François Deslandres; le plus jeune candidat libéral au pays

(Jean-Pierre Major) – Hier après-midi à Beauharnois, j’ai rencontré François Deslandres, le candidat libéral aux prochaines élections fédérales pour Beauharnois-Salaberry.

Cet étudiant en sciences politiques à l’Université de Montréal est âgé de 23 ans. Il est originaire du quartier Notre-Dame-de-Grâces dans la métropole québécoise.

Gilles Sylvestre, son grand-père maternel, l’a influencé dans son choix de faire le saut en politique. Monsieur Sylvestre a travaillé, il y a plusieurs années avec le libéral Denis Coderre.

Les éléments qui ont aussi justifié l’implication politique de François Deslandres sont reliés à la situation actuelle au pays.

« Trois gouvernements minoritaires cela ne fonctionne pas, il faut faire quelque chose. Les gens se désintéressent à la politique, mais ce n’est pas la solution. Il faut s’impliquer », mentionne le jeune candidat de 23 ans.

Il y a aussi les politiques étrangères développées par les Conservateurs qui nuisent à l’image du pays. L’outrage au parlement a aussi amené François Deslandres à s’impliquer « il faut protéger la démocratie », ajoute-t-il.

Des organisateurs libéraux lui ont montré différentes circonscriptions. Son choix de Beauharnois-Salaberry est relié au fait qu’il sent que ce sera plus facile de s’identifier aux valeurs des gens d’ici.

Il rappelle que le comté a déjà été libéral, de 2000 à 2004, avec le défunt Serge Marcil.

François Deslandres souligne le fait que Claude DeBellefeuille a gagné ses élections avec les francophones du comté. « Il y a pourtant des anglophones dans Beauharnois-Salaberry. Je considère que Claude DeBellefeuille leur manque de respect quand elle envoie des pamphlets uniquement en français. »  (Je n’ai pas pu m’empêcher de lui dire que la circonscription est quand même composé à près de 86% francophone).

Son bureau de campagne sera à Salaberry-de-Valleyfield tout près de l’Hôtel Plaza. Les pancartes sont en préparation. François Deslandres entend aussi être très présent sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook, Twitter, YouTube et même FourSquare.

Contacter les jeunes du Collège de Valleyfield fait partie de ses priorités. L’éducation, la santé et même l’économie sociale seront au cœur de ses préoccupations.

Ce que je retiens de ma rencontre avec François Deslandres est sa détermination à préserver la démocratie en s’impliquant concrètement et cela,  même si la politique n’a pas la meilleure réputation.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Linda Strong-Gallant se lance en politique fédérale Linda Strong-Gallant se lance en politique fédérale
Appel aux artistes pour la production d’un Répertoire culturel Appel aux artistes pour la production d’un Répertoire culturel
Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique
15 bonnes raisons de fréquenter le Parc régional Beauharnois-Salaberry 15 bonnes raisons de fréquenter le Parc régional Beauharnois-Salaberry
Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.