Internet haute vitesse partout… pas vraiment

(Jean-Pierre Major) – Notre région de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent est située à proximité de Montréal et malgré cela en 2011, plusieurs localités des MRC Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Jardins-de-Napierville, Roussillon et Vaudreuil-Soulanges sont encore privées d’Internet Haute vitesse. Une situation inadmissible que dénonce la MRC de Beauharnois-Salaberry qui, depuis plus de trois ans, déploie des efforts afin de pouvoir offrir à la population de ses communautés rurales un service « haute vitesse » pour Internet.

Après de nombreuses démarches depuis mars 2009 et deux études (une de Targo et l’autre de la firme Yuvo), la MRC se voit dans l’obligation de demander de l’aide de la population pour faire pression auprès des fournisseurs de services et des instances gouvernementales.

Internet haute vitesse est plus que jamais une ressource indispensable en matière de communication et de développement économique autant pour les étudiants, gens d’affaires, agriculteurs ou simples citoyens.

Ce service de communication est désormais un des critères quand vient le moment pour une famille ou une personne d’affaires d’établir domicile ou une entreprise dans une communauté.

– Nombreuses démarches –

Encouragé par le lancement du programme gouvernemental Communautés rurales branchées en mars 2009, la MRC Beauharnois-Salaberry avait entrepris une réflexion dans le but de favoriser l’implantation d’Internet haute vitesse à coût comparable aux services offerts en milieu urbain.

À la suite du dépôt du rapport de TARGO Communications en décembre 2009 et du soutien financier du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), via son programme Communautés rurales branchées bonifié, la MRC a décidé d’aller plus loin dans sa réflexion et a fait réaliser une seconde étude. Cette fois, la firme YUVO Optimisation d’entreprise a pu mettre à jour la situation actuelle, en plus de réaliser une analyse de marché et la production d’une grille comparative des différents modèles d’affaires en lien avec Internet haute vitesse.

– Technologie accessible et fractionnement du marché –

À la lumière de ces démarches, la MRC de Beauharnois-Salaberry constate que la technologie pourrait être disponible, mais la multiplicité des fournisseurs de service Internet et le nombre peu élevé de résidents dans certaines localités font en sorte que les conditions ne sont pas suffisamment attrayantes du point de vue économique. Le potentiel de profits étant plus mince, les fournisseurs de service n’investissent pas malgré les pressions gouvernementales à leur rappeler leur obligation à desservir tous les coins du Québec et du Canada.

De plus, bien que le programme de financement Communautés rurales branchées ait été mis en place par le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), celui-ci ne semble pas répondre adéquatement aux impératifs de la situation rurale de Beauharnois-Salaberry.

Par ailleurs, au rythme effréné où évoluent les technologies des télécommunications et auquel fluctue le marché, il apparaît clairement déraisonnable dans ce contexte pour un organisme public d’imaginer rivaliser avec les entreprises spécialisées dans le domaine.

La MRC de Beauharnois-Salaberry préfère jouer de prudence, soucieuse des investissements importants en lien avec le déploiement des infrastructures de télécommunication, et entend plutôt user de son pouvoir d’influence auprès des grands fournisseurs d’Internet afin que ceux-ci puissent répondre adéquatement à la réalité du milieu rural.

– Quoi faire –

Dans ce contexte, et sachant que la liaison Internet haute vitesse est disponible, mais peu accessible, la MRC invite les citoyens à entrer en contact directement avec les fournisseurs de service qui offrent un accès Internet haute vitesse dans la région, auprès du CRTC et autres instances gouvernementales. De cette façon, vous contribuerez également à faire pression sur l’industrie, afin qu’éventuellement elle puisse accélérer la mise en place de solutions définitives.

Pour la MRC de Beauharnois-Salaberry, le développement d’Internet haute vitesse sur l’ensemble du territoire, incluant les zones rurales demeure une priorité. Pour des informations additionnelles ou des commentaires, vous pouvez contacter votre municipalité ou Lyne Charlebois, coordonnatrice au développement rural de la MRC, au 450 225-0870, poste 227.

Personnellement, je crois que toutes les MRC de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent devraient travailler conjointement pour arriver à sensibiliser les gouvernements et fournisseurs de service. Le temps presse et des solutions doivent être trouvés. L’exemple de la Coop Csur à Très-Saint-Rédempteur dans Vaudreuil-Soulanges devrait aussi être partager. Cette petite communauté a pu compter sur un ingénieur et avec son aide a décidé de lancer son propre service Internet.

La CRÉ pourrait aussi jouer un rôle en mettant sur pied un comité réunissant les municipalités rurales ayant des difficultés à obtenir des services des grands fournisseurs canadiens. Assez d’études, il faut passer à l’action !


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Roussillon, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Détails sur la subvention salariale de 75 % pour les entreprises Détails sur la subvention salariale de 75 % pour les entreprises
Retour du service gratuit d’effarouchement des oies pour les producteurs agricoles Retour du service gratuit d’effarouchement des oies pour les producteurs agricoles
Une table d’échange économique COVID-19 dans Vaudreuil-Soulanges Une table d’échange économique COVID-19 dans Vaudreuil-Soulanges
Pas de collectes des encombrants en avril à Saint-Lazare Pas de collectes des encombrants en avril à Saint-Lazare
Fonds Culturel 2020 : la date limite de dépôt des dossiers reportée Fonds Culturel 2020 : la date limite de dépôt des dossiers reportée

Une réponse à "Internet haute vitesse partout… pas vraiment"

  1. Christophe Carlier dit :

    Merci, cet article m’a été très informatif. Nous avons tous besoin d’internet haute vitesse. La plupart de personnes utilisent l’internet tous les jours. On l’utilise pour le travail, le divertissement, et même le shopping. Il y a certaines communautés rurales qui n’ont pas du service très bien. J’imagine que les personnes qui habitent dans ces régions s’ennuient un peu. On doit espérer que l’internet haute vitesse peut se distribuer dans tous les endroits où les gens habitent.
    Chris | http://www.derytele.com/promotions/index.php?produit=7

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.