Ensemence ta ville – Une aventure de PlantCatching les 6-7 octobre

Jasmine-Kabuya-Racine-blogueuse-Je-suis-au-Jardin-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit-com_Jasmine Kabuya-Racine est une blogueuse de la région de Salaberry-de-Valleyfield. Sa spécialité est tout ce qui touche l’horticulture et le jardinage. Il y a d’ailleurs un lien permanent vers son blogue Je suis au jardin dans la colonne de droite du site INFOSuroit.com. Jasmine nous a partagé l’information concernant ENSEMENCE TA VILLE, un évènement original de PlantCatching. Une aventure originale de partage de semences, surplus de récoltes et matériaux de jardinage.

ENSEMENCE TA VILLE demande peu d’effort et de déplacement, mais devrait vous récompenser dans le futur et sûrement dans l’immédiat! Si vous des plantes en trop dans votre jardin (ou dans votre maison), que ce soit un hosta devenu gigantesque, de la menthe qui voudrait s’évader ou un semis spontané d’ancolie. Il existe une façon originale et simple de les donner au suivant. Il s’agit de PlantCatching. Ce week-end soit les 6 et 7 octobre, un blitz est organisé afin d’améliorer les possibilités de trouvailles pour tous. Alors, où que vous soyez, participez! Un don suffit pour donner de l’envergure au projet si prometteur. Qui sait, vous trouverez peut-être un voisin qui voudra donner une plante que vous convoitez depuis quelque temps! Ne vous gênes pas par la suite pour partagez votre aventure sur le blogue Je suis au jardin.

Pour se mettre dans l’ambiance, je vous suggère l’intégral du récent billet de Jasmine sur son blogue Je suis au jardin :

Vivaces-plantes-Photo-blogue-Je-suis-au-Jardin-Jasmine-Kabuya-Racine-Publiee-par-INFOSuroit-com_Nous avons officiellement les pieds dans l’automne! Je suis toujours un peu abasourdie quand cette saison arrive, comme si on m’avait donné un léger coup sur le crâne! Fini l’été? Déjà? Il faut passer au mode dernières récoltes, préparation du terrain, divisions et déplacements de vivaces, tonte de feuilles mortes, rentrée des plantes tropicales et des bulbes tendres, nettoyage de la remise, des outils…

Une énumération de choses à faire comme celle-là donne des maux de tête, c’est pourquoi je préfère accomplir quelques tâches chaque jour, aussi simples soient-elles. Au bout de quelques semaines, j’ai fermé le jardin et ça n’a pas été trop pénible.

Bien sûr, j’ai l’avantage d’être à la maison avec mes enfants, j’ai donc la possibilité de ne pas surcharger mes fins de semaine de corvées. Et si possible, je débute avec les tâches qui me rebutent le plus, comme celle de rentrer toutes mes plantes tropicales qui ont passé l’été dehors… Elles sont si épanouies que je trouve ça toujours déchirant de les sortir du confort de leur pot, de couper leurs racines et leur feuillage pour finalement les disposer dans de plus petits contenants. Et les premiers temps, on dirait qu’elles boudent à l’intérieur alors qu’elle tente de s’accommoder à leur nouvel environnement. Malgré tous les inconvénients, je ne saurais me défaire de ces belles vertes qui finissent par reprendre du mieux pour égayer et purifier la maison durant la saison froide.

L’automne pour moi est aussi synonyme de bilan. Je résume dans un cahier les succès et les erreurs de l’été. Quand je me relis pendant l’hiver, je sais que je dois «absolument semer encore plus de basilic parce qu’on en a manqué l’été dernier» ou «éviter de resemer mes graines de périlla pourpre qui définitivement ne lèvent pas». Également, j’y écris les plantes à déplacer ou les trous à combler. D’ailleurs, l’automne est une saison idéale pour faire de la transplantation.

PlantCatching-Ensemence-ta-ville-Image-courtoisie-Jasmine-pour-INFOSuroit-com_À ce sujet, je vous invite chères lectrices et lecteurs jardiniers d’ici et d’ailleurs à participer à un bel évènement. Afin d’augmenter les possibilités d’échanges de plantes au bénéfice de tous, Nicolas Cadilhac lance un blitz avec PlantCatching le 6 et 7 octobre.

ENSEMENCE TA VILLE veut donner un grand coup pour faire connaître le projet dont je vous ai déjà parlé auparavant. Prenez vos truelles ou vos bêches, sortez de terre une division de plante ou un semis spontané, mettez l’heureuse élue en pot et suivez les instructions simples pour le don sur le site! Les matériaux de jardin et les surplus de récoltes sont également bienvenus. Profitez de votre visite sur le site pour vous inscrire et enregistrez vos requêtes de plantes: vous multiplierez les probabilités d’avoir vos plantes favorites autour de chez vous.

J’ai déjà commencé à empoter des variétés en trop que j’offrirai au voisinage à différents endroits. Plus nous sommes à donner, plus nous nous offrons la chance de profiter de ce site et de trouver des plantes gratuites pour notre plus grand plaisir de jardiniers!

******

De plus en plus de jardiniers ne rasent plus tout leur jardin à l’automne. Il est bon de laisser sur place certaines plantes pour différentes raisons. Premièrement, en laissant les plantes vivaces, annuelles et bisannuelles atteindre leur maturité, on s’offre la chance de recueillir leurs semences. Que ce soit pour les ravoir au jardin l’année prochaine, pour offrir nos variétés préférées en cadeau ou pour s’alimenter (je pense ici aux graines comestibles telles que la coriandre et aux délicieuses micropousses), toutes les raisons sont bonnes pour voir notre ancolie, notre roquette ou notre persil faire des graines.

Pour en savoir un peu plus sur la procédure de récolte des graines, lisez l’article bien détaillé de Sylvie Perron Facile de ramasser ses semence.

Laitues-en-graines-Photo-Jasmine-Blogue-Je-suis-au-Jardin-publiee-par-INFOSuroit-com_Les herbacées fanées sont également un garde-manger pour la faune ailée! Chez moi, je laisse quelques tournesols et toutes mes échinacées sur tiges afin que les oiseaux puissent s’en nourrir.

Finalement, laisser en place les plantes c’est aussi leur donner la chance de se protéger contre les fluctuations de températures en formant un paillis de leurs propres résidus. De plus, une partie se décomposera au jardin et ça, c’est le garde-manger des micro-organismes et des insectes utiles! Pour ma part, dans les zones où les vivaces sont majoritaires, je laisse les feuilles mortes sur place. Je dégage parfois le pourtour de quelques plantes au printemps comme les muscaris et narcisses, mais à vrai dire, la plupart des plantes s’arrangent toutes seules pour transpercer la couverture de feuilles. Ce paillis nourrissant évite aussi bien du désherbage pendant l’été! Néanmoins, pour les zones du jardin plus potagères, j’enlève les feuilles dès que c’est bien réchauffé et je les transfère au compost.

Mais avant d’en arriver là, offrons-nous encore des petits moments pour flâner au jardin pour se gaver de ses contrastes et de ses textures tout en appréciant la fraîcheur automnale tant attendue…

Bon automne!

Je suis au jardin,
Jasmine


Share
Posté dans: Agroalimentaire, Communautaire, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Explore VS et des suggestions pour vos réceptions des fêtes Explore VS et des suggestions pour vos réceptions des fêtes
ExploreVS et des forfaits Cadeau-hôtel dans la région ExploreVS et des forfaits Cadeau-hôtel dans la région
Citrouilles et courges en décorations d’Halloween et aussi pour cuisiner Citrouilles et courges en décorations d’Halloween et aussi pour cuisiner
La collecte des feuilles mortes passe par le bac brun et des contenants appropriés La collecte des feuilles mortes passe par le bac brun et des contenants appropriés
Plus de 180 activités culturelles cet automne dans Beauharnois-Salaberry Plus de 180 activités culturelles cet automne dans Beauharnois-Salaberry

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.