La construction de Neptune va bon train

Reynald-Piche-et-Denis-Poirier-oeuvre-Neptune-photo-INFOSuroit(Marie-Ève Rochefort) – Les artistes Reynald Piché et Denis Poirier invitaient les médias aujourd’hui (11 avril) afin de nous dévoiler l’avancement de Neptune, l’énorme oeuvre d’art qui accueillera la population au centre-ville campivallensien dès le mois de juillet.

En assemblage dans les locaux de l’entreprise Valtech, le monument commence à prendre forme, mais il reste encore beaucoup de travail à faire.

Symbolisant le dieu de l’eau, la sculpture fera aussi un clin d’oeil aux Régates de Valleyfield grâce à l’hydroplane que l’on retrouvera à l’arrière de sa tête. Les vagues, quant à elles, rappelleront la baie Saint-François.

L’oeuvre, qui mesurera 16 pieds de haut, 20 pieds de large et 26 pieds de profond à terme, sera entièrement faite de titane, un matériau très lourd. Pour le moment, seule la tête semble complète. Les ouvriers doivent encore installer les vagues, fortifier la base et installer l’hydroplane, sans oublier que certaines pièces devront être travaillées pour obtenir la finition désirée.

Oeuvre-Neptune-des-artistes-Reynald-Piche-et-Denis-Poirier-photo-INFOSuroitD’ailleurs, plusieurs morceaux qui composeront Neptune étaient empilés à l’extérieur des ateliers de Valtech. Sur la présente photo, il est possible de se faire une bonne idée de ce qu’aura l’air l’oeuvre finale en comparant le travail effectué jusqu’à maintenant à la première maquette.

Il faudra toutefois ajouté à l’équation un éclairage des plus spectaculaires, promesse des artistes. Le centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield ne sera plus le même.

Quatre ouvriers travaillent actuellement à la conception de la sculpture. Il s’agit de Michael Budin, Jean Grenier, Sylvain Dubois et Jacques Roy.

En plus de Neptune, rappelons-nous que Reynald Piché et Denis Poirier nous ont aussi présenté le Souffle d’Éole, l’oeuvre d’art que l’on retrouve tout près de l’Hôtel Plaza. Monsieur Piché nous a fait savoir que le duo d’artistes ne s’arrêtera peut-être pas là. Doit-on s’attendre à voir naître une autre surprise en sol campivallensien?


Share
Posté dans: Culture, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC
De nouveaux partenaires pour le Club de Golf Saint-Anicet De nouveaux partenaires pour le Club de Golf Saint-Anicet
Émilie Daoust à la barre des Régates de Valleyfield Émilie Daoust à la barre des Régates de Valleyfield
Des terrasses urbaines à Salaberry-de-Valleyfield tout l’été Des terrasses urbaines à Salaberry-de-Valleyfield tout l’été
Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges : une sortie sécuritaire et divertissante Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges : une sortie sécuritaire et divertissante

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.