Un plan stratégique de développement touristique pour la CRÉ

Plan-strategique-developpement-touristique-CRE-Vallee-du-Haut-Saint-Laurent-membre-commission-Tourisme-photo-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Plus tôt aujourd’hui (4 juillet), la Commission Tourisme de la Conférence régionale des Élus (CRÉ) de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent dévoilait son plan stratégique de développement touristique 2013-2017, lequel renferme différents constats au sujet de la région ainsi que des propositions d’orientations visant à faire de ce grand territoire une destination touristique primée.

La salle Roussillon de l’Hôtel de région de la CRÉ était d’ailleurs remplie de partenaires venus constater le travail de la Commission Tourisme de l’organisme, qui s’est assuré de la bonne coordination des efforts dans le domaine. D’ailleurs, on reconnaît sur la photo les membres de cette commission : Paul Viau, préfet, MRC Jardins-de-Napierville, Denis Lapointe, maire de Salaberry-de-Valleyfield, Nathalie Simon, mairesse de Châteauguay, Yvan Cardinal, maire de Pincourt, Caroline Freulon, conseillère en développement touristique et Daniel Bissonnette, du Musée régional de Vaudreuil-Soulanges.

Une année de concertation

Plan-strategique-developpement-touristique-CRE-Vallee-du-Haut-Saint-Laurent-commission-Tourisme-photo-INFOSuroitCe plan stratégique de développement touristique 2013-2017 est le fruit d’une longue année de travail de concertation régionale. D’ailleurs, ils sont près de 200 à avoir participé à ce processus! Il en résulte un document renfermant les stratégies et les actions qui devront être déployées afin que la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent se positionne dans ses interventions en tourisme.

Rappelons que pour le premier plan de la CRÉ, initié en 2006, 35 projets ont été réalisés grâce à des investissements de 10 M$, dont un montant de 1,5 M$ provenait de l’organisme.

Des constats pour mieux avancer

Avant de pouvoir proposer des orientations, la Commission Tourisme de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent a dû évaluer la région pour en dégager les forces et les faiblesses. On constate alors qu’elle est dotée d’une grande accessibilité grâce aux quatre axes autoroutiers majeurs et que l’eau et l’environnement champêtre sont ses deux valeurs fortes. D’un autre côté, le maillage interproduits et interterritoires est insuffisant et on note un manque d’hébergement de qualité, notamment.

La Commission Tourisme de la CRÉ propose donc divers chantiers sous deux grandes orientations : l’exploitation du fleuve Saint-Laurent et de ses affluents à des fins récréotouristiques et le développement de produits d’appel forts qui généreront un rayonnement et un positionnement au-delà de la région. Sur toutes ces propositions, l’organisme a mis l’accent sur 10 projets qui sont jugés prioritaires :

  • Le développement de projets actuels et potentiels de marinas ;
  • La réouverture par phase du canal Soulanges comme produit porteur panquébécois ;
  • La bonification du positionnement du Vieux Canal comme pôle attractif ;
  • La pérennisation des navettes et la mise en place de croisières fluviales ;
  • La réalisation du projet Grand Safari du Parc Safari ;
  • La structuration de l’offre culturelle régionale en interprétation historique et archéologique ;
  • Le développement innovateur de l’expérience du visiteur en agrotourisme et en tourisme gourmand ;
  • La pérennisation et le déploiement des événements identitaires forts ;
  • La consolidation et le développement du tourisme d’affaires, de réunions et congrès ;
  • Le développement de l’expérience cyclotouristique par la mise en valeur de deux à trois parcours de qualité internationale.

Il est donc permis de croire que le territoire de la Conférence régionale des élus de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent deviendra la référence au niveau touristique

Il y a déjà plusieurs choses de faites au point de vue local. D’ici 4 ou 5 ans, on aura un regard neuf. J’ose espérer que les citoyens de la CRÉ auront un sentiment de fierté par rapport à cette richesse collective. Espérons aussi que dans cinq ans, l’ensemble du Québec et même d’ailleurs saura que la CRÉ est un endroit riche pour aller passer une fin de semaine ou un peu plus longtemps, qu’il y a beaucoup de choses à faire. Tout est là pour améliorer la qualité de vie. Je crois que ce sera le plus grand changement d’ici cinq ans », a fait savoir Nathalie Simon.

Madame Freulon a ajouté que la plupart des projets annoncés dans le plan sont déjà amorcés. Il est donc fort probable que d’ici quelques années, bien des projets soient finalisés ou du moins amorcés. Il vous est possible de consulter la version abrégée du plan stratégique de développement touristique 2013-2017 ou encore, sa version complète.

 

______________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires, Agroalimentaire, Environnement, Nouvelles générales, Tourisme Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Une centaine de bénévoles aux opérations de nettoyage du Saint-Laurent Une centaine de bénévoles aux opérations de nettoyage du Saint-Laurent
Opérations de nettoyage des berges et du fond de l’eau dans la région Opérations de nettoyage des berges et du fond de l’eau dans la région
Profitez des derniers week-ends de l’été dans Beauharnois-Salaberry Profitez des derniers week-ends de l’été dans Beauharnois-Salaberry
Enjeux liés à la famille et aux aînés – Vaudreuil-Dorion compte sur ses citoyens Enjeux liés à la famille et aux aînés – Vaudreuil-Dorion compte sur ses citoyens
Tourisme – Plein air et découvertes gourmandes dans Beauharnois-Salaberry Tourisme – Plein air et découvertes gourmandes dans Beauharnois-Salaberry

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.