Gaz de schiste – Le COBAVER de Vaudreuil-Soulanges dépose un mémoire

(Isabelle Rodrigue) – Le Conseil du bassin versant de la région de Vaudreuil-Soulanges (COBAVER-VS) s’associe au Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) et à plusieurs organismes de bassins versants (OBV) de la vallée du Saint-Laurent pour déposer  un mémoire destiné au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), au sujet de l’industrie du gaz de schiste au Québec.

Dans ce mémoire, le ROBVQ et les OBV concernés mentionnent que le gouvernement du Québec ne devrait autoriser l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste au Québec que lorsque la Loi sur les mines et la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) auront été modifiées, que l’article 246 de la Loi sur l’aménagement et lʼurbanisme aura été abrogé ou que des règlements auront été adoptés pour tenir compte des recommandations du BAPE.

Ces recommandations devraient d’ailleurs établir les conditions de forage, d’exploitation et de transport permettant de protéger adéquatement l’environnement et en particulier l’eau. Le ROBVQ est aussi d’avis que le gouvernement du Québec ne devrait autoriser l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste que lorsque la Loi sur les hydrocarbures aura été adoptée.

-Des inquiétudes pour Vaudreuil-Soulanges-

Selon Monsieur Gabriel Meunier, président de l’organisme de bassins versants COBAVER-VS,    « il est important d’agir avec précaution lorsque certaines activités peuvent influencer les eaux souterraines; une source d’eau potable importante pour une grande partie de la population de Vaudreuil-Soulanges ».

Le mémoire appuyé par le COBAVER-VS compte quelque 40 recommandations et pistes de réflexion visant un encadrement de l’industrie du gaz de schiste.

En plus d’aborder la gouvernance du territoire et l’encadrement législatif et règlementaire, le mémoire traite de quatre enjeux relatifs à l’industrie du gaz de schiste;

  • les captations d’eau
  • le procédé d’hydrofracturation
  • le traitement des eaux usées et des boues de forage
  • la contamination potentielle de la nappe phréatique et des eaux de surface

Rappelons que le COBAVER-VS est un organisme reconnu par le gouvernement en vertu de la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. En concertation avec les acteurs de l’eau, le COBAVER-VS élabore un plan directeur de l’eau et assure le suivi de sa mise en œuvre. Les 40 OBV établis sur l’ensemble du Québec méridional sont composés d’un total de plus de 800 acteurs de l’eau.


Share
Posté dans: Environnement, Nouvelles générales, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

COVID-19 : près de 3 M$ remis aux MRC de la région COVID-19 : près de 3 M$ remis aux MRC de la région
L’Atelier Paysan amorce avec force la saison 2021 L’Atelier Paysan amorce avec force la saison 2021
Hudson : résumé de l’assemblée mensuelle / review of monthly assembly Hudson : résumé de l’assemblée mensuelle / review of monthly assembly
Séance du BAPE en vue de la reconstruction du pont de l’Île-aux-Tourtes Séance du BAPE en vue de la reconstruction du pont de l’Île-aux-Tourtes
1350 trousses artistiques remises aux élèves de Vaudreuil-Soulanges 1350 trousses artistiques remises aux élèves de Vaudreuil-Soulanges

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.