Développement économique : mandat confirmé pour le CLD Beauharnois-Salaberry

(Jean-Pierre Major) – La MRC de Beauharnois-Salaberry se fait rassurante concernant l’avenir du Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry à la suite de départs à la direction au cours des derniers jours et derniers mois. Il y aura un nouveau directeur du développement économique qui sera à l’emploi au CLD et les bureaux de l’organisme à Salaberry-de-Valleyfield sont maintenus. Par contre, le volet Tourisme du CLD est désormais incorporé à la MRC sous l’égide de la promotion régionale du territoire.

carte Beauharnois_Salaberry avec logos CLD et MRC Visuel courtoisie publie par INFOSuroit

Ces décisions ont été entérinées lors d’une séance extraordinaire du Conseil des maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry tenue le 10 septembre dernier. Ainsi il a été convenu de modifier certains éléments du mandat de développement économique confié au Centre Local de Développement (CLD) Beauharnois-Salaberry, une décision politique et administrative à laquelle ont d’ailleurs adhéré les membres du Conseil d’administration du CLD.

La décision du conseil des maires de revoir les modalités de l’entente MRC-CLD s’inscrit dans une volonté d’optimisation des ressources humaines et financières et s’appuie à la lumière des conclusions émanant d’un récent exercice d’analyse et de diagnostic des mandats confiés au CLD.

Pour la Préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry et mairesse de Sainte-Martine, Maude Laberge, « le modèle de fonctionnement retenu par la MRC correspond à celui déjà adopté par de nombreuses autres MRC au Québec. Dans l’esprit de l’article 126.4 de la Loi sur les compétences municipales qui permet aux MRC de déléguer l’exercice des activités de développement économique à un organisme à but non lucratif, comme les CLD, nous nous sommes par ailleurs assurés de maintenir et de préserver l’autonomie du CLD dans les prises de décision de son conseil d’administration ».

Il faut rappeler que l’Entente de délégation triennale MRC-CLD signée en 2016 par les deux organisations prenait fin le 31 décembre prochain. Elle s’inscrivait à l’origine dans la foulée des nouvelles responsabilités confiées aux MRC en matière de développement économique en vertu de la promulgation de la Loi 28 au Québec. Loi qui a fait en sorte que plusieurs CLD ont disparu au Québec, en transférant leurs mandats aux MRC. Dans Beauharnois-Salaberry, malgré un budget amputé de 350 000 $ résultant du Pacte fiscal transitoire intervenu entre le gouvernement du Québec et les unions municipales, il a été convenu en décembre 2014 de maintenir le Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry.

Changements organisationnels

Les changements convenus en septembre 2018 dans Beauharnois-Salaberry impliquent désormais une gestion assumée par une seule direction générale MRC-CLD, ainsi que la mise en place d’un nouveau directeur au développement économique qui sera à l’emploi du CLD.

Le CLD conserve donc sa compétence en matière de développement économique local et régional dans le respect des activités assumées actuellement par les villes de Salaberry-de-Valleyfield et de Beauharnois. Par ailleurs, on confie désormais à la MRC la responsabilité du tourisme qui sera intégrée au volet de la Promotion régionale du territoire.

Lors d’un entretien téléphonique avec Bruno Tremblay, président du CLD Beauharnois-Salaberry et maire de la Ville de Beauharnois, ce dernier a rappelé qu’il y avait du travail qui se faisait en double sur le terrain. La MRC avait poursuivi la promotion régionale du territoire notamment en lien avec le Parc régional de Beauharnois-Salaberry, la Culture et le patrimoine, ainsi que le Développement rural notamment avec le Circuit des épouvantails et le Répertoire agroalimentaire. De son côté, le CLD qui avait obtenu le mandat du tourisme dans Beauharnois-Salaberry à la dissolution de Tourisme Suroît à l’automne 2015. Dans les faits, plusieurs événements associés à la promotion régionale du territoire de Beauharnois-Salaberry étaient véhiculés par les deux organisations.

Dorénavant, la mission de promotion territoriale régionale sera sous la gouverne de la MRC. Les employées du CLD dédiées à la promotion touristique sont transférées à la MRC. Un poste dédié à l’accueil touristique est cependant aboli. Plus précisément Maude Leduc et Chantal Grandmont travailleront dorénavant du siège social de la MRC à Beauharnois.

Une offre de services maintenue

En terminant, le président du CLD Beauharnois-Salaberry et maire de la Ville de Beauharnois Bruno Tremblay précise aux bénéfices des gens d’affaires actuels et en devenir que les différents services d’aide à l’entrepreneuriat sont maintenus :

« Je tiens à rassurer la communauté des gens d’affaires et la population que la qualité de l’offre de services en matière de développement économique est maintenue et que le CLD sera toujours présent pour accompagner et soutenir nos entrepreneurs et promoteurs industriels et commerciaux. Tout ce qui concerne les services aux entreprises, comme le soutien au démarrage et au financement, notamment la gestion des programmes FLI (Fonds local d’investissement) et FLS (Fonds locaux de Solidarité), pour lesquels notre CLD s’est d’ailleurs illustré l’an dernier comme l’un des trois finalistes au Québec pour l’obtention du prix Performance 2017 du réseau FLS, demeureront une compétence du CLD. Nous allons poursuivre nos activités avec la même ardeur afin d’offrir à notre région les meilleures possibilités d’investissement et de développement et faire en sorte que le dynamisme économique de ces récentes années se poursuive. »


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Une quinzaine d’activités gratuites pour les Journées de la culture Une quinzaine d’activités gratuites pour les Journées de la culture
Agriculture et environnement : succès de la journée Caravane de santé des sols Agriculture et environnement : succès de la journée Caravane de santé des sols
À la rencontre des voisines – l’oeuvre de Louise Page au parc Léveillé À la rencontre des voisines – l’oeuvre de Louise Page au parc Léveillé
Sécurité publique : une première à Saint-Urbain-Premier Sécurité publique : une première à Saint-Urbain-Premier
DEV présente son analyse socio-économique de Vaudreuil-Soulanges DEV présente son analyse socio-économique de Vaudreuil-Soulanges

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.