Municipalités – Réforme fiscale souhaitée et plus de pouvoirs

Claude_Haineault Suzanne_Roy de UMQ et Denis_Lapointe tournee 2014 Photo INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – La présidente de l’Union des Municipalités du Québec (UMQ), Suzanne Roy, était de passage à Salaberry-de-Valleyfield aujourd’hui (25 novembre) dans le cadre de sa tournée régionale Maintenant, Ensemble, laquelle vise à rencontrer les élus et les représentants socio-économiques et à prendre connaissance les divers enjeux que rencontrent les milieux visités. Après avoir pris part à un dîner-conférence organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois-Valleyfield, madame Roy rencontrait les représentants des médias en compagnie des maires de Beauharnois et de Salaberry-de-Valleyfield, Claude Haineault et Denis Lapointe.

La conférence visait principalement à présenter deux grandes revendications de l’UMQ face au gouvernement : élaborer une Loi sur les gouvernements de proximité afin que les municipalités puissent prendre certaines décisions sans toujours devoir attendre la permission du provincial ou du fédéral et proposer une révision en profondeur de la fiscalité municipale pour mieux l’adapter à la réalité d’aujourd’hui.

« La réforme financière et fiscale est absolument essentielle puisque ça fait 30 ans qu’on n’a pas eu de réforme. On ne demande pas plus d’argent, mais plutôt d’avoir le bon argent au bon endroit. La fiscalité municipale n’est plus adaptée à la réalité. 75 % des argents dans les municipalités, c’est de l’impôt foncier. 56 % de nos actions, c’est du service à la population. Il y a donc un déséquilibre entre nos sources de financement et les compétences et services que l’on rend à la population. Le gouvernement s’est engagé à faire une réforme telle que proposée par le livre blanc municipal. Il est donc important pour nous de se mettre à l’œuvre rapidement » a-t-elle fait savoir.

Concernant la revendication d’une Loi sur les gouvernements de proximité, madame Roy explique que cette dernière est nécessaire dans certains secteurs d’activités comme les limites de vitesse sur le réseau routier, les mines, les pipelines et les antennes de télécommunication où les règlements d’un des paliers de gouvernement (fédéral ou provincial) ont toujours préséance sur ceux des municipalités.

« Les municipalités rendent plus de comptes aux ministères qu’à leurs propres citoyens, ce qui à mon sens est totalement anormal. On aimerait alors avoir des pouvoirs décisionnels sans être toujours obligés d’avoir le sceau du gouvernement et on souhaite que ces pouvoirs ne soient pas accompagnés de conditions. À titre d’exemple, si la vitesse indiquée dans une courbe est dangereuse, on ne peut la changer à moins qu’il y ait une garderie ou un parc à proximité parce que ce changement ne répondrait pas aux normes du ministère des Transports, et ce, même si les citoyens ont raison de s’inquiéter. Toutefois, lorsqu’il arrive une catastrophe, qui est au front ? Les élus municipaux ! », poursuit-elle.

Elle a également critiqué le rapport Robillard, qui propose des coupes de 1,3 milliard dans les municipalités, en le qualifiant de « simpliste et sans rigueur ». Selon elle, il est impossible pour les municipalités d’arriver à cet objectif puisque « dans la vraie vie, ça représente des hausses de taxes de 14 % pour les citoyens ». Madame Roy a rappelé que l’UMQ avait déjà avalé la pilule pour la dernière fois concernant les compressions budgétaires de 300 M$ proposées par le Pacte fiscal.

Elle n’est d’ailleurs pas la seule à critiquer ce rapport considérant la vague de commentaires négatifs à ce sujet sur les réseaux sociaux. En entrevue avec INFOSuroit.com, le maire Claude Haineault s’est dit insulté de se « faire dire comment gérer un budget par un gouvernement qui cumule les déficits, alors que Beauharnois a racheté Alcan et a permis la création d’OVH, et ce, sans l’aide financière du gouvernement ».

Madame Roy rencontrera les élus ce soir dans le cadre d’un caucus régional. Il y sera question de développement économique, de gestion du territoire, de matières résiduelles et de milieux humides. Une fois sa tournée à travers la province terminée, la présidente de l’UMQ présentera au gouvernement les témoignages des différents acteurs rencontrés lors de son parcours. En terminant, sachez que vous pouvez en savoir plus sur le Livre blanc Municipal de l’UMQ en cliquant ici.

____________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Politique, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Employeurs de qualité : nombreuses opportunités d’emplois dans Vaudreuil-Soulanges Employeurs de qualité : nombreuses opportunités d’emplois dans Vaudreuil-Soulanges
Célébrez les Journées de la Culture dans Beauharnois-Salaberry Célébrez les Journées de la Culture dans Beauharnois-Salaberry
La CSVT lance une campagne de collecte de dons en ligne La CSVT lance une campagne de collecte de dons en ligne
L’organisme Le Tournant lance son nouveau site Web L’organisme Le Tournant lance son nouveau site Web
Zone d’intervention spéciale : nouvelle carte et levée des restrictions pour plusieurs secteurs Zone d’intervention spéciale : nouvelle carte et levée des restrictions pour plusieurs secteurs

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.