ExploreVS, le temps des sucres et la plus belle saison de l’année

Le site d’information touristique ExploreVS.com est la référence par excellence pour dénicher des idées de sorties ou escapades à faire en famille, avec des amis ou en solitaire. Comme le mois de mars amène le printemps… et le temps des sucres, Christopher C. Jacques, un des blogueurs de la brigade touristique 2020 de Développement (DEV) Vaudreuil-Soulanges, nous offre son nouveau billet La plus belle saison de l’année :

cabane a sucre erabliere neige photo courtoisie DEVVS

Je sais, il peut parfois m’arriver de donner l’impression d’être railleur, moqueur et même ironique, quelques fois, à l’occasion, peut-être. Or, il y a quand même des trucs qui font mon bonheur.

Le titre choisi est un clin d’oeil à un air bien connu du temps des Fêtes. Je vous entends déjà me crier par la tête : « Mais pourtant, on n’est même pas proche du temps de Fêtes ! C’est quoi ton problème ? ». Eh ! bien oui, la période des sucres et du printemps est probablement ma favorite.

Non, sûrement pas en raison de l’odeur des crottes de chien omises qui dégèlent après avoir passé plusieurs mois à macérer à l’abri des regards. Ce n’est pas non plus pour profiter du ski de printemps : je ne comprends pas réellement le fun de faire du sport dans du linge trempé sans savoir si c’est de l’eau ou bien de la sueur qui est responsable de cet état de fait.

En fait, les parties de sucre sont les rencontres familiales que je préfère. Les gens qui me connaissent le savent, je suis un fan de brunch. Ajoutez à ça, une formule « mange-tout ce que tu peux mon cochon » et je suis au zouézeaux. D’un autre côté, avez-vous déjà vu quelqu’un être de mauvaise humeur pendant qu’il mange des grillades et de la soupe aux pois ? Je cherche encore… Les repas de cabanes à sucre sont tout ce qu’il y a de plus québécois : on mange beaucoup trop, on mange gras, on mange sucré et on se plaint dans l’auto après ! On devient tous experts en soupe aux pois et en crêpe.

Contrairement aux rencontres du temps des Fêtes, personne ne sent le besoin de s’éterniser à la cabane. On arrive, on jase un brin, on s’empiffre, on noie le tout dans un peu (trop) de tire, on dit regretter la troisième assiette, on se fait des beubyes, on part. Deux heures, au maximum trois, top chrono. Qui dit mieux ?

Un attrait local

Je suis un fier Vaudreuil-Soulangeois et mon sentiment d’appartenance envers les cabanes à sucre locales est aussi bien ancré que ma passion brûlante pour les brunchs.

Quoi de mieux que de le prouver par un fait vécu ?

Avant d’avoir le bonheur de travailler dans la région, j’occupais un emploi dans l’arrondissement Saint-Léonard à Montréal. J’habitais alors à L’Île-Perrot. Mes collègues prenaient autant de temps pour faire la route de leur domicile au bureau que moi pour sortir de l’île à l’heure de Pointe. C’étaient des vrais Montréalais. Pour eux, se rendre à Pointe-Claire représentait un déracinement complet. Sainte-Anne-de-Bellevue ? Aussi bien parler du Far West.

far west cowboys saloon photo courtoisie DEV VS

L’équipe désirait faire une activité d’équipe dans une sucrerie. Qui ne rêve pas de voir ses collègues en jeans un samedi midi pour manger du jambon et de la tarte au sucre ?

Dans un premier temps, ils cherchaient une cabane sur l’île de Montréal. À moins de se rencontrer dans l’entrée d’une épicerie du boulevard Lacordaire, leur souhait était un brin stérile.

À force d’insister et de sortir tout mon arsenal de charme (lire manipulation), j’ai gagné : ils allaient venir dans une cabane à sucre de la région.

Pendant le repas, j’ai eu droit à un compliment tout en nuances qui voulait tout dire de la part d’un Montréalais. « Ton coin c’est loin en titi, mais c’est vraiment beau ».

Je leur avais pourtant dit et ils n’avaient même pas encore fait le tour de calèche !

Je ne nommerai pas la cabane qui nous a accueillis cette journée-là. Si je peux me permettre un conseil, prenez le temps de faire le tour de l’offre dans la région. Tout le monde, je le sais, a ses préférences, ses habitudes. Pour ma part, j’ai visité la majorité des cabanes à sucre de la région dans les dernières années et je n’ai jamais été déçu. Mais bon, j’aime les brunchs.

Avant de vous quitter

Je ne peux pas quitter sur une note positive comme ça. J’ai une réputation à respecter.
Je voulais simplement souligner que la bière, ou tout alcool, en mangeant de la bouffe de cabane à sucre, c’est non. Voilà !

? Cliquez ici pour découvrir où vous sucrer le bec ce printemps dans Vaudreuil-Soulanges.

Développement (DEV) Vaudreuil-Soulanges vous rappelle que pour vous aider dans la découverte d’activités, d’attraits touristiques et même de sites d’hébergement dans la région, vous pouvez en tout temps consulter le site Web ExploreVS.


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Tourisme, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Encourager les entreprises de Vaudreuil-Soulanges, tout en s’amusant! Encourager les entreprises de Vaudreuil-Soulanges, tout en s’amusant!
Une petite « pansée » qui fait du bien Une petite « pansée » qui fait du bien
Retour à l’horaire hivernal pour le Réseau des écocentres de Vaudreuil-Soulanges Retour à l’horaire hivernal pour le Réseau des écocentres de Vaudreuil-Soulanges
Vaudreuil-Soulanges en mode rallye du temps des fêtes Vaudreuil-Soulanges en mode rallye du temps des fêtes
Plus de 3M$ remis aux restaurants, gyms et entreprises de Vaudreuil-Soulanges Plus de 3M$ remis aux restaurants, gyms et entreprises de Vaudreuil-Soulanges

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.