Île St-Bernard, le Petit Blongios un oiseau rare plus présent que jamais !

Photo Dominic Gendron

(D. Gendron) – Au printemps dernier, le Service canadien de la faune (SCF) a procédé à un inventaire du Petit Blongios au Refuge faunique Marguerite-D’Youville à Châteauguay. L’inventaire confirme l’importance du site pour la protection de cette espèce. Selon Benoît Jobin, biologiste pour les Espèces en péril au Service Canadien de la faune,  «le site est l’un des endroits les plus importants au Québec pour cette espèce menacée.»

Au total, 19 Petits Blongios ont été observés lors de ce dénombrement. Un autre inventaire mené en juin 2006 avait déjà permis de confirmer la très grande importance de l’île Saint-Bernard pour la survie de cette espèce dont la population ne compterait que 200 couples au Québec.

Photo Dominic Gendron

Le refuge faunique abriterait au moins 6 % des effectifs québécois. Cependant, le nombre de couples présents est sans doute plus élevé puisque plusieurs marais susceptibles d’abriter le Petit Blongios n’ont pu être inventoriés à cause de l’inaccessibilité des lieux. De forte densité de Petit Blongios ont été detectés dans la zone couvertes de Céphalante occidental, un habitat peu fréquent au Québec.

Peu d’observateurs peuvent se vanter d’avoir observé le Petit Blongios. Non seulement est-il le plus petit échassier de la famille des Ardéidés  (80 g, soit le poids d’une tablette de chocolat !), mais il est en outre l’un des plus discrets.

Connu autrefois sous le nom de Petit Butor, cet oiseau trahit sa présence par son cri, à la fois sourd et grave. En raison de la densité de la végétation des marais d’eau douce qui constituent son habitat, il est beaucoup plus difficile à entrevoir qu’à entendre. Il est aussi passé maître dans l’art du camouflage : son plumage se confond avec les grandes herbes qui l’entourent et au moindre danger, il s’immobilise, le cou tendu et le bec relevé vers le ciel, prenant ainsi l’aspect d’un roseau.

Au Refuge faunique Marguerite-D’Youville, c’est à partir des deux digues qu’il y a le plus de chances d’observer le Petit Blongios. Il est également possible d’observer les six membres de la famille des Ardéidés (Héron) qui nichent au Québec, soit le Grand Héron, la Grande Aigrette, le Butor d’Amérique, le Bihoreau gris, le Héron vert et le Petit Blongios.

Pour les amateurs d’ornithologie, vous obtiendrez plus de détails sur le site Internet Héritage Saint-Bernard.


Share
Posté dans: Châteauguay, Communautaire, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Cliniques de dépistage à Candiac, Coteau-du-Lac, Ste-Martine, Mercier, Valleyfield Cliniques de dépistage à Candiac, Coteau-du-Lac, Ste-Martine, Mercier, Valleyfield
La guignolée de la Société St-Vincent de Paul de Châteauguay les 5-6 décembre La guignolée de la Société St-Vincent de Paul de Châteauguay les 5-6 décembre
Les comportements à adopter pour la conduite hivernale Les comportements à adopter pour la conduite hivernale
Un vent de féérie à la Place du marché de Beauharnois le 12 décembre Un vent de féérie à la Place du marché de Beauharnois le 12 décembre
Campagne de sensibilisation contre la distribution non consensuelle d’images intimes Campagne de sensibilisation contre la distribution non consensuelle d’images intimes

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.