Des agricultrices du Syndicat de Val-Jean rencontrent Gilles Duceppe lors du colloque Cultive ta place

(Johanne Loiselle) – C’est sous le thème Cultive ta place! (Formation-Information-Action) qu’a eu lieu le colloque organisé par la Fédération des Agricultrices du Québec les 14 et 15 mars dernier à Lévis.

C’est dans une ambiance d’échanges et de camaraderie qu’une vingtaine de personnes de la région, membres du Syndicat des agricultrices de Val-Jean, y ont participé.

Les thèmes abordés durant le colloque étaient à l’image de ce que vivent les agricultrices : l’implication, l’organisation, le changement, la persévérance, le dépassement.

France Paradis, titulaire de chroniques régulières dans différents médias, nous a entretenu sur les perpétuels changements de nos vies (parfois choisi, parfois imposé). Nos croyances et nos peurs nous empêchent souvent d’avancer. Nous devons constamment traverser des murs. Madame Paradis donne l’exemple d’un funambule sur son fil de fer : l’immobilité cause sa chute; il doit osciller pour garder son point d’équilibre. C’est avec de l’aide et de l’ouverture pour de nouvelles expériences, que l’on peut mieux vivre ces changements. « Si tu veux obtenir quelque chose que tu n’as jamais eue, il va falloir faire quelque chose que tu n’as jamais faite! »

Pour sa part, Pierre Létourneau, nage pour la vie. À 35 ans, il a eu le goût de devenir nageur de longue distance pour se réaliser. Il s’entraine sans relâche. Durant 3 ans, il se voit refuser de participer à d’importantes compétitions de nage en eau libre. Il a vécu de grandes déceptions mais croit qu’il peut y arriver. Il n’a jamais lâché et s’est entouré d’une bonne équipe pour atteindre ses buts. Après 14 ans d’efforts et d’entraînement, il réalise son grand exploit Montréal-Québec à la nage (250 km) en 7 jours. Il adopte pour l’occasion la cause de la prévention du suicide. Par son sens du dépassement, il veut stimuler les gens à croire en leurs capacités. « Ne regardez pas la vie des autres, vivez la vôtre! »

Un autre conférencier, Pierre Le Guédard, conseiller en développement au Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), est venu expliquer l’essentiel des Coopératives d’utilisation de main-d’œuvre (CUMO) dont le but est de mettre à la disposition des membres un ou plusieurs employés(es) afin de concilier famille-travail. Une agricultrice de la région du Bas-Saint-Jean a même témoigné de son expérience afin de nous encourager à mettre sur pieds des CUMO dans notre région.

Marie Bouillé, députée du Parti Québécois dans Iberville et porte-parole de l’opposition en matière d’agriculture et d’alimentation, est venue nous raconter son parcours jusqu’à la vie politique. Elle a été, entre autres, cofondatrice de la Fédération des agricultrices du Québec et directrice générale de la Fédération des producteurs de pommes de terre du Québec. Son parcours dans le domaine agricole, lui a permis de réaliser qu’elle aimait les gens du milieu agricole et que la politique pouvait faire avancer les choses. Malgré sa gêne et son manque de confiance des débuts, elle a dit OUI à la politique et a su s’entourer de gens qui lui ont fait confiance. Épouse et mère de 4 enfants, elle y va avec ses passions, elle fonce et sent qu’elle fait les choses « pour les bonnes raisons ».

De son côté Anne St-Cerny du relais-femmes, nous a parlé de démocratie par des ateliers de réflexion. Maintenir la vie démocratique dans les groupes communautaires et les groupes de femmes exige quotidiennement volonté et créativité.  Cette conférence a touché l’importance du « membership », le pouvoir des membres, la délibération.

Nous avons eu une allocution de Christian Lacasse le président de l’Union des producteurs agricoles suivi de quelques échanges de la part de nos membres.

Finalement, nous avons eu droit à une visite surprise de Monsieur Gilles Duceppe, chef du Bloc Québecois.  Celui-ci tenait à venir nous saluer : quelques encouragements, des poignées de mains, des sourires et à la prochaine!

Sur la photo, on retrouve Danielle Ferland présidente du Syndicat des agricultrices de Val-Jean, Yolande Baril,  Gilles Duceppe chef du Bloc Québécois, Nancy Caron et Johanne Trottier.

Nous sommes revenues à la maison avec plus de bagages pour cultiver notre place, ainsi nous pourrons mieux récolter ce que nous aurons semé!

NDLR : Merci à  Johanne Loiselle pour ce bilan et à Lise Filiatrault du Syndicat des agricultrices Val-Jean pour avoir rendu le tout possible.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Roussillon, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Claude DeBellefeuille réagit contre les frais arbitraires imposés aux producteurs Claude DeBellefeuille réagit contre les frais arbitraires imposés aux producteurs
Les animateurs d’Agro-Passion en visite au camp de St-Stanislas-de-Kostka Les animateurs d’Agro-Passion en visite au camp de St-Stanislas-de-Kostka
Ça fait du bien de s’voir – tournée estivale de la députée Claude DeBellefeuille Ça fait du bien de s’voir – tournée estivale de la députée Claude DeBellefeuille
Le Centre Pluriel : un centre multidisciplinaire pour le développement des enfants Le Centre Pluriel : un centre multidisciplinaire pour le développement des enfants

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.