Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Développement des affaires – Tout sur le fonds de roulement

Nassr_Tribak analyste a la SADC Suroit-Sud Photo courtoisieDans Beauharnois-Salaberry et le Haut-Saint-Laurent, la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud participe au soutien de l’économie régionale depuis près de 15 ans. Pour la rentrée 2015, Nassr Tribak, analyste financier senior de l’organisme partagera son savoir avec les gens d’affaires d’ici en signant des chroniques sur l’aide au développement des affaires. Son premier billet porte sur la gestion et sur l’augmentation du fonds de roulement des PME :

Les liquidités de votre entreprise sont cruciales pour la continuité des opérations, et ce, durant tous les stades de son cycle de vie. Une saine gestion des trésoreries est donc essentielle.

Voici quelques conseils qui vous permettront d’éviter des écueils :

  1. Établissez des budgets prévisionnels et des tableaux de bord qui vous permettront d’avoir le contrôle continu des opérations et la chance d’agir en cas de pépin. Chaque mois, comparez les flux réalisés avec ceux budgétés, calculez les écarts, actualiser vos prévisions et corriger le tir. Éliminez les catégories de produits ou services
    déficitaires, ajustez vos prix selon vos coûts de revient et optimisez vos structures de coûts variables et fixes. Adoptez une approche d’amélioration continue.
  2. Assurez-vous d’une bonne gestion du cycle d’exploitation. Il est primordial d’avoir une bonne gestion du délai entre le règlement des payables et la collecte des recevables. Offrez des escomptes aux clients qui paient d’avance. Cependant, assurez-vous que le taux d’escompte versus le taux d’intérêt sur la marge de crédit vous avantage.
  3. Diversifiez vos sources de revenus, client et produits, afin d’éviter une crise de liquidité liée à la concentration des créances.
  4. Ayez recours, en cas de crise, à l’affacturage pour dégager de la liquidité immédiate. Cependant, vos recevables doivent être de qualité.
  5. Optimisez votre gestion des stocks en éliminant les produits présentant une faible rotation. Évitez d’immobiliser trop de liquidité en inventaire.
  6. Analysez la rentabilité des actifs et vendez ceux qui ne sont pas rentables. Beaucoup d’entreprises détiennent des équipements qu’ils utilisent rarement et qui coûtent cher.
  7. Évitez d’épuiser votre fonds de roulement en finançant des projets (achats d’équipement, etc.) à long terme à même les liquidités.
  8. Refinancez les immobilisations (bâtiment, équipement, etc.) pour libérer des capitaux. Plusieurs PME ne réalisent pas qu’ils ont de l’équité dormante.
  9. Investissez personnellement en ayant recours à votre équité. Une marge hypothécaire sur votre résidence est une solution en cas de besoin de liquidités.
  10. Évitez de déclarer des dividendes quand les liquidités ne le permettent pas. Beaucoup de dirigeants se versent des dividendes à même la marge de crédit, la TPS/TVQ perçue, le crédit fournisseur, etc.
  11. Assurez-vous d’avoir une marge de crédit suffisante. Portez attention aux ratios de fonds de roulement et de dette/équité, car leur détérioration peut entrainer un rappel ou une baisse de la marge de crédit.
  12. Pour les exportateurs, ayez recours aux garanties d’exportations d’EDC.

La Société d’aide au développement des collectivités (SADC) du Suroît-Sud, offre plus que du financement. Elle propose des solutions pour les entreprises ! Pour plus d’informations sur le sujet de cette chronique et sur les produits et services disponibles à la SADC, vous pouvez visiter le site Internet de la SADC du Suroît-Sud ou contacter un des membres de contacter un des membres de l’équipe au 450-370-3332.

Soulignons en terminant que depuis sa fondation en 2001, la SADC du Suroît-Sud a accordé plus de 6 M$ en prêts provenant de son Fonds d’investissement régulier. Elle a également injecté 1,4 M$ dans la région via son Fonds Stratégie jeunesse qui mise sur la relève et prend beaucoup plus de risque que les produits disponibles sur le marché.

L’équipe de la SADC du Suroît-Sud est composé de Robert Lafrance, directeur général, Emmanuelle Lavigne-Landry, agente des communications, marketing et mentorat, Angie Bériault, adjointe administrative et Nassr Tribak, analyste financier senior.

En attendant la prochaine chronique, vous pouvez visiter la chaîne YouTube SADC du Suroît-Sud pour y découvrir des capsules vidéos sur le développement des affaires et de témoignages des quelques entrepreneurs.

______________________________________________________________________


Share
Posté dans: Affaires et entrepreneuriat, Beauharnois-Salaberry, Chronique SADC, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Thermetco s’installera dans le parc industriel de Châteauguay Thermetco s’installera dans le parc industriel de Châteauguay
Un Prix Performance en vue pour Beauharnois-Salaberry Un Prix Performance en vue pour Beauharnois-Salaberry
Le Haut-Saint-Laurent : l’autre région de la pomme Le Haut-Saint-Laurent : l’autre région de la pomme
François Therrien, nouveau DG de la Cité des arts et des sports François Therrien, nouveau DG de la Cité des arts et des sports

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.