Des solutions pour la suroccupation des écoles de Sainte-Martine

Eleve-etudiante-classe-ecole-primaire-Photo-CPA-publiee-par-INFOSuroitLa Commission scolaire Vallée-des-Tisserands a accueilli favorablement les recommandations du comité de travail pour résoudre la suroccupation de l’école primaire Sacré-Coeur à Sainte-Martine. Dès septembre prochain, les étudiants de 5e année du primaire iront rejoindre ceux du secondaire à l’école Sainte-Martine.

Pour le conseil des commissaires, les solutions proposées pour la période allant jusqu’à l’année scolaire 2017-2018, aident à favoriser le maintien des acquis. La , le conseil des commissaires ayant accueilli favorablement les recommandations du comité formé en vue de proposer une solution à la suroccupation de l’école Sacré-Coeur de Sainte-Martine, leur mise en oeuvre est entreprise par la commission scolaire.

Rappelons qu’en avril 2012, la projection de clientèle pour l’école Sacré-Coeur annonçait un dépassement de sa capacité d’accueil dès la rentrée 2012. Des aménagements dans l’utilisation de certains locaux ont permis à l’école d’accueillir un groupe supplémentaire pour l’année scolaire 2012-2013. Par ailleurs, la suroccupation anticipée pour les années suivantes commandait d’autres actions. Un comité de travail a donc été constitué en vue de proposer une démarche qui permettrait aux écoles primaire et secondaire de Sainte-Martine de répondre à la croissance rapide de leur clientèle.

Des représentants des deux écoles, des parents, du personnel, de la Municipalité de Sainte-Martine et de la Commission scolaire Vallée-des-Tisserands, se sont donc réunis à cinq occasions pour analyser en détail la situation et rechercher une solution. Dès le départ, le comité s’est donné comme mandat de proposer une solution durable et stable pour continuer d’assurer aux élèves une éducation de qualité tout en assurant leur bien-être et en respectant leurs particularités et celles des écoles. La communauté avait aussi clairement manifesté son intérêt de maintenir à Sainte-Martine la scolarisation des élèves. En cours de route, quelque 20 hypothèses de solution ont été identifiées et pour plusieurs d’entre elles, les données pertinentes ont été approfondies.

« Nous sommes très fiers de la démarche que nous avons conduite avec le milieu des écoles et la communauté », explique Mme Carole Houle, directrice générale de la commission scolaire. « Le comité de travail a rigoureusement étudié les données et les hypothèses de solution et a permis à l’ensemble des personnes présentes et représentées de participer activement à la recherche de la meilleure solution dans les circonstances pour le maintien de la qualité du service aux élèves ».

Les résultats des travaux ont été présentés à la population concernée le 27 novembre dernier au cours d’une rencontre publique d’information.

Compte tenu des exigences relatives au financement des constructions ou agrandissements, le comité a convenu que les hypothèses qui prévoient de tels ajouts d’espace soient traitées en parallèle. C’est-à-dire qu’elles pourraient être mises en oeuvre, concurremment par la communauté, avec celle retenue pour permettre une solution à la situation immédiate. Les membres du comité de travail ont retenu majoritairement ces pistes de solutions à court terme :

  • Transférer l’enseignement de la 5e année de l’école Sacré-Coeur vers l’école Sainte-Martine, à partir de l’année scolaire 2013-2014;
  • Transférer l’enseignement de la 4e année de l’école Sacré-Coeur vers l’école Sainte-Martine, à partir de l’année scolaire 2014-2015;
  • Transférer l’enseignement des élèves de 3e secondaire de l’école Sainte-Martine vers l’école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois, lorsque la capacité d’accueil (16 groupes) sera atteinte à l’école Sainte-Martine (vers 2017-2018).

Il est prévu que les activités à l’école Sainte-Martine seront organisées de façon à permettre aux élèves de l’ordre primaire d’y vivre une expérience propre au primaire et aux élèves de l’ordre secondaire d’y vivre une expérience propre au secondaire. Des aménagements physiques doivent aussi être réalisés afin de permettre une organisation des services de cette nature.

Les recommandations du comité ont ensuite été déposées aux membres du conseil des commissaires de la commission scolaire, le 17 décembre dernier qui les a accueillies favorablement et qui a résolu d’en lancer la mise en oeuvre.

« La solution retenue permet aux élèves qui sont actuellement scolarisés à Sainte-Martine de toujours l’être, sous réserve toutefois des élèves de la 3e secondaire qui pourraient commencer à fréquenter l’école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois, vers 2017. C’est la solution qui permet davantage de maintenir les acquis », conclut Mme Houle.

Les modalités prévues à la Loi sur l’instruction publique pour la modification des actes d’établissement des écoles s’entameront prochainement.


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Éducation, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Clinique de dépistage de la COVID-19 à Beauharnois les 29 et 30 septembre Clinique de dépistage de la COVID-19 à Beauharnois les 29 et 30 septembre
Les Journées de la Culture au programme pour le prochain mois Les Journées de la Culture au programme pour le prochain mois
Annulation de l’activité d’extraction de miel à Pointe-du-Buisson le 26 septembre Annulation de l’activité d’extraction de miel à Pointe-du-Buisson le 26 septembre
Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional
Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.