia Viau, éducatrice spécialisée au Camp Soleil de Mélissa.

Une société plus tolérante et inclusive

Educatrices-specialisees-Heidi_Niven-et-Sonia-Viau-avec-usagers-Camp-soleil-de-Melissa-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com

Les éducatrices Heidi Niven et Sonia Viau (en avant) jouent avec des usagers du Camp Soleil de Mélissa.

La Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, qui se tient cette année sous la thématique Comme on se ressemble, a pour mission de sensibiliser la population à ce sujet et de convier les gens à découvrir ces personnes remarquables malgré leur handicap.

« Il y a malheureusement encore des tabous et des préjugés. Certains pensent que les personnes déficientes sont bonnes à rien et nuisent à la société. Certains plus radicaux croient même qu’ils ne devraient pas vivre ! Par ailleurs, beaucoup ont peur puisqu’ils croient que les personnes déficientes ont toutes des troubles de comportement, ce qui est faux. Un bon moyen de défaire ces préjugés est d’apprendre à les connaître davantage », poursuit madame Viau.

La Semaine québécoise de la déficience intellectuelle vise donc également à faire tomber les préjugés et mettre en lumière la contribution de ces personnes dans nos vies de tous les jours par la tenue de diverses activités organisées aux quatre coins de la province. Les détails sont expliqués dans cette vidéo :

__________________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Des mini-conférences chaque semaine au Marché Fermier Des mini-conférences chaque semaine au Marché Fermier
Le 3e Festival Arts Alive au parc du Grove Hall Le 3e Festival Arts Alive au parc du Grove Hall
Appel aux artistes pour l’exposition collective Rencontre Appel aux artistes pour l’exposition collective Rencontre
29 000 $ pour la journée RAM-Mouse-SONS à Ormstown 29 000 $ pour la journée RAM-Mouse-SONS à Ormstown

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.